Contenu | Menu | Recherche

Fully loaded, safety off. This here’s a recipe for unpleasantness

Refuge in Audacity

.

Références

  • Gamme : Refuge in Audacity
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Auto-édition
  • Langue : anglais
  • Date de publication : février 2011
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 36 pages format comics (légèrement supérieur à demi-letter).

Description

Le livre commence par des crédits, précisant notamment la licence libre couvrant le texte, de type Creative Commons - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique. Le livre est annoncé comme une version provisoire (preview), puisque le livre complet fera plus de 1200 pages reliées en cuir. Une table des matières suit.

Dans Chapter I : SuperCity of Audacity (8 pages) se trouve le résumé du contexte du jeu, puis le  détail d’importantes factions : le gouvernement “démocratique”, la techno-église et une flotte pirate. 24 planètes et autres lieux spatiaux sont ensuite décrits succinctement, avec leur éventuel dirigeant : Libidius la planète des plaisirs, Kragnarok la planète des guerres, La Matrice, plusieurs arches spatiales, plusieurs planètes vivantes...

C'est le Chapter II : Hero Characters (4 pages) qui détaille la création de personnage. Les deux dernières pages sont les tables de tirage de la race et de la classe, qui n’ont pas d’influence sur les caractéristiques mais permettent de mieux définir son personnage, par exemple scientologue métrosexuel, Dracula éco-terroriste ou transmorpher koyaanisqatsi.

Puis Chapter III : Running the Game (4 pages) donne deux pages de conseils pour gérer les parties, et deux pages de tableaux pour générer des aventures aléatoires : table de lieux et table de problème.

Ensuite Chapter IV : Monsters (4 pages) décrit la procédure de création et de gestion des monstres. L’essentiel du chapitre consiste en trois tables de tirages aléatoires : attaques spéciales, capacités et type. Comme pour les races et classes de personnages, ces deux dernières servent essentiellement à décrire la créature et n’ont pas d’effet mécanique, par exemple Koala atomique du Kaos, Minotaure teknomorphe ultra-tantrique ou Requin polaire ninja. Les monstres aléatoires ont un niveau, de 1 à 4, définissant leur puissance globale et permettant de calculer leurs différents scores. Les grands méchants et autres PNJ importants peuvent avoir des niveaux supérieurs.

Enfin Unique Monsters and Bad Guys (6 pages) décrit une demi-douzaines de PNJ surpuissants : l’ultra-évèque Claddormogrand CMXVII, l’abominable Dr. Geronth Hellstrike, le héros Kev “Ripper” Strongbald, le titanesque Lanceur de Planètes, Cribnos le foetus vampire de l’espace et Ironocles l’homme de métal.

L’ouvrage se termine par des appendices :

  • Combat reminder sheet (c.r.s.) : les règles basiques de combat
  • Special rules : quelques autres règles de combat (localisation, jets cruciaux, super-maladresses, dé de Karma...)
  • Deux fiches de création de monstres
  • Une fiche de personnage (Character record account paper)
  • Une publicité pour le site internet et le supplément  à venir

Cette fiche a été rédigée le 8 septembre 2011.  Dernière mise à jour le 11 septembre 2011.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.