Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, c'est comme une LAN, mais autour de la table...

Grands Anciens (Les)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 168 pages à couverture souple.

Description

Ce recueil comporte six scénarios indépendants, se déroulant au début des années 20, et mettant en scène des créatures du Mythe particulièrement puissantes : les Grands Anciens. Il est donc plutôt destiné à des joueurs et des personnages expérimentés. Les aventures sont présentées comme pouvant former une campagne, mais cela est très optionnel et demandera alors du travail supplémentaire de la part du Gardien des arcanes. Le supplément a été publié pour la quatrième édition de l'Appel de Cthulhu mais peut sans mal être adapté à une édition plus ancienne ou plus récente. Chaque scénario est complété par de nombreuses aides de jeu à photocopier ou à découper rassemblées en fin d'ouvrage.

Juste après le sommaire on trouve un court article (2 pages) présentant les connaissances disponibles sur les Grands Anciens. On enchaîne immédiatement après avec L'oeuf du serpent, qui se déroule dans une petite ville minière du Nouveau Mexique, où les investigateurs doivent élucider la mort d'un mineur syndicaliste. L'intrigue s'étoffera rapidement de phénomènes surnaturels et de légendes indiennes.

Dans L'eau qui dort, il s'agit de prendre livraison pour le compte d'un professeur de la Miskatonic University d'un antique ouvrage occulte, cédé par un bibliophile du Mississipi. Mais tout se complique très vite et les personnages vont vite être confrontés à des adversaires très dangereux.

Dites-moi, auriez vous vu le signe jaune ? se déroule à la Nouvelle Orléans, où un reporter a été assassiné alors qu'il enquêtait sur une conspiration. Les investigateurs seront bien sûr confrontés à cette organisation, dont l'étendue fera un adversaire redoutable.

Les ténèbres qui tuent ramène les PJ à Boston, où ils seront impliqués dans la traque d'un dangereux gang de criminels sortant quelque peu de l'ordinaire.

Le dieu blême commence par un coup de fil à la nuit tombée, et se poursuit dans une antique demeure abandonnée.

Enfin, La lune maléfique est la dernière aventure du supplément et occupe à elle seule 43 pages. L'aventure commence en Angleterre, mais elle amènera les investigateurs plus loin encore qu'ils n'étaient jamais allés.

L'ouvrage se conclut par un calendrier perpétuel (daté de 1610 à 2080) et un exemplaire de la fiche de personnage de la quatrième édition de l'Appel de Cthulhu.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 25 septembre 2009.

Critiques

Xavier Spinat  

Des scénars injouables cotoient des chef d'oeuvre du genre. Moi, j'aime beaucoup et j'ai trouvé des idées sympa dans presque tous les scénars, mais je ne peux pas garantir que tout le monde adhérera à mon point de vue.

Le calendrier perpétuel qui clôt l'ouvrage est TRES utile (pour moi, en tout cas).

Vonv  

Des tueurs !

Ces scénars sont des scénars de tueurs ! Il faut bien avertir les joueurs avant d'en jouer un car c'est un réel défi que de s'en sortir non-fou et non-mort.

Les scénars en eux-même sont excellents et introduisent des monstres que l'on ne voit que rarement dans les aventures. Mention spécial à l'Ombre qui tue :)

Franz  

Ce recueil pour l'AdC est plutôt bon, comme d'habitude, mais en plus il est original, en offrant la possibilité de s'opposer à des créatures vraiment puissantes.

Du coup il souffre des défauts de ses avantages: il est clairement à destiner à des personnages expérimentés et prudents, et même alors je vous conseille de bien mesurer la puissance des monstres. En contrepartie les parties devrait être inoubliables.

Quant à la Lune Maléfique, le gros scénario, il a le mérite de l'originalité, il est jouable (à mon avis) et risque fort d'être inoubliable (à vrai dire il y a peu de chances que les personnages puissent rejouer par la suite...).

eric  

Bon. C'est clair c'est pas du scénar facile ici. Mais quand même des investigateurs intelligents et prudents devraient s'en sortir. Et puis faut aussi savoir être indulgent en tant que gardien. C'est important dans l'AdC. Sinon on arrête pas de faire des persos, et franchement c'est pas super agréable. Avoir des persos débutants et sans histoire c'est chiant, faut le dire. Moi je garde le souvenir quant à ce recueuil, de la dernière aventure. Bein... Ouais, l'idée est géniale, mais elle est pas franchement des plus jouables. Ce qui se passe c'est que les joueurs se retrouvent balottés plus qu'autre chose. Mais elle vaut la peine, ne serait-ce que pour son coté irréel. Parce que ça va très loin!

Shok Nar  

Ce recueil est excellent, tout bonnement excellent ! Si vous pouvez encore le trouver, jetez-vous dessus sans condition aucune, vous ne le regretterez pas. Ca c'est dit, passons maintenant au plus négatif : scénarios difficiles, oui, c'est vrai, à la limite de l'injouable, avec des monstres intuables et impressionnants, mais bon, quand on joue à Cthulhu, on joue forcément des masos qui veulent se faire bouffer par des trucs plus gros qu'eux, sinon, on reste chez soit.

Scénarios touffus, variés, il y en a pour tous les genres : des mines du Nouveau-Mexique à la lune en passant par le fond des mers, le carnaval de la Nouvelle Orléans ou le Boston de la prohibition, il y a de tout. Il y a des PNJ hauts en couleurs mais parfois ridicules : certains ne ressemblent à rien. le dernier scénario relève plus de l'expérience que d'une partie de JDR, mais il est fantastique. Mention spéciale pour "Avez-vous le signe jaune" et son ambiance de folie ainsi que "Le dieu blème", oppressant, stressant, gore, tout ce que vous voulez. Personnellement, je n'aime pas "Les ténèbres qui tuent", parodie de film de gangster ratée selon moi, mais mes joueurs ont bien aimé, donc... Contrairement à ce qui est écrit dans le livre, c'est quasi impossible de jouer ça en campagne, tant il n'y a aucun lien entre les histoires. Et puis quand votre PJ meurt à chaque partie ou devient fou, même en étant un MJ gentil, croyez-moi, c'est le cas, bah... dur de faire un vrai suivi.

Mais bon, reste que c'est dans ce qui a été fait de mieux question Cthulhu et qu'il est regrettable que tous les suppléments de la gamme n'aient pas connu cette qualité.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :