Contenu | Menu | Recherche

Fully loaded, safety off. This here’s a recipe for unpleasantness

World of Greyhawk (The)

.

Références

  • Gamme : AD&D - Greyhawk
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1980
  • EAN/ISBN : 0-935696-23-7
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel


- livret de 32 pages
- 2 cartes couleur à quadrillage hexagonal de 91 x 61 cm (3' x 2')
- feuille de publicité pour figurines
dans une chemise couleur à rabats, souple, comportant des listes de blasons en pages extérieures (1 et 4) et leurs noms en pages intérieures (2 et 3)

Description

Il vous arrive parfois de sortir la tête des donjons pour voir ce qui se passe à l'extérieur ? Vous vous demandez comment le commerce peut exister avec tous ces monstres errants ? Vous voudriez savoir d'où viennent toutes ces ruines à explorer qui font la joie de tant d'aventuriers ?

Ce supplément fournit un cadre aux premiers modules (scénarios) édités pour les règles avancées de Donjons et Dragons, voire pour Donjons & Dragons tout court. Le but étant de donner plus de consistance aux aventures, particulièrement celles qui se jouent en campagne. Et de servir de source d'inspiration aux maîtres du donjon....

Ce qui est décrit ici (cartes comprises) ne correspond qu'à la moitié orientale d'un des quatre grands continents principaux d'un monde dont on ne sait à peu près rien. Cette partie du monde décrite correspondrait au "centre civilisé" du monde d'Oerth ; du point de vue d'un de ses habitants du moins. Ce qui laisse toute souplesse au MD pour inventer ce qu'il veut.

Le livret commence par un avant-propos d'une page, qui présente le supplément et son utilisation. En particulier, la description modèle des différentes unités politiques est détaillée.

Suit un chapitre décrivant le monde, ou du moins cette portion, de manière globale. Après quelques tables sur l'utilisation des cartes (habitants des centres urbains, déplacements...), le monde est décrit en quelques lignes. Vient ensuite le calendrier - parfaitement régulier - et un historique du dernier millénaire, illustré par quelques cartes synthétiques (migrations, géographie, politique).

Le chapitre suivant détaille, sur plus de 11 pages, les 50 entités politiques notables de cette partie du monde. Sont décrits la population, le (la) dirigeant(e), les ressources, et quelques informations notables, très variées.

Les 10 pages suivantes présentent, plus ou moins brièvement, les éléments du paysage : montagnes, forêts, rivières, déserts, etc., sont passés en revue. Parfois, des modules déjà publiés sont cités là.

Pour finir, le supplément s'achève sur une liste de titres honorifiques (comte, prince, maire...), une présentation de quelques ordres de chevalerie, et un glossaire (illustré) d'une série de runes communes dans cette partie du monde.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Hervé  

On ne peut pas dire que cet ouvrage m'ait beaucoup servi. Il y a plus de 20 ans, quand je l'ai acheté, je me suis mis à penser à des campagnes, plutôt qu'à une succession de modules de "dungeon crawling" en "one-shot". J'ai essayé, pour un succès plus que mitigé, et puis je suis passé à d'autres mondes et d'autres systèmes....

Les moins du Monde de Faucon Gris : c'est léger, très léger, au point d'en être transparent. Le cadre politico-religieux manque de consistance, de même que le commerce et les relations entre espèces et conditions de vie. Même la carte est assez vide, essentiellement géographique, sans route et avec très peu de villes. Sans parler du tracé des rivières et autres limites : cela fleure le wargame à plein nez - et pas du meilleur, ça fait artificiel....

Les plus : les mêmes. Comme c'est creux, chacun peut facilement le remplir à sa convenance. On se demande même si ce n'a pas été voulu ainsi. A l'époque, les meneurs de jeu qui voulaient un minimum de consistance avaient l'habitude de se retrousser les manches - vous verriez les dizaines de pages de plans et cartes que j'ai noircies ! On a donc là un outil très souple, préparatoire à un travail personnel plus méticuleux.

Au final, qu'en dire ? D'abord que c'est un ouvrage d'une autre époque. Déjà, en ces temps reculés, ça ne soutenait pas la comparaison avec Glorantha ou la Terre du Milieu. Et depuis on a fait peut-être encore bien mieux.

Et puis surtout, cela s'adresse à des gens bosseurs et qui ont du temps et de l'énergie. On prend les éléments qui conviennent, on en enlève d'autres, on brode là-dessus.... Pour les autres, seuls les collectionneurs y trouveront de l'intérêt.

Si j'avais pu, j'aurais mis une note de 2 et demi. Quelques bons souvenirs ont emporté le morceau, et j'ai mis 3.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques