Contenu | Menu | Recherche

Un nom qui claque au vent de la destruction comme un étendard funeste

Book of Mirrors

.

Références

  • Gamme : Bluebeard's Bride
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Magpie Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2019
  • EAN/ISBN : 978-1-988943-11-4
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture dure de 96 pages en couleurs au format 215 x 210 mm.

Description

Dans Bluebeard’s Bride, les personnages incarnent trois à cinq facettes de la personnalité de la nouvelle épouse de Barbe Bleue. Le Book of Mirrors propose 5 nouveaux contextes à explorer, et les changements à appliquer par rapport au livre de base pour les mettre en scène.

Le supplément s’ouvre sur les pages de garde, de crédits, et la table des matières (3 pages pour le tout). Suivent 1 illustration pleine page et What Is This ? (1 page) qui présente le supplément et son contenu.

Les cinq chapitres de 18 pages proposent chacun un contexte différent :

  • Bluebeard’s Legacy (Once Upon A time) propose de jouer non pas la femme de Barbe Bleue mais son fils et héritier, élevé loin du domaine du père par une mère ayant fuit Barbe Bleue. Un fils qui est encore un jeune garçon, certainement encore prêt à affronter les horreurs de la maisonnée. Le Fils (The Son) prend donc la place de l’Épouse. Les Sœurs deviennent des Frères (Brothers) au sein desquels la Sorcière cède la place à l’Héritier (Heir). Les menaces des pièces deviennent Fatherhood, Lineage, Religion et Virility.
  • Boarding School (1800s) propose d’incarner une institutrice d’un établissement scolaire assez strict, Wolfmoor, accusée d’avoir une mauvaise influence sur les élèves et sommée par le directeur de rester dans l’établissement pendant les vacances d’hiver. Le directeur profite de la condition modeste de l’institutrice et son célibat pour lui faire miroiter un éventuel mariage qui réglerait ses problèmes si elle fait amende honorable. L’Institutrice (The Teacher) prend donc la place de l’Épouse. L’Anneau devient un Écusson (Crest). La dernière pièce devient l’étude du principal Bluebeard. Les Sœurs laissent la Vierge céder la place à la Pure (The Pure). Les menaces des pièces deviennent Body, Puberty, Religion et Students.
  • Condemned Asylum (1910s) propose d’y incarner une patiente d’un institut psychiatrique pour femmes condamné à être fermé dans les prochains mois, le Wolfbriar Asylum. Le docteur place beaucoup d’espoirs en la patiente au sujet de ses méthodes de thérapie novatrices. La Patiente (The Patient) prend donc la place de l’Épouse. L’Anneau devient un Bracelet (Bracelet). La dernière pièce devient le laboratoire du docteur Bluebeard. Les Sœurs laissent la Mère céder la place à l’Infirmière (The Nurse). Les menaces des pièces deviennent Mania, Religion, Sexuality et Trust.
  • Dark Carnival (1950s) propose d’y incarner la future nouvelle performeuse au sein d’une troupe ambulante de Virginie, présentant numéros et monstres humains (freaks). La Performeuse (The Showgirl) prend donc la place de l’Épouse. L’Anneau devient une chevalière (Signet). La dernière pièce devient la tente de Monsieur Loyal (Ringmaster). Les Sœurs laissent la Fatale céder la place à la Diva (The Diva). Les menaces des pièces deviennent Publicity, Religion, Sexuality et Workplace.
  • Correctional Facility (1980s) propose d’y incarner la future nouvelle gardienne d’une prison pour femmes. Elle est à la fois la fille d’un précédent gardien décédé il y a peu, et la seule femme à occuper ce poste. La Gardienne (The Guard) prend donc la place de l’Épouse. L’Anneau devient le Badge de son père (Badge). La dernière pièce devient le bureau du gardien-chef (Warden). Les Sœurs laissent l’Animus céder la place à la Juge (The judge). Les menaces des pièces deviennent Body, Brutality, Guilt et Sexuality.

Chaque chapitre s’ouvre sur une illustration pleine page et une page de titre, suivies d’une lettre de 2 pages posant le contexte. Puis 2 pages de Groundskeeper Advice explique les changements par rapport au jeu de base : le personnage que les joueurs incarne, les servants et horreurs, le pièces, les enjeux, … Des inspirations historiques et une brève médiographie pouvant servir d’inspiration ferment cette partie. Le reste du chapitre est consacré au matériel de jeu alternatif du contexte, à savoir :

  • Le Token track (1 page) ;
  • The Final Room (1 page) ;
  • The Groundskeeper (1 page) reprend la structure de la partie, les 3 Agendas et les 9 Principes, les 11 Moves génériques, une liste de pièces, et les 15 aspects du personnage définis par les joueurs ;
  • Room Threats (1 page) regroupe les quatre nouveaux types de menace, avec ses thèmes sous-jacents et les Moves spécifiques de chaque type ;
  • The Moves (2 pages) regroupe les trois Maiden/Scion Moves, les quatre Ring Moves (ou équivalents), et les deux Exit Moves ;
  • 5 Feuilles de personnages (1 page chacun) qui présentent les six questions sur le personnages commun, ses liens avec deux autres PJ, ses Stats, ses trois visages, et sa jauge de Trauma ;
  • Un verso commun aux cinq feuilles de personnages, consacrée aux conséquence de son état Shattered, une fois la jauge de Trauma remplie.

Une illustration pleine page (la même que celle du livre de base), de femmes ensanglantées aux poings liés vues à travers le trou d’une serrure, ferme l’ouvrage.

Cette fiche a été rédigée le 5 décembre 2019.  Dernière mise à jour le 13 décembre 2019.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.