Contenu | Menu | Recherche

Recommandé par les éleveurs de rôlistes

Armageddon

.

Références

  • Gamme : Armageddon
  • Version : deuxième édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Eden Studios
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juin 2003
  • EAN/ISBN : 1-891153-21-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Armageddon : the End Times. Livre 18 x 23 cm de 352 pages à couverture rigide.

Description

Le livre contient toutes les règles UNISystem ainsi que les spécificités de l'univers d'Armageddon, et la description de celui-ci. Les règles et notamment les scores ont été adaptées, par rapport aux autres jeux l'utilisant, pour refléter la grande puissance des personnages.

Le premier chapitre "A Taste of Doomsday" (10 pages) est une introduction contenant entre autre une nouvelle d'ambiance de quatre pages, la présentation du jeu de rôle en général, de l'auteur, du jeu, du contenu du livre et des conventions utilisées dans celui-ci. On rentre dans le vif du sujet avec le second chapitre "Setting" (22 pages) qui contient le background du jeu. On y découvre notamment la cosmologie de l'univers, la réalité sur le Créateur, ses Séraphins, la vie l'univers et le reste, ainsi que la place de notre monde (Midgard) dans le grand arbre cosmique (Sephiroth). L'histoire du monde est également présentée, en particulier la période 2000-2017 qui contient l'avènement de l'Eglise de l'Apocalypse et la guerre mondiale qui s'en suit pour la domination des âmes humaines. Le triste contexte géopolitique est ensuite présenté par région du monde : Amérique, Asie, Moyen-Orient, Europe.

"Roles" (76 pages) est un gros morceau : il détaille tout le processus de création de personnage et notamment les différentes catégories auxquelles ils peuvent appartenir, et leurs "associations". Le chapitre se termine sur une série d'archétypes "prêts à jouer". Comme dans les autres jeux utilisant l'UNISystem, ils font une page chacun, avec une illustration en pied, un profil chiffré, et leur histoire : holy soldier, immortal stunt man, neo-pagan warrior, sorcerer... Il est suivi de "Rules" (36 pages) qui contient les règles de jeu UNISystem qui ne changent quasiment pas d'un jeu à l'autre. Enfin "Tools" (20 pages) fournit le matériel nécessaire au personnage qui se respecte : armes, armures, explosifs, véhicules... et les profils y afférant.

Six associations déjà proposées lors de la création de personnage sont alors présentées en détail : "Associations" (26 pages). Il s'agit des groupes les plus influents impliqués dans le conflit. Aucun n'est vraiment neutre, mais personne n'a la même façon de voir les choses non plus. Pour chacune, on trouver un résumé de son histoire, des dogmes qui la sous-tendent, son organisation, son implication dans la guerre et ses relations avec les autres relations occultes. A noter que des références sont faites à d'autres organisations issues de SorCellerie.

Les pouvoirs surnaturels, pilier de ce jeu, sont abordés dans le chapitre "Metaphysics" (54 pages). Après une explication générale sur l'humanité, l'âme, le cycle des réincarnation et l'Essence magique en chaque homme, le chapitre s'attaque à présenter les aspects magiques du monde, avant de passer à la présentation des pouvoirs liés à chaque discipline surnaturelle : invocation, don de seconde vue, nécromancie... Ce chapitre regroupe de nombreux mythes et croyances. Ensuite, les créatures surnaturelles sont présentées au cours de "Inhuman" (64 pages). Toute la galerie de créatures surnaturelles est au rendez-vous : Celestials, Nephilim, Esprits, Immortels, Divinités, Atlantes...

Le côté obscur est détaillé dans le chapitre "Adversary" (24 pages), qui présente la sinistre Eglise de l'Apocalypse et son armée du même nom. Ses méthodes et son passé sont analysées : propagande, corruption, coups de force. Tout est bon pour arriver à ses fins et précipiter l'avènement du Léviathan. La vie dans les territoires occupés par l'Eglise est également décrite, avec tous les aspects sordides d'une dictature religieuse aussi terrible. La sécurité est imposée par terrible Soul Police qui chasse les dissidents et les infidèles pour les convertir ou les exterminer. Son armée est d'une redoutable efficacité : fanatisée, pleine de ressources, et soutenue par des contingents de créatures surnaturelles effrayantes. Les créatures et pouvoirs spécifiques des membres de l'Eglise de l'Apocalypse sont présentés dans cette section avec quelques archétypes illustrés, destinés à des PNJ.

Le dixième et dernier chapitre "Chronicles" (8 pages) fournit des conseils, des thématiques et des généralités sur la façon de faire jouer une campagne d'Armageddon. Il est suivi par un glossaire de quatre pages sur les termes spécifiques au jeu, un index de trois pages, et une feuille de personnage recto verso.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 25 août 2013.

Critiques

Coredump  

Ce jeu ressemble à un mélange indigeste de World of Darkness, de Nobilis et de Godlike. En résumé, vous jouez une sorte de super-héros pendant une rediffusion de la seconde guerre mondiale alors que tous les mythes, cultes, panthéons et autres gluons surnaturels se réveillent pour ce joindre à la baston finale.

C'est très excitant.

C'est un peu comme mettre du cassoulet, de la choucroute et des fraises melba dans la même casserole. A l'origine, ce n'est que du bon, mais le résultat est loin d'être mangeable.

Evidemment, la forme est soignée. Couverture rigide, petit format, système de jeu simple et ayant fait ses preuves, beaucoup de texte, de belles illustrations de démones lascives avec plein de piercing... Tout est là pour plaire.

Mais franchement, le coup de la troisième guerre mondiale avec les USA qui sont le seul pays à avoir su résister à l'influence insidieuse de l'Eglise de l'Apocalypse, franchement... Peut être le contexte socio-politique ne s'y prête pas, mais dans ce jeu sans humour, j'ai du mal à ne pas percevoir des remugles de nationalisme pro-religieux. Et ne me méprenez pas : je ne dis pas que l'auteur en est un. C'est juste un peu dans l'air du temps, outre-atlantique, d'envisager les USA comme une patrie assiégée par des hordes d'infidèles mais heureusement défendue par de justes soldats de dieu prêts à mourir pour le pays et la liberté de penser que l'on ne pourra pas leur enlever.

Heureusement, les farfadets défendent l'Angleterre et Thor veille sur les restes de la Russie. Pas de bol, en France, on ne croit plus en rien. Résultat, on s'est encore fait marcher dessus. Ah si on avait autorisé les foulards à l'école...

Je n'étais pas un grand fand de SorCellerie, je ne suis définitivement pas un amateur d'Armageddon. Et à moins que vous ne soyez fan des mélanges extrêmes et du n'importe quoi (je vous remets une petite louchée d'Atlantes dans votre panthéon nordique ?), je vous conseille largement d'économiser quelques euros en ne l'achetant pas.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques