Contenu | Menu | Recherche

Only after disaster can we be resurrected. (Tyler Durden)

System (The)

Références

Thème(s) : Générique

  • Ouvrages référencés : 1
  • Nombre de critiques : 0
  • Moyenne des critiques : 0

Description

The System fut élaboré par son auteur en 1986 et c’est pratiquement tel quel qu’il le publie enfin en 2011, après avoir acquis quelque expérience de mise en page et édition, et avec l’idée de travailler sur une deuxième édition.

The System est un système générique ne s’appuyant sur aucun univers précis, et comportant notamment des règles sur les super-pouvoirs et la technologie. Les scores d’attributs sont généralement compris entre 4 et 24, la méthode simplifiée pour vérifier la réussite d’une action consistant à lancer 4d6 sous un attribut. La méthode recommandée est cependant plus élaborée : on compare un attribut à un seuil de difficulté (typiquement l’attribut de l’adversaire), une table indique quel est le niveau de réussite en fonction du rapport des attributs (1/3, 1/1, 3/2…) et du lancer de 4d6 le plus élevé possible. Les niveaux de réussite peuvent être “F” (échec), S (succès), 2X (double succès), etc.

Les personnages sont définis par des attributs tirés sur 4d6 (Strength, Intelligence, Wisdom, Mental Ability, Magical Ability, Dexterity, Precision, Agility, Awareness, Luck) ainsi que par plusieurs attributs dérivés par calcul, parmi lesquels plusieurs scores dédiés au combat. Les personnages disposent ensuite, dans une quantité définie par le maître du jeu, d’argent pour obtenir de l’équipement, et de points de capacités pour acquérir des niveaux dans des compétences et des pouvoirs spéciaux. En général, le niveau de compétence est directement utilisé sur la table de résolution, mais par exemple les compétences de combat offrent des bonus aux capacités de combat. Les pouvoirs spéciaux ont également chacun leurs propres règles, et leur usage puise généralement dans un réservoir de points de pouvoir (Ability Power Points). La magie est un pouvoir spécial qui nécessite également d’acquérir des sortilèges ; ces derniers sont “construits” par le magicien en combinant divers critères : effets, portée, durée, etc. Les sortilèges peuvent imiter les autres pouvoirs. Les objets sont créés un peu comme des personnages, disposant de capacités et de certains attributs.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
System (The)
première édition
Livre de basemars 2011New Big DragonPapier et Electronique

Cette fiche a été rédigée le 4 octobre 2016.  Dernière mise à jour le 18 octobre 2016.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...