Contenu | Menu | Recherche

Sex, Drugs and Rock & Rôle

Call of Cthulhu

.

Références

  • Gamme : Appel de Cthulhu (L') / Call of Cthulhu
  • Version : cinquième édition révisée
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Chaosium
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1998
  • EAN/ISBN : 1-56882-134-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 288 pages à couverture souple.

Description

Ce volume est une mise à jour de la cinquième édition avec quelques changements mineurs de règles, comme la disparition des compétences à 00%. Il se compose de quatre parties.

Le livre s'ouvre sur la célèbre nouvelle "L'appel de Cthulhu" de H.P. Lovecraft qui a donné son nom au jeu, placée en exergue de la première partie, laquelle comprend :
- la traditionnelle introduction ("qu'est-ce que le jeu de rôles ?", "de quoi a-t-on besoin ?" etc.) ;
- la création des PJ ou "investigateurs" avec exemples de professions ;
- la description des compétences ;
- la présentation du système de jeu (une vingtaine de pages seulement) ;
- les règles de santé mentale qui ont fait la célébrité du jeu  ;
- les règles de magie dans lesquelles on trouvera une liste des ouvrages du Mythe.

La deuxième partie s'étend sur l'univers du Mythe de Cthulhu et contient également des conseils pour le Gardien. On trouvera ensuite une liste des créatures et divinités du Mythe, quelques pages sur les technologies des races extra-terrestres du Mythe, ainsi que plusieurs des PNJ les plus célèbres des romans de Lovecraft et de ses disciples. Cette partie se finit sur une longue liste de sorts classés en fonction de leur action : Contacter une divinité, Enchanter, etc.

Quatre scénarios constituent la troisième partie : le premier, La maison maudite, est un classique qui existe depuis la première édition. Le deuxième, A la lisière de l'obscurité, est un scénario qui met l'accent sur l'ambiance. Le dément, le scénario suivant, se porte plus sur l'investigation. Le dernier, La danse de l'homme mort, se déroule dans une ville américaine pendant la prohibition.

La dernière partie contient des éléments utilisables par le Gardien concernant l'univers des années 1890, 1920 et 1990 (comme des listes de prix, un déroulement des événements importants depuis 1890 ou encore une série de catastrophes, d'accidents, de découvertes scientifiques et de mystères sur la même période). L'ouvrage se termine avec des fiches d'investigateurs prêts à jouer, des fiches vierges de PJ pour les différentes époques, un court rappel des règles et un index.

La version américaine existe en couverture souple (1998) et en couverture rigide (2000).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 21 janvier 2013.

Critiques

Schepard  

Je tiens à dire que cette note ne sert pas à comparer le jeu aux versions précédentes mais au jeu de rôle en général. Même si le fait de nommer cette édition 5.5 est à mon sens une connerie, c'est aussi pour dire que les changements sont minimes. En ce sens, ceux qui possèdent la version 5 n'ont clairement aucun intérêt à l'acheter si ce n'est pour la collection.

Par rapport aux autres JdR en général, CoC (Call of Cthulhu) bénéficie à mon sens de toutes les qualités requises :
- une nouvelle de mise en ambiance (à l'image des jeux White Wolf)
- création de perso simple et rapide sur une double page (d'ailleurs 90% des règles sont résumées sous forme de tableau à photocopier)
- magie, sortilèges, monstres... tout y est, pas besoin d'acheter un supplément jugé "indispensable"
- la possibilité de jouer sur trois époques différentes
- quatre petits scénarii prêts à jouer
- plein de ressources pour aider le Gardien (MJ) à mettre l'ambiance
- le prix ! La version cartonnée fait moins de 30 euros !

Quelques défauts qui ne méritent pas non plus une étoile de moins :
- la version 5.5 est en couverture souple. Erreur corrigée dans la version 5.6
- vu le niveau du jeu et de ses auteurs, on s'attend à un écran pliant inséré dans la couverture et à un porte-bougie sur la tranche ! Honnêtement, il ne me manque que le lien de tissu qui sert à faire marque-page.

 

Trompons notre faim en attendant la 6e

Périodiquement, Chaosium envoie son navire amiral en cale sèche pour une petite révision. Cette fois, elle est vraiment minime. L'équipe d'entretien s'est contentée de gratter la coque, de passer une couche de minium et de repeindre quelques coursives.

Certes, après ce micro-lifting, "Call of Cthulhu" reste le meilleur jeu d'horreur de tous les temps. Mais si je vous dis que le plus grand changement de règles a consisté à faire passer les compétences universitaires de 00% à 01%, vous aurez une bonne idée de l'ampleur des bouleversements.

Au chapitre des "bonnes choses", la table des folies revue et corrigée contient plein d'idées nouvelles et rigolotes, le temps d'apprentissage des sorts a été considérablement réduit, les revenus des Investigateurs ont enfin été traités intelligemment...

Aah ! si ! Bernard et Benjamin, venez voir, je viens de trouver un truc qui va vous plaire : dorénavant, les fusils de chasse peuvent empaler et faire jusqu'à 8d6 de dommages ! (C'est le seul point contestable de ces changements. Faites comme moi, ignorez-le.)

Sur le plan de la forme, pas de surprises non plus. Les anglophones militants pourront savourer "The Call of Cthulhu" (la nouvelle de Lovecraft) dans son texte original. Les nostalgiques remarqueront avec amusement que les antiques et vénérables illustrations des premières éditions réapparaissent. Les esthètes éclateront de rire en voyant les nouvelles illustrations des monstres.

Donc, à moins que vous ne teniez absolument à être plus "in" que vos petits camarades, la version française de la 5e édition peut encore vous rendre service pendant quelques années...

Tristan Lhomme - Casus Belli n°115

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :