Contenu | Menu | Recherche

C'est méchant un Grog

Etoile de la Mort : Dossier Technique (L')

.

Références

  • Gamme : Star Wars D6
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Descartes Editeur
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1992
  • EAN/ISBN : 2-7408-0045-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 96 pages, imprimé en noir et blanc

Description

L'Etoile de la Mort. Elle était destinée à détruire des planètes, à placer sous le joug de l'Empire des systèmes stellaires entiers et a fait frissonner l'Alliance Rebelle rien qu'en lui chuchotant ce nom synonyme de terreur. La plus formidable station de combat impériale est donc disséquée dans ce supplément. Au menu : panorama des instances dirigeantes, descriptif de la vie quotidienne de ses habitants, déluge de plans du fleuron technologique de l'Empire et catalogue de l'équipement meurtrier qui a fait la réputation de ce fer de lance de la flotte impériale. Le tout en une introduction, 9 chapitres et 2 annexes.

Introduction (3 pages)
On y retrouve le texte habituel des productions Star Wars qui expliquent que c'est à la fois un livre pour les fans du film et pour les joueurs de jeux de rôle.

Un bref historique de l'Etoile de la Mort (7 pages)
C'est sous la forme d'extraits du journal du grand Moff Tarkin que nous est présenté le background de l'Etoile. Il explique la création de la doctrine Tarkin : un règne de terreur, qui doit permettre de soumettre l'ensemble de l'univers connu par la peur de cette menace constante que représente cette station de combat, pour ceux qui osent s'opposer à l'Empire.

Caractéristiques techniques (11 pages)
Vous aviez toujours rêvé de connaître le profil et les caractéristiques de l'Etoile de la Mort ? Vous vouliez savoir combien de D6 jeter quand le Superlaser vient frapper une planète rebelle ? Et bien c'est désormais possible grâce à ce chapitre qui fournit toutes les données rôlistiques pour intégrer ce bijou de technologie destructrice dans vos scénarios. Des plans en coupe de l'Etoile montrent le contenu de la station et la manière dont est occupé l'espace interne. L'intérieur est d'ailleurs divisé en secteurs (informatique, militaire, maintenance, technique, ponts-hangars, général, commandement). La liste complète des véhicules embarqués vous est communiquée. Des organigrammes hiérarchiques vous expliqueront également dans le détail qui commande qui.

Quartiers urbains et tranchées de surface (7 pages)
Description des cellules placées en contact avec la surface. Ce sont elles qui assurent la défense de l'Etoile. Là encore divers plans accompagnent le chapitre.

Ponts-Hangars (7 pages)
Des nids remplis de chasseurs TIE. Piste d'envol, ascenseur à véhicules, tour de contrôle, trafic spatial et autres rayons tracteurs n'auront désormais plus de secret pour vous. Quelques photos noir et blanc du film viennent illustrer les plans.

Secteur général (7 pages)
Comme les soldats impériaux ne sont pas toujours de service, la station comporte aussi des quartiers de vie communs où ils mangent, dorment et jouent aux cartes en attendant la prochaine attaque rebelle. Ainsi on vous fait visiter le réfectoire, le mess des officiers, la salle de détente, les quartiers d'habitation et les salles de réunion. Le tout avec une avalanche de plans architecturaux.

Secteurs entretien et technique (10 pages)
Oui, car une station de combat qui déborde d'habitants, ça se salit, ça se dégrade, ça produit des déchets. Il faut aussi soigner les soldats qui sont blessés à chaque visite de l'Alliance Rebelle. Mais rassurez-vous, les agents d'entretien ne sont pas tous humains puisqu'ils se font aider par des droïdes pour les tâches les plus ingrates.

Secteur militaire (9 pages)
Ce n'est pas une station spatiale touristique, c'est un bâtiment de l'armée alors on y trouve les troupes et la flotte impériales, des Stormtroopers, des armureries, des salles de guerre et des stations d'armement. Et tout un tas de plans pour montrer où trouver quoi ainsi que les uniformes des différentes unités de combat.

Secteur sécurité (6 pages)
Il faut de l'ordre dans une Etoile de la Mort. Alors on a inventé une police interne qui gère la protection des officiers et des visiteurs de haut rang, le système de surveillance qui vérifie s'il n'y a pas un Jedi infiltré, des lieux de détention pour les contrevenants et des salles de torture nommées sobrement "salles d'interrogatoire". Et les gardes de sécurité ont eux aussi leurs propres uniformes qui vous sont exposés.

Secteur commandement (8 pages)
La passerelle principale, celle d'où l'Empereur et Vador peuvent diriger leurs forces. Incontournable. Evidemment, c'est l'un des lieux les mieux protégés de la station car l'élite de l'armée seconde ses chefs.

Défauts de conception (3 pages)
Comme l'a démontré Luke Skywalker, l'Etoile de la Mort c'est grand, c'est beau mais ce n'est pas non plus invulnérable. Voici donc un rapide état des lieux des principales failles dans la cuirasse.

Fiches de l'Etoile de la Mort (9 pages)
En quelques pages sont condensées les principales caractéristiques ludiques des personnages qui vivent dans la station mais également des véhicules qui composent sa force de frappe.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Franz  

Un supplément atypique, difficile à noter. Comme on peut s'en douter, l'étoile noire (surtout la première) n'est pas un endroit où l'on pourra envoyer ses PJ, et donc l'utilité d'un tel guide n'est pas évidente. Toutefois l'ouvrage présente deux grosses utilités :
- pour les fans, c'est un must (et quel MJ n'est pas fan de Star Wars ?), révélant quelques uns des secrets de la station et détaillant sa conception et sa fabrication.
- on y trouve également pas mal de plans et de diagrammes correspondant à des installations impériales "typiques" (fortifications, pont d'envol...), parfaits pour ceux qui aiment avoir une vision précise de leur environnement. Une lecture sympa, mais pas indispensable et souffrant, comme souvent chez Descartes, d'une reliure fragile.

matreve  

Je partage l’avis de mon collègue ci-dessus sur la difficulté de critiquer une telle œuvre, tant il est improbable que vous réutilisiez ce supplément comme tel avec vos PJ visitant la première Death Star (normalement Étoile Noire dans la VF, l’Étoile de la Mort étant la deuxième Death Star).

Mais cela reste un supplément que je recommande chaudement. D’abord parce qu’il a été pensé pour être réutilisé en dehors d’un contexte pur Etoile Noire, avec une organisation modulaire et des plans à l’appui comme autant de pièces d’un puzzle qu’on pourrait déplacer ailleurs. Ensuite parce que c’est un sans faute par rapport au thème, alors que cela aurait pu virer facilement au grand guignolesque ou grobillesque.

Le récit de la construction via le journal intime du Moff Tarkin est glaçant, le debriefing sur les défauts de conception enthousiasmant : le supplément ne se contente pas d’aligner juste de bêtes statistiques chiffrées pour remplir sa besogne. Au fil des lignes, c’est la machine militaire de l’Empire et son côté implacable qui transpire et cela permet de bien recadrer l’ambiance militariste evil à l’Empire si vos joueurs ont cartonné un peu trop facilement des cohortes de stormtroopers récemment.

Poussons les louanges au bout : ce guide technique pour moi est quasiment un Guide de l’Empire bis et vous auriez tort de faire l’impasse dessus.

 

Critique écrite en mai 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :