Contenu | Menu | Recherche

C'est sérieux là ! On joue !

Steppelords of Mars

.

Références

  • Gamme : Space 1889
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Game Designers' Workshop (GDW)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1989
  • EAN/ISBN : 1-55878-025-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

livre de 64 pages à couverture souple

Description

Ce supplément nous fait découvrir les steppes martiennes et les nomades qui y vivent. Il est articulé en deux parties : la première est constituée d'une vingtaine de pages de descriptions ; la seconde est un gros scénario qui l'exploite et la complète.

Table des matières :
- Introduction : brève présentation du supplément, et généralités historiques et géographiques sur la steppe de Nepenthes-Thoth.
- Animals of the Steppes : deux pages consacrées aux représentants les plus notables de la faune locale.
- Traversing the Steppes : quelques idées pour animer une partie de Space 1889 mettant en scène un voyage à travers la steppe.
- Riders of the Nepenthes-Thoth : ce chapitre présente les nomades qui vivent dans la steppe de Nepenthes-Thoth : leur organisation tribale, leur vie quotidienne, leur langue, leurs coutumes, leur attitude vis-à-vis des étrangers, etc...
- Into the Steppes : ce gros scénario exploite les chapitres précédents. Les personnages y prennent part à un safari dans la steppe de Nepenthes-Thoth.
- Appendices : quelques informations sur la ville martienne de Shastapsh, et des éléments "wargame" destinés à être utilisés avec le Soldier's Companion.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Sabbak  

Tout comme Carvans of Mars, Steppelords of Mars se décompose grossièrement en une partie "background" et une partie "scénario exploitant le background". Sur le principe, j'adhère totallement à cette idée.

Sur la forme maintenant : et bien celle-ci est excellente ! Les illustrations, notamment celles de Tim Bradstreet sont tout simplement superbes et évoquent mieux que 10 pages de texte ce que peut représenter la vie des martiens des steppes.

Le scénario est "pas mal" même si l'habituelle linéarité des aventures de Space 1889 reste toujours aussi énervante malgré des efforts louables pour proposer des situations alternatives, on se croirait presque parfois dans un "Livre dont vous êtes le héro". Quelques idées en vrac pour développer un poil cette aventure:
- Impliquer les allemands et les manipulations anti-britaniques de Bismark (un staff de "coordinateurs" prussiens au sein de la cavalerie de Shastapsh serait du plus bel effet).
- Coupler cette aventure avec une "vraie" chasse au trésor dans les steppes (et plusieurs équipes rivales).
- Développer les interactions inter-tribales pour faire de cette aventure l'étincelle qui va embraser toutes les steppes !

Sur le fond : un excellent rapport nombre de page/quantité d'informations, doublé d'une bonne qualité d'écriture, ce supplément est très agréable à lire. Le seul véritable reproche que l'on pourrait faire se situe au niveau de l'orientation générale des martiens des steppes. Ils sont bien trop proches des indiens d'amérique ! Je trouve personnellement dommage de ne pas avoir cherché à en faire une culture plus "alien", plus étrange, en un mot: plus "martienne".

Conclusion : un bon supplément qu'il est possible de transformer en grand moment de JdR.

Vermer  

Ce supplément commence plutôt bien : présentation de la région, animaux et rencontres possibles. Assez classique mais efficace.

Puis vient la section présentant les indiens... euh les martiens. Ici cela devient très pénible car c'est une pale copie des stéréotypes sur les amérindiens. Tout y passe : les shamans, la structure de la société, les jeunes braves, compter les coups, les valeurs indiennes etc. Voici donc le jeu de rôle dans ce qu'il a de plus mauvais : on copie une culture existante en restant superficiel et sans faire de vraie recherche sous couvert d'être une culture imaginaire. C'est exactement cela ici : il n'y a aucune originalité, aucune profondeur et c'est juste pénible à lire du fait de cette totale médiocrité.

Arrive le scenario, ici encore on sent le mauvais copiage. C'est en gros : chasse au lion + tombe avec trésor + rencontre avec les indiens + attaque de cavalerie.

La partie chasse au lion est classique mais pourquoi pas, c'est assez victorien comme activité. Ça dérape quand les joueurs découvrent une ancienne tombe avec monstre et trésor.

Par la suite les joueurs rencontrent les indiens/martiens. Cette partie est en gros un épisode type Curtis ou Georges Catlin découvrent les indiens des plaines version mauvais jdr.

Puis arrive l'attaque de cavalerie qui massacre les gentils indiens, à savoir la cavalerie des martiens de Shastapsh. évidement c'est absolument incohérent car Shastapsh est une ville commerçante qui n'a vraiment aucun intérét à attaquer gratuitement les tribus nomades qui l'entourent. De plus la ville est actuellement en guerre contres les puissants anglais, elle n'a donc logiquement pas de forces militaires à gaspiller inutilement. Cela n'arréte pas le scénariste, le but étant que les joueurs défendent les indiens contre des « méchants ». La suggestion de Sabbak d'une intervention prussienne peut être une bonne solution.

Puis le final : tout d'un coup l'un des PNJs qui accompagnent les joueurs réalise qu'il transporte avec lui depuis plus de 3 semaines une caisse de dynamite (!?!). Donc on est bon pour une contre-attaque des indiens dirigés par nos héroïques joueurs et leur puissante dynamite. Le camp des méchants peut ainsi être détruit, les prisonnières libérées et les joueurs sont de vrais héros parmi les indiens de plaines. Fils blancs et clichés à saturation sont donc les points forts du final.

En conclusion un supplément bien faible et sans aucune originalité tant dans ce qu'il apporte sur le monde que par son scenario d'une médiocrité archi-consommée.

 

Critique écrite en mai 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques