Contenu | Menu | Recherche

Le dernier site web avant la fin du monde

Paladin

.

Références

  • Gamme : Paladin
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Auto-édition
  • Langue : français
  • Date de publication : février 2010
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 30 pages.

Description

Paladin commence par une table des matières (1 page) et une introduction (1 page) qui explique la génèse du projet et liste les contributions et les remerciements.

Le premier chapitre est Créer un univers de jeu (2 pages). Il explique ce qui fait un background pour Paladin et comment le construire. Il est suivi du chapitre Lépée celeste (2 pages), qui décrit le background de Castillia, l'Ordre de l'Epée Céleste, sa philosophie et ses interdits, et les manifestations des pouvoirs des Paladins de l'Ordre.

Le troisième chapitre, La naissance du Paladin, présente la création de personnages sur 2 pages. Le chapitre suivant, Le paladin en action (5 pages), détaille le système de résolution ainsi que l'usage des vertus et des défauts, le combat, les dommages et la guérison.

Le cinquième chapitre, L'Animus en mouvement (5 pages), détaille les règles de l'Animus, son acquisition, les conséquences d'un manquement aux Interdits du Code de l'Honneur, la purification et l'expérience. Il comporte une section spécifique sur l'univers de Castillia qui présente les Non-Morts et leurs pouvoirs maléfiques.

Le dernier chapitre, Mener Paladin (3 pages), donne des indications sur la création de PNJ, et en particulier des Paladins du "côté obscur". Il comporte également des conseils sur l'esprit dans lequel Paladin est supposé être joué, et la notion de morale absolue ou relative.

Un appendice intitulé D'autres univers de jeu (4 pages) propose trois univers alternatifs avec une présentation générale du concept, qui sont les Paladins, et quel Code de l'Honneur suivent-ils. Les trois univers proposés sont : La fantastique révolte des Boxers (Shaolin contre les Anglais), Les Chevaliers du vide (pseudo-Star Wars) et La loi et l'ordre (flics dans un monde moderne), qui est proposé en version fantastique ou réaliste. L'ouvrage se clôt sur une feuille de personnage (1 page).

Cette fiche a été rédigée le 21 février 2010.  Dernière mise à jour le 21 novembre 2010.

Critiques

Yann 'BBS' Décombaz  

Un "petit" jeu qui mérite le détour!

En effet, quant il s'agit de combler une soirée sans ressortir la campagne 10 ans d'age, "Paladin" s'impose de lui-même.

Les règles sont claires, simples et laissent une grande place à la natation sans toutefois laisser le joueurs et le meneur sans appuis. La création de personnage est rapide et intuitive et on entre très vite dans le thème.

C'est un jeu "multi-univers", ce qui est une autre force : Une idée de Geste des Chevaliers de la Table Ronde, une petite envie de faire jouer dans l'ancienne république de Star Wars ou encore de repiquer un univers de série ou de film? Paladin permet de le faire à la volée.

Bref, un jeu qui mérite qu'on en parle!

Critique écrite en février 2010.

Romain d'Huissier  

Très chouette petit jeu !

Moi qui suis à la base assez méfiant avec les systèmes "indies" prétendant révolutionner le jeu de rôle, j'ai plutôt été emballé par la lecture de Paladin. L'auteur justement reste assez humble et propose principalement une règle pour simuler un point bien précis : la gestion de personnages "lumineux" ayant un code précis à respecter : jedi, templiers, Tueuse à la Buffy...

D'une certaine façon, ce système peut aisément se greffer - moyennant quelques adaptations - à n'importe quel univers mettant en scène ce genre d'archétypes ou l'éternelle lutte du bien contre le mal. En effet, il introduit diverses notions permettant de mesurer / équilibrer la face lumineuse et le côté obscur de ce genre de personnages. C'est réellement intéressant et plutôt intuitif, avec des règles simples frappées au coin du bon sens. Même si vous ne comptez pas jouer à Paladin tel quel (ce qui reste possible), il propose suffisamment d'idées pour s'intégrer à d'autres jeux.

De plus, Paladin est traduit en français, illustré et mis à disposition gratuitement par John le Grümph - qu'on ne présente plus. Ce qui justifie amplement la note maximale.

 

Critique écrite en juillet 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :