Contenu | Menu | Recherche

C'est sérieux là ! On joue !

Université Miskatonic (L')

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 240 pages à couverture rigide.

Description

Sous-titré Dire Secrets & Campus Life pour sa dernière édition, cet ouvrage est un guide sur le campus de l'université, tant pour le passage occasionnel des investigateurs dans ses bibliothèques que dans le cadre d'une campagne avec des étudiants de cette fameuse institution. Il compile les informations trouvées dans la précédente édition et celles concernant l'université trouvées principalement dans Arkham Unveiled. Les différentes sources utilisées pour l'écriture de cet ouvrage, les personnes y ayant contribué et une liste des personnages empruntés à d'autres suppléments sont décrits en deux pages. Ils sont suivis par une introduction (8 pages, 10 en VF) qui présente rapidement comment le supplément a été écrit, quelles lectures sont indispensables à sa compréhension et la place qu'il occupera dans une campagne de l'Appel de Cthulhu. Les conséquences des contradictions avec le matériel existant déjà, romans de Lovecraft et suppléments du jeu de rôle confondus, pouvant découler de son utilisation y sont également passées en revue.

Le premier chapitre, L'université Miskatoic (Miskatonic University, 61 pages, 53 en VO) débute par l'histoire de l'université qui inclut quelques légendes tenaces, et se poursuit par une description géographique du campus. La moitié de ce chapitre est consacrée à la bibliothèque avec ses occupants, ses plans, son histoire et surtout son contenu dont les ouvrages les plus importants sont décrits en détails sur une vingtaine de pages. Le bâtiment d'exposition de l'université reçoit un traitement similaire bien que plus court et finit cette première partie.

Les occupants du campus sont décrits dans le second chapitre (53 pages 48 en VF,). Le statut des étudiants et leur style de vie sont les premiers à être traités rapidement, avant ceux des diplômés et des professeurs. Les expéditions montées par l'université et les conséquences de la santé mentale et financière des investigateurs qui y participent suivent. Les description du personnel de l'université et de quelques figures marquantes occupent ensuite une moitié du chapitre. Elles sont classées suivant les fonctions de ces personnes et dans le cas des enseignants une brève description de leur département est donnée. Le chapitre se clôt par une liste exhaustive avec descriptions des clubs, organisations ou sociétés plus ou moins secrètes, à l'exception de celles relevant du domaine occulte.

Le troisième chapitre (20 pages en VF comme en VO) pour une partie présente l'éducation reçue à l'université, avec entre autres choses les conditions d'admission, les frais à payer, les différents types de cours normaux et les différents systèmes de cours de rattrapage. L'autre partie contient une adaptation du système de création des personnages à des investigateurs étudiants ainsi que les règles permettant de gérer l'acquisition de leur connaissance en fonction des cours reçus et activités exercées. Elle comprend aussi l'introduction d'une nouvelle compétence "Academic Standing", l'équivalent dans l'université de la compétence "Crédit" dans la société et de quelques nouvelles compétences académiques spécialisées.

La partie obscure de l'université apparaît dans le quatrième chapitre (75 pages, 56 en VO). Les tunnels sous le campus, qui sont de notoriété publique, et leur occupants, qui sont eux inconnus du public, sont les premiers à être traités. Ils sont suivis des présentations d'un buste à la réputation sulfureuse et d'une momie égyptienne. Le morceau de choix est constitué par une description des organisation et personnes ayant trait à l'occulte. Une partie d'entre eux sont ceux initiés aux mythe de Cthulhu, regroupés en société secrète ou seuls, ceux qui y seront confrontés dans Beyond the mountains of madness et ceux qui y ont eu affaire et ont disparu. Une autre partie sont ceux faisant partie de sociétés occultes n'ayant pas connaissance du mythe. Et les derniers sont des sorciers malveillants, des templiers ou ceux qui participent à un des cultes du mythe. Le chapitre se finit par quelques révélations sur les mystères entourant l'université et par des idées d'aventures qui pourraient s'y dérouler.

Le dernier chapitre (12 pages, 11 pages en VO) est un scénario pour des investigateurs débutant leur vie sur le campus, dans lequel ils se verront aux prises avec le meurtrier d'un de leurs camarades.

Des nouveaux sorts, des règles optionnelles concernant les livres du mythe, une liste de matériel spécial que l'on peut trouver sur le campus, des règles sur les langages pré humains, un inventaire des scénarios publiés adaptables à l'université, des feuilles de préparation pour le système d'éducation décrit au chapitre trois, des fac-similés de diplômes en latin et un index constituent les appendices qui terminent cet ouvrage.

Par rapport à la version anglaise, la version française utilise, comme les précédents ouvrages chez le même éditeur, quelques photos d'époque et comprend, sur plus de la moitié des pages, des marges dans lesquelles sont placées descriptions de PNJ et de monstres. L'index est également allégé, avec 2 pages au lieu de 4. Enfin, une page contenant les "Lignes pour la remise des diplômes de l’école d’infirmières de Rhode Island" prononcées par la soeur de H.P. Lovecraft se situe entre le sommaire et les sources d'inspiration.

Cette fiche a été rédigée le 23 février 2010.  Dernière mise à jour le 23 février 2010.

Critiques

Oystercult  

Le moins que l'on puisse dire c'est que je n'attendais pas grand chose de ce genre de supplément, tout au plus quelques informations permettant de gérer au mieux les fameuses recherches dans la bibliothèque mythique de l'université.

Mais finalement c'était certainement compter sans la volonté des auteurs de fournir du matériel pratiquement utilisable tout de suite en jeu (le gros point faible des Secrets of). En fait on sent bien que le tout a été pensé pour une campagne estudiantine (règle de création de personnages, intrigues diverses, intégration de certains événements survenant dans les nouvelles de Lovecraft, voire même... la possibilité d'obtenir son diplôme !) et franchement les informations fournies sont encore plus complètes que dans les suppléments consacrés aux pays de Lovecraft.

Du coup le lecteur se surprend à ne rien attendre des manuscrits décrits, le centre d'intérêt étant les différents dangers et la cabale Armitage. La campagne prenant tout simplement forme dans l'esprit du MJj lors de sa lecture.

On peut tout de même regretter que Sans Détour n'ait pas poussé l'adaptation à la V6 jusqu'au bout (les compétences Esquive et Comptabilité sont encore listées dans les caracs des pnjs alors que l'Aplomb ne semble exister que dans le livre de base) et qu'on ne nous propose pas une véritable introduction à une campagne sur l'Université.

Mais rien qui ne vienne entacher la qualité de l'ouvrage surtout que les illustrations sont elles aussi réussies !!

Critique écrite en août 2010.

Nicolas 'Lamespard' Pirez  

Quelle agréable surprise que ce supplément ! Je l'avais acheté par réflexe de collectionneur, sans qu'il m'attire plus que ça - et je me suis presque mis à reculons à sa lecture. Et pourtant....

Certes, ce n'est pas LE supplément indispensable; certes, ce n'est pas le plus original ; mais on est bien loin de l'austère description fastidieuse à laquelle je m'attendais ! L'université Miskatonic est bien décrite en long et en large, mais l'ensemble est d'une lecture très agréable et émaillé de nombreuses références directes au jeu. Car tout dans le supplément est tourné vers le jeu : il ne s'agit pas juste d'un ouvrage pour les aficionados de Lovecraft, mais bien d'un guide, d'une trame de campagne. Trame susceptible de devenir celle de fond de la plupart des autres publications SD : on peut y inclure les aventures au pays de Lovecraft, Par-delà les Montagnes Hallucinées, etc...

D'ailleurs, le supplément est conçu en pelures d'oignon : certains personnages présentés au début se révèlent bien plus complexes au fur et à mesure des chapitres, des complots se révèlent, des mystères s'épaississent...

Au final, la lecture est très agréable ; à la description de la vie complète d'un campus des années 20 se superpose un outil de mise en place d'une supra-campagne pour la MJ. Le tout bénéficiant de la désormais légendaire qualité des ouvrages de Sans-Détour...

Critique écrite en janvier 2013.

matreve  

Lors de ma découverte de la 1ère édition en VO de ce guide, j'avais déjà émis un fort doute sur comment Chaosium allait s'en tirer avec un sujet aussi pointu sans tirer à la ligne sur 70 pages. Et force était de constater que le guide s'en était tiré avec une mention très honorable.

Depuis, l'étudiant Chaosium a revu sa copie en binôme avec Sans Détour et nous propose une nouvelle version revue, désormais pratiquement de la taille d'une thèse : pas moins de 240 pages, soit plus de trois fois la taille de la 1ère édition. Forcément, on se dit que le mieux est l'ennemi du bien et qu'avec 240 pages pour faire un tour des quelques km² du campus, le plantage est annoncé.

Et pourtant ! même si on perd forcément un peu de la concision de la 1ère édition, on ne peut que décerner les félicitations du jury à ce nouveau morceau de bravoure.

On aurait pu d'ailleurs avoir qu'il s'agisse que d'une inflation sur les chapitres de la version précédente. Or l'intelligence de ce supplément est qu'il combine non seulement des parties enrichies (la fameuse bibliothèque, le campus) avec de nouveaux chapitres (le musée, les différents groupes d'influence) sur des éléments jusqu’ici in-abordés et qui contribuent à faire de l'Université Miskatonic un lieu incontournable.

Rajoutons aussi la bonne idée d'avoir détourné un des scénarios des Mystères d'Arkham qui se déroulait sur le Campus et de l'avoir inséré dans ce supplément. Certes le scénario n'est pas un des incontournables de la gamme, et on regrette même que ce ne soit pas une création originale, mais cela vaut mieux que les synopsis jetés en vrac de la première édition. Dans la liste des regrets (mineurs), on pourra aussi souligner une VF avec une traduction pas forcément digne d’un niveau universitaire (le chapitre intitulé Obtenir une Éducation pour dire s’inscrire à un cursus par exemple).

Ce supplément n’en est pas moins le complément indispensable du Guide d'Arkham. Mais en raison de sa réussite, ce sera aussi un atout précieux pour la Campagne des Montagnes Hallucinées - dont l'expédition est financée par l'Université Miskatonic - voire du Livre de Règles lui-même. L'Université Miskatonic présente en effet une base arrière idéale pour structurer votre groupe d'Investigateurs et en faire autre chose que des dilettantes, ou des salariés ayant un employeur vraiment très compréhensif sur leur passe-temps douteux tourné vers l'occultisme et pour le moins chronophage...

La qualité du matériel proposé dans ce supplément ne vous demande que de vous baisser pour l'exploiter. Un travail dirigé doublé d’un exercice pratique qui forcent le respect !

Critique écrite en janvier 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :