Contenu | Menu | Recherche

We've done the impossible, and that makes us mighty

Strange Tales of Dread & Wonder #2

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 72 pages à couverture souple

Description

Les monographies de la Miskatonic University Library Association (MULA) étaient des suppléments publiés durant les années 2000, dont Chaosium ne prenait en charge que la publication et la distribution, le plus souvent via des systèmes d'impression à la demande (un même supplément peut ainsi exister avec des reliures différentes tout en étant strictement identique autrement, du fait d'avoir été produit par deux prestataires différents). L’auteur (ou les auteurs) se chargeaient de la mise en page, des illustrations, ainsi que du travail de relecture et de correction. Cette formule permettant à Chaosium de continuer à proposer des suppléments tout en réduisant les coûts au maximum.

Strange Tales of Dread and Wonder #2 regroupe les lauréats du deuxième concours de scénarios organisé sur le site web de l'éditeur. Il s'ouvre sur le titre, les crédits, le sommaire et une Introduction (6 pages) et se termine avec trois pages blanches.

War of the Spectres (16 pages, par R. J. Christensen) prend pour cadre l’Afghanistan à la fin de l’année 2001. Dans le cadre des opérations militaires américaines contre les talibans, une action aérienne contre un poste ennemi tourne mal et un village voisin est totalement anéanti, les civils affreusement mutilés voire réduits à l’état de charpie. Les pilotes ayant mené cette action affirment avoir fait attention pour éviter les dommages en dehors de leur cible, et l’armée de l’air envoie une équipe sur place pour enquêter sur ce qui s’est passé.

The Glendale Fairies (32 pages, par Kev Dearn) se déroule de nos jours dans un petit village anglais célèbre entre autres pour avoir hébergé Conan Doyle à l’époque où il cherchait à réunir des preuves de l’existence du monde des esprits. Ces derniers temps, les rumeurs d’apparition de membres du Petit Peuple se sont multipliées, au point qu’un groupe de passionnés d’occultisme sont venus sur place pour enquêter. Et effectivement les choses risquent de dégénérer dans le village s’ils n’y mettent pas un terme.

Madness of the Black Opal (15 pages, par David Haddin) revient aux années 1920, dans la région d’Adelaide (Australie). L’arrivée d’une vache au comportement anormal transférée à l’université locale pour étude, va attirer l’attention sur des rumeurs concernant les élevages et troupeaux dans la région environnante, en particulier dans la région minière de Cooper Beady. Bien entendu, cela ne peut qu’attirer sur place des personnes inéressées par tout ce qui sort de l’ordinaire, comme des investigateurs.

Cette fiche a été rédigée le 30 mars 2019.  Dernière mise à jour le 3 avril 2019.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.