Contenu | Menu | Recherche

Nous servons le jdr et c'est notre joie

Rotten to the Core

.

Références

  • Gamme : 2300 AD
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Game Designers' Workshop (GDW)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1990
  • EAN/ISBN : 1558780599
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

livret de 64 pages à couverture souple.

Description

En 2300, la plus grande réalisation humaine est sans conteste la tour orbitale (Beanstalk en anglais) terrienne. Ce gigantesque câble qui relie le sol à l'orbite terrestre a été construit sous l'égide de la France par l'ensemble des nations terriennes. Le site retenu pour cette tour orbitale a été le Gabon. Au pied de la tour, une gigantesque mégapole au parfum cyberpunk s'étale : Libreville. Cette mégapole est le sujet de ce supplément.

Tout commence par un tract promotionnel vantant les attraits de Libreville. Il est cependant annoté dans les marges par divers "cyberjockeys". Bien entendu, ils donnent un tout autre point de vue de la cité... Les deux tiers du livre sont alors consacrés à la description détaillée de la mégapole. Après un survol rapide des caractéristiques de la ville, trois cartes en noir et blanc sont fournies (Gabon, Libreville et le Downtown District) ainsi que deux pages de blocs géomorphiques (à photocopier) pour composer des quartiers précis.
Sont ensuite traités avec plus de détails l'ensemble des services publics de Libreville (administrations, police, etc.) puis les différentes corporations présentes dans la ville, le commerce et le marché noir.
La vie nocturne des habitants est évoquée, ainsi que les quartiers qui "craignent" avec leurs gangs. Enfin tout un chapitre est consacré au style de vie des riches de la ville.

Le dernier tiers du livre est occupé par un scénario "Cyberpunk" se déroulant à Libreville. En gros, les joueurs vont se retrouver malgré eux mêlés à une grosse embrouille impliquant des corporations, des pirates informatiques, une boîte de nuit flottante, des gangs et bien d'autre choses...

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

cadwallon  

La seule originalité de ce supplément est son contexte... Libreville. Cependant, l'Afrique ne transparait pas du tout dans les détails fournis sur la ville et le scénario (plutôt mauvais cyberpunk) qui est proposé. Donc, dans l'ensemble, un coup manqué pas très attractif, à déconseiller.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques