Contenu | Menu | Recherche

Well, my days of not taking you seriously are certainly coming to a middle

Chevaliers

.

Références

  • Gamme : Pendragon / King Arthur Pendragon
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Oriflam
  • Langue : français
  • Date de publication : mars 2002
  • EAN/ISBN : 2-914536-18-6
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 64 pages à couverture souple.

Description

"Chevaliers" est un livre d'introduction à Pendragon, qui propose une initiation aux règles de ce jeu. Celles-ci ont été réécrites, afin d'être facilement abordables, mais ne sont ni expurgées, ni incomplètes : le livre se veut un jeu de rôle complet.

Après le sommaire, un tableau présente d'entrée les 12 règles de la Table Ronde, qui fondent l'esprit chevaleresque. En vis-à-vis s'ouvre l'introduction à la Bretagne d'Arthur, qui présente Pendragon, le jeu de rôle, et qui introduit l'ambiance du jeu au moyen d'une nouvelle de quatre pages.

La seconde section décrit en détails les chevaliers à l'époque d'Arthur : idéaux, place dans la société, grades, privilèges, devoirs...

On entame ensuite la partie règles, avec la création d'un personnage chevalier. Celui-ci peut être issu de toutes les cultures présentées dans la gamme "Pendragon". Celles-ci sont très brièvement décrites, le lecteur pouvant, s'il le souhaite, se reporter au supplément correspondant. La création de personnage passe par toutes les étapes habituelles (personnage, famille, armoiries, etc...), et est illustrée par deux exemples de personnages.

"L'aventure" présente, comme son nom l'indique, les différents ingrédients qui composent un scénario : le voyage, les rencontres, les exploits, les défis, et les objectifs.

Dans la foulée, on enchaîne sur la résolution des actions, exposée sur quatre pages, et le système de combat. Les éléments techniques sont mêlés aux descriptions de contexte, qui présentent les différents types de combat (défis, joutes, ...), et la manière de les résoudre.

Le corollaire du combat, le système de santé et de dommages, fait l'objet de la section suivante. Dommages et moyens de guérison sont décrits sur 6 pages.

Viennent ensuite les mécanismes des traits et des passions, éléments fondamentaux du jeu. Ceux-ci sont suivis de la mesure de l'honneur et de la gloire, des règles d'expérience, et de la gestion de la célèbre phase hivernale.

La dernière section, "Aventures dans la Bretagne d'Arthur", présente ce qui structure une aventure de Pendragon, des exemples de trésors, un petit bestiaire de monstres et de PNJ types, et un court scénario.

Les dernières pages sont occupées par les deux côtés de la feuille de personnage, et une liste des suppléments déjà parus.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Gwazigan  

Voilà bien ce que j'aime dans ce genre de produit : me donner envie de jouer (ou plutot de rejouer à Pendragon) et c'est exactement ce que fait ce petit livret !
Evidemment il ne remplace pas le JdR (Pendragon) car il ne laisse qu'une toute petite place au background, mais après tout Pendragon n'utilise qu'une vision du cycle d'Arthur et il suffit de lire quelques romans de Markale pour pour avoir l'univers. De plus il sera très utile à tous les MJ de Pendragon qui ne veulent pas laisser les mains pleines de doigts de leurs joueurs se poser sur leurs beaux livres.

 

Ce volume de la gamme Pendragon n'est pas un supplément. Il s'agit d'une présentation du système de règles de ce JdR sur la geste arthurienne. Il permettra à tous ceux qui ne le connaissent pas, comme Canis, de découvrir son système de règles et l'esprit dans lequel les auteurs ont envisagé ce mythe médiéval si souvent pillé et détourné par les auteurs de fantasy. Il est évidemment difficile d'être exhaustif en 64 pages, mais la lecture de ce volume nous donne une idée précise des scénarios que permet Pendragon.

Pour les nouveaux, sachez que Pendragon est l'un des rares jeux à avoir abordé les sentiments et les passions des individus à travers un gameplay intelligent, qui fit date dans l'histoire du JdR. À noter aussi le système de dégâts, qui rend à merveille la violence qui devait être le quotidien des combats médiévaux. L'unique défaut de ces règles est de ne pas attribuer assez de points de compétences à la création de personnage. Difficile de s'amuser quand la plupart des actions n'ont qu'entre 1 et 3 chances sur 20 de réussir ! Sur ce point Canis n'a qu'un conseil à vous donner : faites comme avec le système "D00" ; n'hésitez pas à utiliser des modificateurs, mais apprenez à les doser afin qu'ils aient un sens, que les chances initiales du personnage soit de 1 ou de 19 sur 20.

Sébastien Célerin - Casus Belli n°14

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :