Contenu | Menu | Recherche

L'imagination est plus importante que le savoir (A. Einstein)

SuperSix

Références

Auteurs

Format de diffusion

Kit de découverte au format PDF et autres documents électroniques

Articles de Blog qui présentent les règles ainsi que l'univers au fur et à mesure de la conception du jeu

Description

SuperSix est un jeu "générique" de Super héros .

  • Générique car il ne possède pas à proprement d'univers de base ci ce n'est un cadre de jeu fourni à titre d'exemple (La ville de Coron City entre les USA et le Mexique, gangrénée par les barons de la drogue) et de nombreux outils de world building, et autres conseils au Meneur de Jeu pour que lui et ses joueurs puissent ensemble fabriquer leur propre cadre, propice à raconter des histoires de Super héros.
  • "de Super Héros" car l'ensemble du système de résolution a été pensé pour simuler au mieux le genre de Super Héros, dans la plus pure tradition des comics de type Marvel ou DC Comics.

Un personnage de SuperSix ne possède pas de compétences, mais est défini par :

  • trois domaines d'action : muscle pour les actions physiques, cervelle pour les actions mentales et coeur pour les actions sociales, caracteristiques chiffrées allant de 1 (norme de l'humain moyen) à 4 (cosmique, divin)
  • des forces : points forts du personnage, traits libres
  • des faiblesses : points faibles du personnage, traits libres
  • des super pouvoirs : défini plus ou moins librement avec un degré d'activation (fréquence à laquelle le pouvoir peut être activé, le temps que dure celui ci ou s'il est passif), un degré de puissance (les capacités du pouvoir) et son score d'efficacité (à quel point le pouvoir peut être efficace pour une action donnée)
  • des relations, celles du personnage joueur avec des gens non dotés de super pouvoir (la petite amie à protéger, les collègues qui ne doivent pas savoir pour l'identité secrète etc.) ; une relation est définie par une catégorie (relation amoureuse, amitié, travail, etc) et une intensité allant de 1 à 4 et qui represente la force de la relation

Une action se résoud de manière très simple : on lance autant de dés à 6 faces que le domaine d'action associé, on regarde le plus haut score comme suit :

  • 1-3 : echec avec conséquences néfastes (on n'arrive à crocheter la porte du repaire des gangsters mais en plus ces derniers arrivent)
  • 4-5 : réussite simple (la porte est crochetée)
  • 6 : réussite exceptionnelle, le joueur est invité à embellir son action en rajoutant des détails positifs (non seulement, j'ai crocheté la porte mais en plus les gangsters sont en train de partager le butin et ne m'ont pas vu entrer)

Si une force s'applique, le joueur peut choisir de relancer un dé, si c'est une faiblesse c'est le Meneur de Jeu qui choisit quel dé doit être relancé

Les pouvoirs marchent de manière semi freeform, on choisit une thématique (torche humaine) et différents effets (voler en étant en flammes, cracher des flammes, eteindre à distance des flemmes etc) avec pour chacun un certain coût à la création du personnage.

Les super pouvoirs sont utilitaires. Utiliser un super pouvoir revient à résoudre une action et de rajouter un dé d'une couleur différente qui symbolise l'ajout d'un super pouvoir et ce dé conditionne le fonctionnement ou non du pouvoir

  • 1 : le pouvoir ne fonctionne pas et plus celui ci est puissant, plus il risque de fatiguer le personnage joueur
  • 2-5 : le pouvoir marche normalement, le score d'effiacité est rajouté au meilleur résultat du dé de l'action en cours
  • 6 : le pouvoir est plus efficace que d'habitude, au choix du joueur activation d'un super pouvoir latent ou double du score d'efficacité pour ajouter à l'action en cours

Les relations sont non seulement des moteurs narratifs , qui vont permettre au MJ de faire entrer plus facilement ses joueurs dans l'histoire, mais en plus mettre en jeu ses relations fait gagner un bonus mécanique .

Il existe également une mécanique pour gérer le code moral des personnages (les bonnes ou mauvais actions étant récompensées différemment par des points de gentilesse ou de vilenie qu'on peut dépenser pour avoir certains avantages).

Enfin des dés cosmiques permettent aux joueurs de prendre le pas sur la narration et l'experience marche autant par la progression des personnages que par leur réputation 

Cette fiche a été rédigée le 19 mai 2015.  Dernière mise à jour le 9 mars 2016.

Mots des auteurs

Aucun mot de l'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Commentaires

Aucun commentaire sur ce jeu pour le moment.