Contenu | Menu | Recherche

Pendant que vous bossez, nous on joue !

Subabysse

.

Références

  • Gamme : Subabysse
  • Version : septième édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Napalm Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : février 2009
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 242 pages à couverture souple, dont quelques pages en quadrichromie.

Description

Dans cette septième édition de Subabysse, les grandes lignes n'ont pas changé par rapport aux précédentes éditions. C'est au niveau de la présentation qu'il y a eu le plus de modifications : la couverture est à présent plus solide et soignée et de nombreuses images en noir et blanc ont été supprimées au profit de plus de vingt images en couleurs. La fiche de personnage est à présent en couleurs également, et la mise en page est passée sur deux colonnes.

Toujours divisé en cinq parties, le livre s'ouvre par Subabysse (36 pages). Après crédits, table des matières et mot de l'auteur, il décrit le cadre historique et géographique du monde, depuis le début de l'holocauste, 294 ans auparavant. Suivent la présentation des différents pays, leur dirigeants et leurs habitants, la carte de la nouvelle terre... De nombreuses descriptions sont abordées, telles que religions, mutants, technologie, et bien d'autres choses dont l'importance va du terre-à-terre au politique.

La seconde partie traite de La création des personnages en 54 pages. Cette partie est très semblable aux éditions précédentes, seules viennent s'ajouter deux nouveautés :

  • Une profession supplémentaire est disponible, l'archéologue,
  • Les talents et défauts sont à présent pris en compte et quantifiés.

La troisième partie, La simulation (66 pages), reste semblable aux précédentes éditions, à deux exceptions près. L'une d'elles est mineure et concerne l'initiative, désormais déterminée différemment. Quant à la seconde, un concept nouveau fait son apparition : les Perles du Destin. Elles existeraient depuis une dizaine de milliers d'années, ayant été créées par les meilleurs orfèvres Atlantes, et elles auraient influencé les vies de bien des hommes, de Jules César à Staline, qui en auraient fait des êtres au destin exceptionnel. Il en existe quatre types : rouges, bleues, vertes et noires, plus ou moins rares et puissantes. Elles doivent être détruites pour utiliser leur puissance mystique.
Les perles permettent de relancer des jets ratés, de réduire les blessures subies, ou encore de gagner en initiative ; et même, uniquement pour les noires, d'augmenter de manière permanente une caractéristique au choix. Les joueurs en piochent une au hasard en début de partie (rouge, bleue ou verte, fréquence selon leur rareté dans le monde) et les personnages ayant la qualité "Perles du Destin" en piochent deux de plus et ont la possibilité d'en trouver d'autres au cours de leur parcours.

La quatrième partie, La technique (46 pages), est identique aux précédentes éditions. Le lecteur retrouve la description de divers matériels, en particulier les armes, les combinaisons, les aquajets... et la manière de s'en servir.

La dernière partie, Le complément (28 pages), n'a pas changé par rapport aux précédentes éditions. Elle comprend entre autres la description de lieux spécifiques, une partie sur les mutants, un court bestiaire, et deux scénarios.

L'ouvrage se termine sur les Annexes (12 pages), qui proposent :

  • Une présentation du jeu de rôle en général,
  • Une fiche de personnage en couleurs,
  • Une fiche de combinaison/aquajet,
  • Un index général.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 15 décembre 2012.

Critiques

Dramac  

Subabysse est un jeu original. j'ai eu l'occasion d'y jouer avec son créateur et ce fut une expérience rôlistique fort enrichissante.

Déjà l'univers : pour des amateurs du monde aquatique, la perspective de jouer dans des cités bulles, avec combinaisons étanches et sous-marin est très agréable, et change des vaisseaux spatiaux, voitures et autres chevaux.

Ensuite le moteur de règle : simple à prendre en main, efficace et rapide. Puis l'ambiance, certes dépendante du MJ : on trouve dans Subabysse un poil de Cthulhu, de SF, et d'Indiana jones (l'océan n'étant pas entièrement dominé), qui donnent lieu à des scénarii et des campagnes aussi épiques qu'envoutantes.

Le livre en lui-même est un vrai régal : qualité pro, les dessins immergent, les textes d'ambiance innondent, bref, le livre est totalement au service du jeu.

De grands moments rôlistiques en devenir.

Robert Fortune  

Subabysse est un jeu complet qui permet de jouer dans un univers original, offrant de nouvelles perspectives aux joueurs en mal de post-apocalypse. En effet les joueurs évolueront dans un monde où la plupart des terres sont immergées. L'humanité vit dans d'énormes cités-bulles à 4000 mètres de profondeur, où les principaux moyens de locomotion sont les aquajets (sous-marins futuristes) et les combinaisons de plongée (toutes originales).

Le contexte géopolitique a aussi une grosse importance, car dans la pluralité des nations existantes (toutes avec des particularités différentes), deux d'entre elles se livrent une guerre froide sans merci, offrant, de ce fait, une véritable profondeur au monde. Rajoutez une dose de mystère sur d'anciennes civilisations et même sur des races extra-terrestres, et vous voilà plongé dans le monde de Subabysse. J'allais oublier, la génétique, un des bastions technologiques du jeu, permettant l'optimisation de son personnage, mais à quel prix...

Pour ma part, j'ai eu la chance de jouer depuis sa création et j'en garde de très bons souvenirs. Depuis, je maîtrise de temps en temps ce jeu avec plaisir. Ma vision de l'univers est proche des mangas, (Akira, Appleseed, etc...) ambiance futuriste éléctro. Mais le maître de jeu avec qui je joue voit plutôt une ambiance futuriste Rock (à la Cobra ou Albator). En d'autres termes, l'ambiance de l'univers est au bon vouloir du Mj.

Je n'y vois qu'une seule critique négative, l'iniquité des caractéristiques de base en fonction de la nation tirée aléatoirement à la création du personnage. En effet entre un Subabyssien et un Sumerien, 35% de différence répartie entre les 5 grandes caractéristiques (dont découlent toutes les compétences), sans aucune contrepartie.

En résumé, avec cette nouvelle édition, les plongées dans le monde de Subasysse n'en seront que plus belles et plus dangereuses. Merci au créateur !!! Et bon jeu à tous...

Spike  

Subabysse est un jeu original qui se passe sous les eaux de notre bonne vieille Terre après une guerre nucléaire totale. Les hommes, s'étant réfugiés dans d'énormes cités-bulles pour échapper aux affres de la surface, se sont mis à développer une technologie sous-marine hors normes et une génétique très poussée. On s'y déplace dans des aquajets (des sous-marins) capables de se déplacer très rapidement et à des profondeurs abyssales.

La faune et la flore ont muté aussi et on peut croiser l'énorme chalios géant au détour d'une plongée : cet énorme prédateur se repaît des imprudents qui auraient laissé l'éclairage de leur combinaison aquatique allumé. Les nations qui survivent, quant à elles, sont assez différentes : des brutes congénitaux que sont les grands méridiens du sud, aux techniciens nitlantes, en passant par les timides atlantes, laissent aux joueurs un choix assez large pour créer leurs personnages au gré de leurs envies.

En parlant de la création de personnage, cela se fait rapidement et sans problème particulier : on tire au hasard la nationalité et la profession (2 jets de dés pour chaque et on choisit un tirage) à moins que le joueur, avec l'accord du maître de jeu, ait une idée bien précise de ce qu'il veut interpréter et choisit par lui-même. Ensuite on répartit un nombre de pourcentage bien défini dans les nombreuses compétences, on tire aux dés certaines caractéristiques comme le facteur chance ou la beauté, et on finalise le tout en prenant des qualités et des défauts et en dépensant sa fortune en produits génétiques ou pour compléter son équipement.

En ce qui concerne le livre, il est épais (242 pages avec une très belle couverture résistante), agréable à lire, et il comporte un index pour retrouver rapidement un point de règle. De nombreuses illustrations noir et blanc ou couleur (souvent de très bonne qualité, étonnant pour de l'amateurisme !) aident à s'immerger encore plus profondément. Différentes anecdotes ponctuent les chapitres et détendent le lecteur. On retrouve aussi de nombreux exemples qui clarifient certains points de règles. Les chapitres détaillant les combinaisons aquatiques, les aquajets et la génétique, sont impressionnants (plus d'un quart du livre !), régalant autant les joueurs désireux de s'équiper tel un terminator que le maître de jeu fourbe et cruel.

Deux scénarios et une jolie feuille de personnage couleur concluent en beauté cet excellent jeu...

Seb  

Subabysse est un jeu qui permet d'évoluer dans un univers mystérieux sortant des sentiers battus. En fonction de l'environnement du scénario, l'ambiance peut être très différente : on peut déambuler dans les ruelles vivantes d'une cité-bulle ou bien effectuer une sortie sous-marine en combinaison. De temps en temps, on peut même mettre un pied sur la terre ferme...

Le livre de base est clair et bien illustré. Le système est bien pensé et facile à prendre en main par des joueurs et des meneurs de tous niveaux.

J'ajouterai aussi que le jeu dispose de plusieurs compléments de qualité dont deux, l'"Ancienne Atlantide" et "Let the War Begin", donnent encore une nouvelle et passionnante dimension à un univers déjà riche.

Avec un meneur bien imprégné de l'ambiance et ayant une bonne connaissance de cet univers, on peut faire des parties inoubliables (je parle en connaissance de cause).

 

Dans la sphère du jeu de rôle, il y a les jeux dits « amateurs » et ceux dits « pros ». Je vais vous présenter une troisième voie : il s'agit de Subabysse.

On est ici dans du bon gros post-apo, 10 000 lieues sous les mers. On sent au travers du livre de base la passion de l'auteur pour la plongée et le monde du silence. Ajoutez à cela une grosse pincée de manipulations et améliorations génétiques et vous obtenez le monde de Subabysse.

A coup de détails, tables, règles additionnelles, background détaillé, il nous immerge dans le monde du silence et on est loin du rêve à la Cousteau. L'auteur planche sur le jeu depuis 1991 et en est déjà à plusieurs éditions dont la 7e est la dernière en date.

Ici, l'humanité a appris à survivre et, dans son immense sagesse, a juste reproduit ses erreurs passées en version caisson hyperbare.

A ce livre de base déjà bien fourni, on ajoute trois suppléments (un sur la civilisation Atlante, un autre de campagne et un dernier sur la grande guerre entre nations aquatiques) et un écran du meneur de jeu ... C'est du lourd.

Pour ce qui est de l'expérience de jeu, on est ici dans du old school, du JdR simulationniste dans ce qu'il a de plus immersif et de plus exigeant. Tout se calcule, tout est évaluable. Mais bon, une fois les premiers récifs passés, le jeu devient plus fluide. Reste cette ambiance surréaliste de vie sous la mer où les personnages vont en vacances au bord de la terre ...

Le jeu est vendu à compte d'auteur sur le site officiel du jeu. 

Pour résumer, du jeu de qualité pro, au prix du pro mais fait par un amateur et mis en page par un amateur.

 

Romuald Finet (Jeu de Rôle Magazine n°5)

Critique écrite en novembre 2009.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

  • Yan 'Phéjal' Bourget  

Critiques

  • Moyenne des critiques