Contenu | Menu | Recherche

Ceux que le gouvernement intergalactique appelle quand il ne reste plus aucun espoir

La saga de Jai, épisode 4

Par Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis

Rubrique : Grog
Date : 06 mars 2011

En attendant les infos jouissives sur Jai et le sexe que vous allez me transmettre illico, nous allons passer à un petit interlude (au nom bien choisi) : Jai et le jeu.

Episode 4 : Jai et le jeu

Afin que nul n'en ignore, signalons tout de suite que les rumeurs selon lesquelles Jai est doté d'une connaissance rolistique inversement proportionnelle à sa taille sont dépourvues de tout fondement. Il est donc inexact, contrairement à ce qu'affirment certains, de faire croire que Jai a réalisé l'exploit de faire une carrière rolistique et grogienne brillante en restant persuadé que les dominos et la belote sont des JDR. Il ne croit pas non plus que le tarot constitue les règles avancées de la belote, et si vous le voyez étendu, immobile, ce n'est pas parce qu'il fait un GN domino, c'est juste qu'il est rond comme une queue de pelle (se reporter à un épisode précédent, Jai et l'alcool).

Non, Jai connais les jeux de rôle. Tous ceux qui l'ont vu en convention savent que c'est un grand maitre international en Pictionnary RPG dont il fait passer les règles avancées pour un jeu indie supposé se nommer Sketch!. Est-il chafouin, le drôle ! Il professe même un amour aussi immodéré que suspect pour Ars Magica. Mais nos investigateurs ont mis à jour le sinistre plan de conquête du monde qui se cache derrière cette prétendue passion. En fait, pour Jai, défendre publiquement Ars Magica, c'est un paravent (de fumée) pour masquer son réel objectif. Une fois que ce jeu centré sur les magiciens médiévaux sera élu au pinacle interstellaire des JDR, j'ai nommé le Grog d'or (tadaaam !), son plan machiavélique est de se servir de ce précédent pour faire élire son propre jeu de magiciens med-fan. Eh oui, telle est la terrible vérité : Jai est décidé à réaliser un cross-over de D&D4 et de Nobilis. Tremblez mortels, la fin des temps est proche, enfin elle se rapproche de seconde en seconde. Si, si, vous pouvez vérifier.

Poussé par ses hordes de fans en délire (voir ci-dessus), surtout les filles (c'est quoi le féminin de fan ?), il va de convention en salons, marquant les esprits et les cœurs. Après avoir joué avec lui, plus aucun MJ ne peut me satisfaire, nous confiait récemment l'une d'entre elles. Cherchant à renouveler le flash initial, ses fidèles le harcèlent jusque dans les trains, et pour lui, une convention se termine bien plus tard que pour nous autres, pauvres mortels. C'est au point que d'aucuns murmurent qu'il serait désormais protégé par de terribles gonadoclastes contre les adorateurs trop collants. Ceux-ci se contentent alors de chercher dans l'appel de Cthulhu les invocations qui peuvent amener sur eux l'attention bienveillante de ce Sultan des Joueurs, aussi nommé le Chaos Roliste, Celui qui ne peut être imité.

La trame de l'univers résistera-t-elle à ces pratiques interdite ? Dire que ses adeptes sont fous, c'est insulter la folie, et la rédaction recherche activement des informations sur ces pratiques blasphématoires et impies. Elles seront certainement dévoilées dans un prochain épisode qui est déjà une légende, Jai et le sexe.

Mais gageons que certains en savent plus qu'ils ne veulent le dire. En particulier celui qui l'a initié à bien des pratiques interdites, Cheik Brunal, grand maitre des danses sensuelles, tu trouves du travail, tu gagnes au loto, résultats garantis. Qu'ils parlent enfin, et l'épisode final de cette enquête de longue haleine verra le jour. Foin de tétracapillectomie, nos lecteurs veulent la vérité, et ils l'auront.