Contenu | Menu | Recherche

Well, my days of not taking you seriously are certainly coming to a middle

Gardiens de la Forge Renaissante (Les)

.

Références

  • Gamme : Pathfinder - Golarion
  • Sous-gamme : Module / Modules
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Black Book Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : novembre 2015
  • EAN/ISBN : 978-2-36328-037-4
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 64 pages en couleurs.

Description

Les Gardiens de la Forge Renaissante est un long scénario (essentiellement trois donjons) pour personnages de niveau 12 à 15. Il se déroule dans la région de la Désolation de Mana, dans la cité d’Alkenastre. L’ambiance dominante dans cette région est steampunk : mutants, alchimistes, pistolets et robots sont de la partie. Des robots créés par une puissante femme de la cité pour protéger les habitants des mutants venus de la Désolation se mettent à dysfonctionner gravement. Elle suspecte un sabotage et envoie les héros enquêter.

La deuxième de couverture contient le plan détaillé de la Mine de Karggat. Le livre commence par une page de crédits et de sommaire, avant que l’Introduction (2 pages) n’explique l’intrigue générale et son ambiance particulière. Puis chaque chapitre détaille un donjon différent que les aventuriers doivent explorer pièce par pièce.

Dans la Mine de Karggat (28 pages), les héros enquêtent dans une mine abandonnée, qui n’est pas aussi vide qu’elle n’y paraît. Ils pourront y rencontrer un homme-rat savant et de nombreux ogres mutants et Gugs infestant les niveaux supérieurs. Ils y découvrent également une mystérieuse substance mutante.

Vient ensuite Le Moulin fortifié des Sulture (10 pages), dans lequel les héros explorent un avant-poste militaire alors qu’une tempête de Mana ravage la zone. Ils peuvent y trouver, outre des esclaves, des Ogres et un druide monstrueux, plusieurs indices sur l’identité de celui qui tire les ficelles.

Enfin, dans La Forge Renaissante (12 pages) les héros enquêtent sur une forge industrielle en ruines, alors que la tempête diminue. Pour relancer les fourneaux, des Gnolls s’affairent sous la direction d’un terrible géant des collines mutant, au service d’un ingénieur véreux, concurrent de l’employeuse des héros. Ils créent ici des robots corrompus. L’aventure se conclue sur un choix : montrer les preuves de la forfaiture de l’entrepreneur auprès du Conseil de la ville, ou l’affronter directement, en privé.

Pour conclure, deux annexes sont proposées :

  • Appendix 1 : Alkenastre (7 pages) décrit la cité industrielle où se déroule l’aventure. Son histoire (avec chronologie détaillée) mouvementée, ses factions, ses mœurs et ses lieux importants sont évoqués.
  • Appendix 2 : Nouveaux Monstres (3 pages) présente trois nouvelles créatures mutantes et mécaniques avec illustration, écologie et caractéristiques.

Le livre se termine sur la Licence Open Gaming (1 page). La troisième de couverture contient les plans détaillés de l’avant-poste et de la forge. A tout cela s'ajoute un poster A3 recto-verso présentant d’un côté le plan détaillé d’Alkenastre et de l’autre un décor d’usine quadrillé vierge.

A noter que la VF est imprimée en couverture rigide (et non souple comme la VO.)

Cette fiche a été rédigée le 1 décembre 2015.  Dernière mise à jour le 14 décembre 2015.

Critiques

batronoban  

Ce scénario m'a beaucoup plu et m'a donné envie de jouer, et c'est déjà une bonne chose. L'ambiance est vraiment super : un mélange de poussière, de délires mécano-alchimiques, une cité pseudo industrielle, rien que le cadre donne super envie. Il y a des tempêtes de magie, des golems, et une intrigue certes classique mais qui fait son job : une excuse pour enchaîner des donjons ma foi plutôt sympathiques. Alors le MJ pour rendre tout cela fluide devra tout de même éviter d'enchaîner salle après salle, ça va être grave chiant sinon, mais les adversaires tous plus cools les uns que les autres et le décor, s'il est bien décrit, fera passer un très bon moment.

Là encore le monde "disneyland med-fan" de Golarion est mis en application de belle manière et on voit ce qu'on peut faire avec : des aventures super funs car toutes les conditions ludiques y ont été mises ; certes sans grande cohérence mais c'est finalement hyper jouable et Pathfinder n'a pas vocation à être un jeu de drame personnel ultra tendance. C'est du classique, mais putain c'est vraiment fait avec amour !

C'est beau l'amouuuuur !


Côté forme, l'éditeur VF nous ajoute une jolie couverture cartonnée, très classe, et l'intérieure est de toute beauté et bien lisible. Il y a même des bonus avec la cité décrite dans l'appendice, et un bestiaire ! Que demander de plus ?

Critique écrite en octobre 2016.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :