Contenu | Menu | Recherche

Ton jdr impitoyable

Towns and Heroes (Of)

.

Références

  • Gamme : BareBones Fantasy
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : DwD Studios
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mars 2014
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret à couverture souple de 44 pages.

Description

Ce supplément est consacré aux aventures urbaines. Bien qu'il porte les logos de BareBones Fantasy et des Keranak Kingdoms, le monde de campagne de cette gamme, le supplément ne donne aucune précision technique ou géographique.

L'ours (une page) contient les indications habituelles (crédits, logos de DwD, de d00 Lite, et de Keranak Kingdoms) mais quelques lignes expliquent que si ce supplément a été conçu pour Keranak Kingdoms, il peut être utilisé pour tout système et tout univers médiéval-fantastique.

Puis, l'avant propos d'une page (A Gamemaster's tookit) fait la lumière sur les ambitions de ce supplément. Il s'agit d'aider le MJ à "meubler" les aventures des PJ en proposant cent situations qui peuvent être mises en place lorsque les PJ arrivent dans une ville ou autre foyer de population pour lequel le MJ n'a rien de prévu.

Ensuite viennent quarante pages consacrées à des situations et événements qui peuvent survenir lorsque les personnages font une étape dans une ville ou un village. Les propositions ne sont aucunement reliées les unes aux autres et sont classées sans ordre logique. Chacune est enfin numérotée de 00 à 99 selon les conventions du système d00 Lite, ce qui permet de les choisir aléatoirement.

A raison de deux, voire trois par page, chaque proposition est détaillée par un texte d'une dizaine de lignes afin de constituer une suggestion d'aventure. Sans suivre un format particulier, le texte explique au MJ ce qu'il peut faire de la situation décrite et comment impliquer les PJ. Les situations décrites exploitent certains détails de la vie quotidienne (lieux, fêtes, événements d'importance) ou proposent, au contraire, de confronter les personnages à des événements moins habituels. Certaines se résument à des mini-quêtes (trouver de la nourriture pour nourrir une famille pauvre), d'autres constituent des aventures plus longues et des intrigues plus développées (enquêter sur des événements ou des PNJ mystérieux, par exemple). Il est à noter que sur les quarante pages occupées par cette partie du supplément, l'équivalent de treize pages est consacrée à des cartes non détaillées (sans aucune indication) de villes et de villages.

La quatrième de couverture est consacrée à une présentation de ce supplément et comporte le logo de l'éditeur.

Cette fiche a été rédigée le 23 mars 2014.  Dernière mise à jour le 30 mars 2014.

Critiques

Ivryen  

Critique en blitz pour un supplément assez court et pas cher !

L'idée est bonne: lorsqu'on a rien prévu de spécial et que les PJ approchent d'un village ou d'une ville, on jette un dé 100 et on a une petite idée d'aventures.

La réalisation est moyenne. Les idées ne sont pas mauvaises mais à force d'être trop générique, on perd un peu de vue l'ambiance légèrement foutraque de BareBones et des Keranak Kingdoms. De la même manière, si l'on peut se réjouir de l'absence de données techniques, les situations décrites demandent un peu de préparation et on ne peut pas complètement jouer sur le pouce. Et cela ne se fait pas sur le pouce pour de très nombreux événements bizarre ou surnaturels pour lesquels on ne peut pas se contenter des pré-tirés des livres de base car certains PNJ sont de haut niveau et doivent donc être bâtis dans les détails. De ce point de vue, un supplément consacré aux PNJ de niveaux intermédiaire ou haut manque à cette excellente gamme et ce vide n'est pas comblé par Towns and Heroes.

Entendons-nous bien, Of Towns and Heroes n'est pas un mauvais supplément et quelqu'un qui débuterait dans le sandbox peut se procurer avec ce supplément pas mal de bonnes idées pour un prix modique, mais il devra trouver le temps d'écrire un peu plus et de travailler un peu son scénario. C'est donc plus un générateur d'histoires que de rencontres. Or, sur cette niche, la concurrence est plutôt rude. Je possède les trois volume de la série des En Route d'Atlas Games et ils constituent, à mon humble avis, de bien meilleurs investissements.

Au total, Towns and Heroes (Of) n'est pas un mauvais supplément mais il est trop limité pour tenir toutes ses promesses.

Critique écrite en mars 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques