Contenu | Menu | Recherche

Recommandé par les éleveurs de rôlistes

Peek A Boo

Références

Thème(s) : Contemporain Fantastique

  • Ouvrages référencés : 1
  • Nombre de critiques : 0
  • Moyenne des critiques : 0

Description

De son nom complet, Gokinjo Maerchen RPG, Peek A Boo (Peek A Boo, les contes de fée de votre voisinage), ce jeu propose d’incarner des enfants en primaire et des monstres (o bake) qui luttent contre des monstres maléfiques dans notre monde contemporain.

Il y a de cela longtemps, il y eu une guerre entre les monstres et les humains. Les hommes en sortirent vainqueurs et signèrent avec les monstres le "Grand Accord" (Ookyouyaku). En vertu de celui-ci, les monstres ne peuvent plus intervenir dans le monde des humains et doivent rester dans le monde des monstres où ils sont immortels. Les humains, eux, ont perdu la possibilité de voir les monstres et les ont oubliés. Toutefois, certains enfants, les innocents (innocent), ont le pouvoir de les voir et peuvent passer un pacte avec l’un d’entre eux. La créature devient alors un spookie, ce qui lui donne le droit de pénétrer dans le monde des humains.

De temps à autre, il arrive que les monstres demandent à un spookie et à son ami humain d'élucider des affaires étranges, souvent le fait de monstres égarés (hagure o bake). Ces derniers n'apprécient guère le "Grand Accord" et ils créent leur propre monde des monstres dans le monde des humains, une maison hantée (obakeyashiki). Toutefois, maintenir une maison hantée demande beaucoup d'énergie magique et les monstres égarés provoquent souvent des troubles aux humains des alentours pour en accumuler suffisamment. Le but des innocents et de leur spookies est de mettre fin aux agissements du monstre égaré aussi bien pour sauver ses victimes que pour régler l’affaire avant l'arrivée des chasseurs de monstres, des humains haïssant les monstres qui tuent tous ceux qui transgressent le "Grand Accord".

En terme de jeu, Peek A Boo requiert que les joueurs forment des binômes : l’un a la charge de l’innocent, à l’aise pour les tâches dans le monde des humains, et l’autre de son spookie, plus doué pour tout ce qui a trait au surnaturel et au combat. Le binôme partage une unique fiche de personnage. Les règles varient légèrement selon que l’on incarne un innocent ou un monstre, mais les tests reposent toujours sur un lancer de 2d6 qui doit être supérieur ou égal à une difficulté.

La création des personnages fait la part belle au hasard. Les innocents ne possèdent pas de caractéristiques mais des compétences (ginou) regroupées sous la forme d’un tableau de 6 colonnes, chaque colonne correspondant à un domaine de compétence : voyou (furyou), sport (undou), ami (tomodachi), jeu (asobi), étude (benkyou) et adulte (otona). Si l’enfant utilise une compétence qu’il maitrise, la difficulté du jet est de 5. Dans le cas contraire, il cherche dans le tableau la compétence qu’il possède la plus proche de la compétence requise par le jet et ajoute +1 à la difficulté par case de décalage. Ils possèdent aussi un score de Santé (Genki) et de Somnolence (Nemuke). Perdre tous ses points de santé a des conséquences graves même si cela ne conduit pas à la mort. Accumuler des points de Somnolence procure des malus aux jets et provoque le sommeil si un score limite est dépassé.

Les spookies sont caractérisés par leur appartenance à un cercle (ring), qui influe sur leur apparence, leur équipement et leur magie. Les 6 cercles sont :

  • Le cercle de la nuit (yoruzoku no ring) : spookies plutôt effrayants et solitaires comme les diablotins ou les vampires.
  • Le cercle pointu (tongarizoku no ring) : spookies qui possèdent quelques chose de pointu dans leur anatomie (nez, oreilles, corne...) et se considèrent comme la noblesse des monstres.
  • Le cercle de la queue (shippozoku no ring) : souvent de forme animale, les spookies sont dotés d’une queue qui abrite leurs pouvoirs.
  • Le cercle des quatre saisons (shikizoku no ring) : ces spookies sont liés à la nature et adorent s’amuser.
  • Le cercle des jouets (omochazoku no ring) : ce sont des jouets qui aiment les enfants mais sont plutôt passifs.
  • Le cercle X (X zoku no ring) : ces spookies sont très curieux envers les humains et essayent de communiquer avec eux, ce qui en fait la source de nombreuses légendes urbaines.

Les spookies sont définis par :

  • Leur puissance d’attaque (kougekiryoku), qui influe sur leurs dégâts.
  • Leur défense (boogyoryoku), qui indique leur aptitude à protéger quelqu’un.
  • Leur assistance (otasukeryoku), ou leur capacité à fournir un bonus aux jets.
  • Leur nuisance (jamaryoku), c'est-à-dire leur habileté à infliger des malus aux jets.

Quelle que soit l’action entreprise, la difficulté du test est de 9 et chaque action dans le monde des humains coûte de la puissance magique (maryoku). Cette dernière est également leur énergie vitale, ce qui fait que plus un spookie utilise ses pouvoirs, plus il s’affaiblit. Chuter à 0 point de puissance magique a des conséquences fort désagréables même si cela ne résulte pas en la mort du monstre.

Chaque journée est divisée en plusieurs phases : la phase scolaire (gakkou phase), la phase de l'après cours (houkago phase) et la phase nocturne (mayanaka phase). Chaque phase est elle-même découpée en un ou plusieurs cycles, chacun d’entre eux permettant à tous les personnages d’effectuer une action de son choix. Le moment culminant de la plupart des aventures est l’exploration d’une maison hantée. Il ne s’agit pas d’un donjon à proprement parler, mais d’une suite de salles linéaire ou surviennent des événements prédéterminés par le meneur de jeu ou sélectionnés aléatoirement.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Peek A Boo
première édition
Livre de baseoctobre 2008ShinkigenshaPapier

Cette fiche a été rédigée le 15 mars 2010.  Dernière mise à jour le 16 mars 2010.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...