Contenu | Menu | Recherche

Salut, et merci pour le jdr

Coruscant and the Core Worlds

.

Références

  • Gamme : Star Wars d20
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : Wizards of the Coast
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mars 2003
  • EAN/ISBN : 0-7869-2879-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 160 pages à couverture rigide, intérieur en quadrichromie.

Description

Nous voici plongé dans les méandres de Coruscant, la planète urbaine au coeur de la galaxie : là où tout se fait, où tout se sait, où tout se joue. Ayant tour a tour hébergé le sénat de l'Ancienne République, le palais de l'Empereur, puis ayant subi l'occupation des Yuuzhan Vong, Coruscant reste le centre de la galaxie, berceau de plus d'un millier de milliards de citoyens. Mais ce supplément ne se cantonne pas à la planète-capitale : ce sont tous les mondes du centre de la galaxie qui sont détaillés, parmi lesquels on peut compter Alderaan et Corellia : 29 au total.

Une brève introduction (3 pages) de l'ouvrage et des thèmes de campagne sur Coruscant, avec une carte pleine page du noyau de la galaxie est suivie par la table des matières qui présente non seulement les chapitres, mais un index des PNJ, nouveaux dons, races extra-terrestres, pièces d'équipement, vaisseaux, classes de prestige, créatures et droïdes. Le reste de l'ouvrage est un guide géographique des planètes centrales dans la galaxie. Coruscant est particulièrement détaillée (30 pages), puis chaque planète est présentée sur 5 à 6 pages.

On trouve pour chaque planète :
- son profil : type, diamètre, durée du jour et de l'année, gravité, gouvernement, etc.
- sa description, avec l'image d'une vue de l'espace
- son histoire
- son ou ses peuples
- quelques lieux d'importance, avec éventuellement des plans à l'appui.
- des accroches d'aventures.
- des PJ ou PNJ
- d'éventuels compléments (matériel, don, créature, etc.)

Coruscant
Capitale de la galaxie, cette planète vue de l'espace ressemble à une construction artificielle. Elle n'a ni forêt ni océan... c'est une véritable ville-planète, où une couche de bâtiments vient se superposer à la précédente, créant de véritables canyons de circulation. La partie décrivant les hauts lieux de la planète est particulièrement étoffée, depuis le temple Jedi jusqu'aux miroirs orbitaux chargés de réchauffer la planète. De même, ce monde grouillant et trépidant est propice aux aventures et aux rencontres, toute une série de PNJ et d'accroches de scénarios seront là pour égayer les séjours des personnages sur la planète.

Abregado-rae
Longtemps connue pour son laxisme en ce qui concerne la piraterie et la contrebande, cette planète assez peu fertile, et peuplée en majorité d'une espèce bien vulnérable : les gados.

Alderaan
Joyau de la galaxie, Alderaan était considéré comme un jardin d'Eden par beaucoup, jusqu'à ce que l'Empire la détruise avec l'Etoile de la Mort.

Anaxes
Il s'agit d'une planète-forteresse, de tout temps pilier de la puissance militaire du centre de la galaxie.

Belgaroth
Une petite planète sans importance : un véritable trou, pourtant à deux pas du centre bouillonnant de la galaxie.

Brentaal
Cette planète est relativement jeune, aride, et colonisée par les humains.

Caamas
Cette planète originellement peuplée de Caamasi et d'Ithoriens a été totalement dévastée pendant la guerre des clones.

Chandrila
S'il existe un paradis dans la galaxie, alors Chandrila est certainement ce qui y ressemble le plus. Cela excite d'ailleurs les jalousies, sur les autres planètes.

Corellia
Le nom est évocateur, et synonyme de voyage spatial. Rappelez-vous les célèbres croiseurs Corelliens. On raconte même que les Corelliens ont inventé le voyage en hyper espace.

Corulag
Cette planète colonisée par les humains fut une des premières à faire allégeance à l'Empereur, et elle ne fut pas épargnée lorsque l'Alliance Rebelle reconquit le centre de la galaxie.

Drall
Peuplée par les Dralls, cette planète est relativement exotique : complexes souterrains, océans bouillonnants... On raconte même que la planète aurait voyagé grâce à de puissantes machines mais nul ne connaît son origine.

Duro
Il s'agit d'un monde industriel et surpollué où les espèces originelles n'ont pas survécu à des siècles d'industrialisation intensive.

Esseles
Cette planète est réputée pour son industrie du spectacle et son avant-garde dans le domaine des arts et du spectacle. Elle joue un rôle important dans la sédition anti-impériale.

Fresia
Cette planète aquatique est parsemée d'îles rocailleuses et de nombreux archipels, avec des formes de vies très variées et un climat capricieux. Fait notable : une journée locale dure plus de 500 heures. Cela laisse le temps d'admirer les couchers de soleil.

Galantos
Cette planète a tout pour plaire : un caillou plein de flaques de gelée organique, où vivent les Fia. Bienvenue sur la planète gélatineuse !

Kuat
Les chantiers spatiaux de Kuat sont réputés : on y a par exemple construit des vaisseaux tels que la frégate Nebulon B. Pour le reste, la planète est un monde propre et soigneusement terraformé.

Metellos
Toujours dans l'ombre de Coruscant, Metellos n'a jamais pu jouer un rôle aussi primordial malgré son énorme population. Singularité : outre une urbanisation outrancière et dévastatrice, de vastes cités flottantes parcourent le ciel de la planète. Il faut bien loger tout le monde...

New Plympto
Pleine de jungles et particulièrement verdoyante, New Plympto abrite les Nosaurians, une espèce intelligente qui n'éprouve pas que de la gratitude à l'égard des humains.

Nubia
Il s'agit d'une petite planète relativement aride, mais pourtant fortement développée avec plusieurs corporations d'importance implantée sur son sol dont Pharmacorp. Sa position politique durant les affrontements avec l'Empire et après coup n'a jamais été bien claire.

N'Zoth
Cette planète aride est exclusivement peuplée par les Yevethan, dotés d'une société basée sur les castes, brutale et xénophobe. Faire du tourisme sur la planète n'est pas une bonne idée, d'autant que les Yevethan ont été une sérieuse épine dans le pied des impériaux, puis de la Nouvelle République.

Ralltiir
Ce monde est largement urbanisé et constitue un des principaux centres financiers de la galaxie, d'autant mieux situé qu'il est sur la route de commerce Permelian. La culture locale est très proche de celle de Coruscant.

Recopia
Recopia est relativement peu peuplée, sans doute à cause du manque de ressources naturelles. Ses mers sulfureuses aux vapeurs toxiques ne font du reste rien pour aider au développement du tourisme. Son organisation politique a longtemps été morcelée sous la forme de cité-états.

Rhinnal
Une planète un peu fraîche, sortie il y a quelques milliers d'années d'un âge glaciaire. Les récentes tentatives d'implantation de productions agricoles ont été peu fructueuses du fait des nombreux orages électromagnétiques et l'on doit désormais procéder à une terraformation de la planète.

Sacorria
Il s'agit d'un monde forestier particulièrement bienvenu pour une période de vacances... mais il s'agit de ne pas ignorer les lois particulièrement strictes en vigueur sur place. Le pouvoir est dans les mains d'une triade mystérieuse, composée de trois tyrans, un humain, un drall et un selonian.

Selonia
Le monde natal des Selonians est un labyrinthe de petites mers, canaux naturels et formations rocheuses et souterraines rendant la navigation assez compliquée. Les Selonians résidant sous terre, la planète a l'apparence d'être inhabitée, et ses autochtones ne feront rien pour que cela change.

Talus, Tralus et Centerpoint Station
Il s'agit de planètes jumelles orbitant autour de l'étoile Corell. Entre les deux, on trouve une ancienne station spatiale nommée Centerpoint. L'interaction entre les deux mondes provoque des marées redoutables et des incidences climatiques assez graves. Mais cette station a bien des secrets qui n'ont pas tous été révélés au grand jour.

Velusia
Ce monde océanique est peuplé par les Aquar, habitants ses îles volcaniques sous la formes de tribus peu organisées. La société Nexcore Mining Corporation a mis la main sur les importants gisements de minéraux et de nombreux Aquar en sont devenus les employés, au détriment de la culture locale.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 23 août 2015.

Critiques

Darth Fox  

Wizards continue à sortir une série d'ouvrages en couleur, bien illustrés et très documentés qui enrichissent la gamme star wars, et Coruscant est certainement un des meilleurs. La plupart des planètes décrites ici proviennent des films ou de la (vaste) série de romans publiés dans l'univers Star Wars, ce qui nous vaut des historiques détaillés et mouvementés pour les différents lieux (dommage qu'on n'aie pas les références aux bouquins pour en savoir plus).

La liste des PNJ est impressionnante et à mon avis utile car ils ont un background et des caractéristiques détaillées.

Le top du top, ce sont les idées de scénarios, toujours succints, mais rarement bourrins. J'ai tout de suite embrayé sur l'un d'entre eux pour écrire une mini aventure à ma sauce et la jouer sur le pouce.

Bref, encore un ouvrage dans le feeling, et qui en plus est un plaisir à lire et à jouer.

willmanx  

si "Coruscant and the Core World" était un jet de dés, ce serait un coup critique. Tout y est réussi : illustrations de qualité en couleurs, contenu qui compile tout ce qui se raconte dans l'univers étendu de Star Wars et dans les films, nombreux pnj inventés avec un background aussi costaud que la qualité de l'illustration jointe.

Pour en rajouter une couche, je dirais que les mondes du noyau compilent une bonne part des planètes essentielles des films. Pour le reste, il faudra lire le supplément jumeau de celui-ci : "Geonosis and the outer rim".

Pourquoi 4 et pas 5 alors ? C'est personnel : j'aimerais que les références des histoires, personnages et planètes soient citées afin de pouvoir approfondir un sujet à souhait.

cgone  

Alors là, chapeau ! Non seulement le supplément est épais, mais en plus toutes les informations sont utiles, et clairement expliquées. On ne s'ennuie pas en lisant le livre et on n'a pas la sensation de remplissage, défaut des suppléments de la première édition.

Comme son nom l'indique, on y retrouve toute les descriptions des planètes connues dans l'univers étendu, situées au centre de la galaxie (les autres planètes extèrieures se trouveront dans un autre supplément).

Chaque planète à droit à son dessin, la description de son atmosphère, sa taille, ses habitants et on y trouve même quelques idées de scénario.

Selon la nouvelle mouture des derniers ouvrages de Star Wars RPG, on apprécie la qualité du papier, toujours glacé, et le livre à couverture rigide. Une véritable encyclopédie complètant idéalement la gamme.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques