Contenu | Menu | Recherche

L'appel de tout lu

Nightmare in Norway

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 36 pages à couverture souple.

Description

Comme son titre le suggère, Nightmare in Norway est un scénario qui propose aux investigateurs de se rendre en Norvège, durant l'hiver 1925. Un officier anglais y est mort, victime d'un accident de ski durant ses vacances, quelques semaines plus tôt. A présent, un maître-chanteur menace ses proches de révéler qu'il séjournait avec une femme qui n'était pas son épouse. Les investigateurs sont donc engagés pour démasquer le maître-chanteur et empêcher tout scandale.

Mais la disparition du défunt, dévoré par les loups, est encore plus étrange qu'elle n'en a l'air et après seulement quelques jours d'enquête, le groupe se retrouve piégé dans un chalet isolé, face à une horde de créatures des neiges. Pour s'en tirer, les investigateurs doivent comprendre les motivations de leurs adversaires, sans oublier de démasquer le maître-chanteur.

Bien que le supplément ait été publié par Games Workshop, sa présentation ressemble à celle de Chaosium, avec une description des principales pistes de l'intrigue. En encart, des aides de jeu sont reproduites, ainsi qu'un plan quadrillé du chalet accompagné d'une planche de pions à découper. Enfin, les Trolls, nouvelle espèce du Mythe, sont décrits en fin d'ouvrage.

Cette fiche a été rédigée le 16 août 2011.  Dernière mise à jour le 31 mai 2013.

Critiques

Franz  

GW n'a pas persévéré dans la publication pour l'AdC, et ce n'est pas un mal. Ce n'est pas que ce scénario soit activement mauvais, mais il tombe un peu à côté de l'ambiance du jeu avec son aspect très jeu de plateau : tout est prévu pour pousser des pions sur les plans détaillés du chalet lors de la bataille finale, en revanche pour tout le reste le MJ est largement livré à lui-même avec des informations lacunaires pour occuper les PJ durant la première partie, et pour poursuivre avec l'exploration du repaire des trolls dans la troisième.

En outre les PJ sont supposés trouver une solution intelligente à la situation, mais ils disposent de bien peu d'éléments pour conclure ceci autrement qu'en bain de sang. Même l'identité du maître chanteur ne fait l'objet que de deux lignes dans la description d'un PNJ, sans aucune autre explication.

Pas la peine donc de se lancer à la recherche de ce vieux supplément épuisé.

Critique écrite en août 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques