Contenu | Menu | Recherche

L'Ordinateur est votre ami

Nil, le Jeu du Serpent

.

Références

  • Gamme : Nil
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Fondation des Stratégies (La)
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1985
  • EAN/ISBN : 2-906008-00-1
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte cartonnée contenant :
- un livre à couverture souple de 68 pages
- 2 cartes à hexagone format A2 du jeu du serpent
- des feuilles A4 cartonnées représentant la vallée du Nil, un temple, la grande pyramide
- une feuille A4 cartonnée de figurines à découper
- des feuilles de personnage vierges

Description

A l'intérieur de la boîte, on trouve les plans nécessaires au jeu stratégique et tactique, mais aussi et surtout un livre de 68 pages sans illustrations, qui se compose des parties suivantes :

I Le contexte historique du jeu
II Une introduction
III La présentation des règles de base
IV L'explication du rôle du Démiurge
V Les règles de création des personnages
VI La présontation des occupations sociales, classées par caste
VII Les règles de déplacement
VIII Les règles de combat
IX Le prix des marchandises et de l'équipement
X Un survol de la mythologie égyptienne (de 20 pages)
XI Le descriptif du déroulement du jeu
XII Quelques éléments de civilisation égyptienne
XIII Des conseils au Démiurge
XIV Un scénario d'initiation, avec quantité de PNJ

En annexe, on trouvera un lexique, un glossaire, une bibliographie, et une table des marières.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Munin  

Qu'est-ce que c'est que ce truc ???
Un croisement entre un jeu tactique au tour par tour (comme sur ordinateur, sauf que là y'a pas d'ordinateur), et un jeu de rôle ? Peut-être que nos ancêtres rôlistes de 1985 étaient plus intelligents (sûrement : ils jouaient à Légendes !), mais moi, je n'ai rien compris à ce jeu qui date de la préhistoire du jeu de rôle, quand la frontière entre jeu de plateau et jeu de rôle était encore floue...

Ce machin est très difficile à définir, ou à conceptualiser : le langage est ampoulé, les chapitres brefs et peu clairs, et il manque des règles : qu'est-ce que c'est que le Jeu du Serpent ? Comment les personnages s'élèvent-ils dans la Société ? Pour un jeu de rôle sans dés (un précurseur !), on a vraiment peu d'éléments pour jouer...
En plus, le scénario d'initiation m'a mystifié : je suis incapable de vous dire à quoi ressemble une partie, si ce n'est qu'apparemment, les joueurs n'ont pas intérêt à oublier de préciser quand ils mangent et ce qu'ils mangent.

Bon, à part les auteurs, quelqu'un a-t-il jamais fait une partie de ce truc ? D'ailleurs, je ne sais même pas comment il a atterri dans ma ludothèque...

Sherinford  

Je me souviens encore de l'époque où j'ai découvert les jeux de rôles. En ce temps là, on trouvait dans toutes les bonnes librairies le célèbre magazine "jeux & stratégie", qui s'intéressait aux débuts balbutiants de ce loisir. Dans le numéro 38 d'avril 1986, j'avais trouvé un article fort détaillé sur tous les jeux de rôles disponibles à cette époque. Parmi ceux-ci se trouvait Nil, le "jeu du serpent", supposé se dérouler dans l'Egypte antique.

Faisons donc un bond dans le temps. Nous sommes en 2018, et je trouve un exemplaire de ce jeu en vente à 5 euros sur le net. A ce prix, puis-je vraiment être volé?

Il se trouve que oui.

Je ne sais pas exactement ce qu'est Nil. L'objet n'est pas particulièrement hideux par rapport aux standards de l'époque à laquelle il est sorti. Il contient même quelques belles cartes hexagonales et quelques chapitres plutôt intéressants sur la culture égyptienne. On a aussi des pions de personnages, tous les mêmes, oui, plein de petites silhouettes égyptiennes que rien ne distingue les une des autres...

En tant que jeu, je crains de ne pas avoir compris exactement de quoi il s'agit. On crée un personnage, c'est entendu, mais la façon dont les caractéristiques de ce personnage ont un quelconque impact dans le jeu, c'est un véritable mystère. On peut supposer qu'on est censé "programmer" les déplacements de nos personnages, un peu comme à Roborally, mais la finalité de ces déplacements ne semble pas clairement définie. On comprend aussi qu'il va falloir le nourrir, ce perso, et que s'il fonde une famille, il faudra nourrir celle-ci aussi...

On comprend aussi à demi-mots que le but du jeu sera l'ascension sociale de notre personnage, de simple artisan à Pharaon, ou presque... Mais en gérant les actions de ce personnage heure par heure !!!

Mmmmh.

En fait, quand on y réfléchit, ce jeu est un précurseur mal foutu du fameux jeu vidéo "Sims", dans une version "Egypte Antique", et sans les algorythmes qui vont bien.

Très sincèrement, je ne vois pas trop comment on peut l'utiliser autrement que comme un supplément pour la Vallée des Rois, en récupérant les cartes à hexagones et le chapitre sur le background du jeu.

Critique écrite en juin 2018.

 

Le Jeu du Serpent.
Wargame ? Jeu de rôle ? Jeu de simulation ? Certainement les trois à la fois, et pour le moins original. Nil se passe en Egypte, sous Ramsès III. Toutes les professions, les religions de l'époque sont précisément décrites et le livret est, à ce point, exemplaire. Le système est tout à fait original. Il est même assez simple, par contre il risque de surprendre au premier abord. Le hasard est banni, tout est résolu par une table de différences de potentiels, comme dans un wargame.

Tous les déplacements doivent être décrits sur papier, ce qui rend les plans et les figurines indispensables. Le but est défini clairement, il faut accumuler richesse et pouvoir pour grimper dans la hiérarchie. Le style d'écriture est plaisant par son élitisme forcené. Le jeu est conseillé aux joueurs de plus de quatorze ans. Etant donné qu'une grande partie du travail est à la charge du meneur de jeu, il vaudrait mieux que celui-ci soit expérimenté.

De plus, si tout le contexte historique est estimable, il n'en est pas de même pour les conseils de jeu ou les exemples. Comment mener une partie ? Comment se servir du scénario à la fin du livret ? A quoi servent toutes les caractéristiques choisies à la création du personnage ? Comment faire évoluer ses personnages ?

Nous avons rencontré les créateurs qui nous promettent rapidement une extension qui contiendra des scénarios plus explicatifs, ainsi que des éclaircissements sur les points de règles. En attendant, n'hésitez pas à téléphoner au numéro donné dans la boîte de jeu. Il s'agit réellement d'une permanence assurée 24 heures sur 24, et qui vous fournira tous les éclaircissements voulus.

Pierre Rosenthal - Casus Belli n° 31 (février-mars 1986)

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques