Contenu | Menu | Recherche

Ramer dans la même direction

Final Flight

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre agrafé de 32 pages à couverture souple.

Description

Dans Final Flight, un avion emmenant les personnages de Curaçao à Bogota est détourné et s'écrase dans la jungle quelque part au Venezuela, au cours d'une violente tempête.

Après une page d'informations destinées aux joueurs et au meneur, le scénario lui-même est divisé en deux parties. La première, Flight 101 (6 pages), décrit le trajet en avion, les autres passagers et les événements qui se produisent.

La seconde partie, Green Hell (16 pages), décrit ce que les personnages survivants trouvent sur le lieu de leur crash et dans la jungle. Cette partie donne aussi des informations sur la survie dans la jungle. C'est dans cette partie que les personnages peuvent comprendre que leur crash avait été organisé par un groupe d'hommes-serpents dégénérés.

Après cela, Aftermath : Back to Curaçao (6 pages) conclut l'aventure sur le retour à la civilisation des personnages. C'est dans cette partie que se trouvent aussi les caractéristiques des passagers qui vont survivre au crash et accompagner les PJ, quelques infos sur des films à voir pour l'ambiance, le calendrier lunaire de la période du scénario, et une feuille de personnage vierge.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 3 septembre 2009.

Critiques

greuh  

C'est une aventure lamentable. Les personnages font un trajet Curaçao - Bogota. Ca arrive dans n'importe quelle campagne. D'ailleurs, dans la mienne, c'est la prochaine séance, évidemment... Bon, ça se corrige facilement, mais c'est quand même pas top. Quant à en faire un one-shot, mouais, c'est juste qu'un one-shot se déroulant dans un avion, si vos joueurs devine pas ce qui va se passer, ce serait très étonnant.

Première partie : les personnages sont assis dans leur siège et ne peuvent rien faire. Au MJ de jouer tous les PNJ et d'espérer que ses joueurs s'amusent quand même.

Deuxième partie : les personnages vont s'écraser au milieu de nulle part, comprendre on ne sait comment qui est impliqué là-dedans, s'occuper d'une demi-douzaine d'autres survivants, et se taper quelques centaines de kilomètres dans la jungle pour retourner à Curaçao.

Aftermath : il est dit clairement que les personnages ont étés victimes d'une conspiration dont ils n'auront jamais les détails et ne pourront se venger.

Donc, mis à part que c'est une immense démonstration de railroading comme on en fait plus, je vous conseille de dépenser votre argent dans autre chose. Parce que là, pour le coup, je l'ai eu mauvaise. Pour des scénars dans des véhicules, Destination Epouvante propose mieux.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques