Contenu | Menu | Recherche

Where there's a whip, there's a way !

Adventure 9 - Nomads of the World Ocean

.

Références

  • Gamme : Traveller
  • Sous-gamme : Classic Traveller
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Game Designers' Workshop (GDW)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1983
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 48 pages à couverture souple

Description

L'aventure se déroule dans le District Autonome Végan, une région spatiale de la Bordure Solomani. Les Végans ne pouvant vivre que sous des gravités assez basses, ils laissent l'exploitation des planètes plus massives aux humains. C'est le cas de Bellerophon, où se déroule l'aventure. Cette planète aquatique n'était originellement habitée que par quelques colons humains, mais elle est récemment devenue très attractive pour l'industrie pharmaceutique, depuis la découverte d'un produit chimique rarissime : la PDPT-béta, antibiotique extrêmement efficace. Cette substance est issue d'un animal marin local, le daghadasi, qui peut faire plusieurs kilomètres de long. Pour éviter la totale extermination de ces créatures, de stricts quotas ont été édictés pour leur chasse. Cependant, leur population semble décliner à un rythme anormal...

Le livre commence par une introduction rappelant les principes du jeu, ainsi que par huit personnages pré-tirés et des conseils pour introduire des personnages dans l'aventure. Le tout début du scénario met en scène le recrutement des personnages-joueurs : ils travailleront pour une grande organisation écologique qui leur demandera d'enquêter sur les activités de la corporation Seaharvester, soupçonnée de dépasser largement ses quotas de pêche, risquant de déclencher l'extermination du daghadasi, qui aura des conséquences écologiques dévastatrices ... Peu après avoir accepté cette mission, les aventuriers sont contactés par des représentants de la mégacorporation SuSAG, à qui appartient Seaharvester : ils savent que les PJ travaillent pour une organisation écologique et sont également soucieux des activités de leur filiale, qui semble leur dissimuler une partie de leurs revenus. Ils proposent donc une couverture aux PJ, en échange d'informations concrètes sur ces éventuelles fraudes.

Le chapitre "Bellerophon" présente l'histoire de la planète, colonisée dès les premiers siècles de l'expansion terrienne. Cette population de colons a gardé son identité culturelle gréco-turque, tout en adoptant des éléments de culture Végan et un mode de vie nomade. Le chapitre détaille l'écologie locale, notamment le daghadasi et sa chaîne alimentaire.

Le chapitre "Guided Tour" envoie les PJ faire un peu de tourisme industriel et de négociation chez Seaharvester, peu concluants dans le cadre de leur enquête. Une promenade en mer se soldera par un naufrage accidentel, lors d'une opération de sauvetage, et les PJ seront recueillis par des nomades. Le chapitre "Among the Nomads" présente le séjour des aventuriers dans ce peuple, et leur intégration. Durant ce séjour, ils pourront recouper les informations des nomades et celles fournies par les salariés de Seaharvester présents : ils apprendront le nom d'un bateau faisant fi des quotas, le Globtik Solymi. La colère gronde...

Le chapitre "Nomad Politics" présente les différentes factions gouvernementales des nomades. Des règles sont proposées pour gérer les votes et les choix des factions, éventuellement modifié par les actions des joueurs pour lancer la guerre contre Seaharvester. Un autre chapitre, "Daghadasi Hunt" présente des règles pour la chasse, ainsi que les caractéristiques des différents animaux locaux et une présentation du hunterfoil, un véhicule à mi-chemin entre l'hydroglisseur et le sous-marin.

Le chapitre "The Final Confrontation" présente les règles et les informations nécessaires pour jouer l'affrontement avec un navire-usine armé de Seaharvester. Il est suivi de chapitres synthétiques présentant les descriptions et caractéristiques de quatorze PNJ, un bilan financier des activités de Seaharvester, notamment ses falsifications, une page documentaire "Library Data" sur la PDPT-béta, Seaharvester et SuSAG, et enfin deux pages de glossaire, dans le dialecte turc local.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Vermer  

Voici encore un solide aventure pour Traveller. En gros les joueurs vont travailler pour Greenpeace afin de contrôler le quota de baleines pêchées sur une planète aquatique. Je n’étais pas trop convaincu par l’idée au départ mais le scenario est vraiment bien écrit et très efficace. Tout y est détaillé, la planète avec sa culture neo-turque, la biologique des animaux, les dangers de la chasse, etc.

Au final je suis convaincu et le monde présenté est riche et attrayant, cela va toutefois demander un peu de travail pour maitriser le vocabulaire turc.

Ce scénario est plutôt fin dans son approche et la résolution est toute diplomatique et fort bien construite. Cela aurait été un scénario parfait s'il n'y avait pas quelques problèmes.

Déjà des petits trucs : la double mission n'est pas très exploitée, l'acquisition des informations incriminantes est un peu classique, la scène du bateau en détresse et de l'accident est cliché et peu crédible en niveau technologique de SF.

Mais surtout, le problème majeur est le mauvais arrimage des 2 parties du scénario. Le début est très bien, la deuxième partie chez les nomades est aussi très bien mais les deux ne vont pas du tout ensemble. D'une part les joueurs dans un monde SF avec GPS et satellite peuvent sans problème communiquer avec l’extérieur et être secourus de chez les nomades si besoin. D'autre part, vu la nature de leur mission, il est peu probable qu'ils se lancent dans une assimilation de plusieurs mois à la société nomade afin d'arriver jusqu’au niveau politique de celle-ci. Bref les deux excellentes parties ne s'articulent pas du tout.

En conclusion, ce scénario a vraiment des éléments excellents mais il faut le retravailler pour les rassembler ou les séparer de manière plus cohérente.

Critique écrite en avril 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :