Contenu | Menu | Recherche

N'est pas mort celui qui peut être l'objet d'un crowdfunding

Kingsport

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Kingsport, Cité des Brumes : livre de 120 pages à couverture souple, avec en encart :
- une carte A3 dépliante noir et blanc sur papier glacé,
- une carte A2 noir et blanc détachable.

Description

Ce supplément du Pays de Lovecraft est consacré, comme son nom l'indique, au petit port fictif de Kingsport, qu'il décrit aux alentours de 1928. La cité accueille certes des pêcheurs, mais aussi de nombreux touristes et surtout des artistes attirés par son étrange ambiance hors du temps. Il est divisé en deux parties de même taille : la première décrit la ville à proprement parler, alors que la seconde propose trois scénarios s'y déroulant.

"Bienvenue à Kingsport" présente succintement la ville en deux pages : principaux quartiers, climat, administration, économie... "Un peu d'histoire" raconte ensuite les principaux événements s'y étant produit depuis sa fondation, du point de vue "officiel", en deux pages également. On entre ensuite de plain pied dans le fantastique avec "Le culte de Kingsport", qui décrit la principale organisation occulte de la ville, son fonctionnement, ses objectifs et son histoire.

Le "Guide de Kingsport et des environs" décrit lui la cité à proprement parler sur une quarantaine de pages. Les quartiers sont passés en revue les uns après les autres, avec pour chacun une description des principaux lieux (avec parfois des plans) et PNJ (généralement illustrés). On y trouve pèle-mêle de brave gens, de franches crapules et des monstres (littéralement). Le tout est complété par une carte dépliante noir et blanc au format A3 de Kingsport. "L'art du cauchemar" est un article de 3 pages donnant des conseils sur la façon de mettre en scène les rêves, composante indissociable de l'ambiance de Kingsport, dans les parties de l'Appel de Cthulhu.

Le premier scénario, "La maison au bord des rêves", est une courte aventure (9 pages) d'initiation à Kingsport. Tout commence lorsque l'étrange maison dans la brume qui surplombe la ville disparaît le lendemain d'une tempête. "Rêves et songeries" (20 pages) débute par le suicide d'un jeune peintre et poête. Sa disparition va mener les investigateurs dans une étrange quête, à mi-chemin entre rêve et réalité. Enfin, "Les eaux fatales" (20 pages) oppose les personnages à la cause de plusieurs mystérieuses disparitions en mer.

Le supplément se termine par un dépliant touristique sur Kingsport, une carte A2 noir et blanc détachable de la ville, et une liste de références (événements, personnages et créatures) aux oeuvres de Lovecraft et de ses élèves.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 26 juillet 2011.

Critiques

Franz  

Comme la plupart des suppléments du Pays de Lovecraft, c'est du tout bon: l'ouvrage est agréable à lire, riche en informations de toutes sortes, et les aventures de la deuxième partie sont sympas.

Le petit port touristique est différent d'Arkham et Dunwich: il y a moins d'horreurs qui rôdent, et l'ambiance est plus proche du fantastique et de l'étrange que de l'horrifique. Ca fait de la ville à la fois une bonne diversion, et un cadre de campagne super pour se changer un peu les idées, même si la petitesse du port peu finir par lasser.

Du côté des reproches il n'y pas grand-chose à dire: j'aurais aimé que la partie background soit plus longue, et je regrette un peu que les illustrations avouent leur âge (on a vu bien mieux depuis, y compris dans des produits Chaosium). Ah oui, un peu comme à Arkham, il y a quelques PNJs pas vraiment en phase avec l'ambiance du supplément (des monstres trop classiques), mais pas de quoi fouetter un chat.

Fabien  

Ce supplément sur Kingsport est agréable à lire, les descriptions sont courtes mais complètes, les illustrations sont, à mon avis, d'un niveau acceptable et certaines sont vraiment belles. Les cartes fournies au MJ et aux joueurs ne sont pas toujours lisibles mais restent correctes.

Les informations données dans ce supplément sont nombreuses mais pas étoufantes. Par exemple, les différents quartiers ont chacun une ambiance particulière bien décrite et les PNJ ont tous un caractère propre qui les rend crédibles. Les secrets de certains d'entre eux peuvent donner lieux à des scénarios intéressants.

L'ambiance générale de cette bourgade est proche de l'onirique et du fantastique, cela peut être détendant pour des joueurs blasés par l'horreur et qui voudraient changer. Cependant cette ambiance peut être trompeuse et tourner rapidement à celle à laquelle sont habitués les vétérans de l'Appel de Cthulhu.

Parlons enfin des scénarios. "La Maison au bord des Rêves" me plaît très peu, le prétexte de ce scénario et de la manière dont les joueurs sont impliqués me semble boiteux. Le scénario lui-même laisse très peu de liberté aux personnages. "Rêves et songeries", au contraire du précédent est très bon, alternant l'univers réel et celui des rêves, au point que les joueurs ne savent même plus où ils en sont. Le MJ pourra jouer sur la confusion des joueurs et les tromper en faisant durer l'illusion du monde réel. Il devra être prudent en n'en abusant pas sous peine de voir les joueurs dégoûtés en étant trop désorientés. Enfin, "Les Eaux Fatales" ne privilégient pas vraiment l'enquête et est très axé sur l'action et sur l'horreur brute. Il ne me semble pas vraiment mauvais mais ne permet pas de mettre en place une ambiance intéressante. C'est le plus moyen des trois.

"Kingsport, cité des brumes" est donc un bon supplément, décrivant une ville à l'ambiance originale et dans lequel les PJ trouveront plus facilement des attaches qu'à Dunwich ou à Innsmouth. Un supplément à essayer pour changer d'air.

Le LIN  

Voici un supplément qui change un peu de la gamme "Pays de Lovecraft" : Kingsport cache beaucoup moins d'horreur qu'Arkham (sauf dans le passé), ce qui rend la vie dans cette ville plus agréable, d'ailleurs de nombreux artistes viennent s'y installer... Rien à redire sur l'ensemble donc, par contre la possession des "Contrées du Rêve" est quasi indispensable pour jouer à font l'aspect onirique de Kingsport.

Dans les points positifs, notons que la couverture est en carton légérement plus souple que d'habitude. Du coup la brochure (puisqu'il ne s'agit pas de reliure :)) tient le coup plus longtemps et la-dite couverture ne se détache pas à la première ouverture du bouquin. La carte fournie est excellente mais elle est centrée sur la ville : Kingsport Head, l'énorme falaise surplombant la ville (et où se trouve "L'Etrange Haute Maison dans La Brume", entre autres) n'y figure pas, mais ce n'est pas si grave que ça... :)

matreve  

Même si la note ne le reflète pas, Kingsport est un supplément conçu avec soin. Cette note moyenne vient surtout souligner que ce supplément est incomplet. Non pas qu’il soit inachevé mais ce supplément ne prend sa valeur qu’accompagné des autres suppléments du Pays de Lovecraft ou au moins de celui d’Arkham. Une fois ceci posé, il est vrai que Kingsport offre une alternative moins dans l’horreur Cthulhuesque brute et plus sur l’onirisme ou les glissements de réalité.

C’est plaisant et frustrant car re-boum à nouveau, Kingsport sans les Contrées du Rêve, c’est un peu comme un un scénario Cthulhu sans perte de SAN. Le supplément en effet suggère cette passerelle vers les Contrées du Rêve mais vous ne possédez pas ce dernier supplément, vous n’irez pas bien plus loin que Kingsport elle-même ce qui est tout de même un peu gâché…

Pris isolément, la lecture de Kingsport est donc soporifique : la ville donne le sentiment d’une belle endormie de province et ne commencera à s’animer que si son potentiel onirique est exploité à fond et / ou rattaché avec ce qui peut se tramer dans l’arrière-pays (Arkham, Dunwich, Innsmouth). On retrouve ces carences dans les scénarios : "Les Eaux Fatales" est un scénario complètement centré sur Kingsport et pas bien passionnant ; "Rêves et songeries" est plus porté sur l’onirisme mais aurait mérité un ancrage plus fort avec les Contrées du Rêve.

Critique écrite en octobre 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :