Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Supplement 13 - The Kingdom of Nain

.

Références

  • Gamme : Reign
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Schroedinger's Cat Press
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juin 2010
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Six documents de 2, 7, 13, 16, 25 et 32 pages.

Description

Tous les suppléments de Reign sont diffusés selon le même modèle : l'auteur définit le thème du supplément, parfois en consultant les joueurs sur le forum officiel, puis il en demande une rançon. Lorsque celle-ci est atteinte, le supplément est librement téléchargeable. Chacun depuis le second comporte d'ailleurs un Hall of Heroes (1 à 2 pages) recensant les joueurs ayant participé à la rançon, et un accord de licence (7 pages) portant sur l'utilisation et la diffusion de son contenu.

Ce treizième supplément rompt pourtant assez radicalement avec les précédents puisqu'il n'est pas consacré au monde de Reign, mais à un nouveau contexte inédit indépendant d'Heluso et Milonda : le royaume de Nain, une région que les MJ pourront inclure dans leurs propres créations ou utiliser telle quelle. Il s'agit d'un pays de magie, une vallée dont les habitants présentent une affinité particulière avec les arts occultes, si bien que le pouvoir y est partagé entre une démocratie rudimentaire et sept familles de magiciens, sans qu'une noblesse féodale ait pu émerger.

The kindgom of Nain (13 pages) décrit la région sur le modèle des autres suppléments : mythologie, société, factions, us et coutumes, etc. Il s'achève par une série de suggestions de personnages et de compagnies.

Creatures of Nain (16 pages) va un peu plus loin qu'un simple bestiaire. La région étant infestée de créature magiques, cet article propose d'abord un système de génération de monstres à un seul jet de dés. Il décrit ensuite plus précisément seize créatures répandues, plusieurs étant illustrées.

The companies of Nain (25 pages) décrit les principales factions de la région : les trois châteaux, mi-cités et mi-collèges de magie, et les sept familles de magiciens majeures. En plus de leurs caractéristiques de jeu, leurs organisations, leurs histoires et leurs habitudes sont décrites. Trois sociétés secrètes, le gouvernement et l'église font ensuite l'objet du même traitement. A Nain, l'échelle des affrontements reste modeste et les compagnies le sont donc aussi comparées à d'autres dans Reign.

The magic of Nain (32 pages) est logiquement le texte le plus long, Nain étant décrit par son auteur comme un royaume de magie, et ce document est surtout consacré aux règles. La magie de Nain a deux formes : la sorcellerie est composée de formules courtes, éventuellement conçues à la volée en associant des mots de pouvoir entre eux ; les rituels sont des exercices beaucoup plus longs, mais qui peuvent générer des effets permanents. Chaque système est décrit et deux fiches de référence concluent le document.

Cette fiche a été rédigée le 4 octobre 2010.  Dernière mise à jour le 21 août 2013.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.