Contenu | Menu | Recherche

La vie, le jdr et le reste...

Monostatos

Références

Thème(s) : Inclassables

  • Ouvrages référencés : 1
  • Nombre de critiques : 1
  • Moyenne des critiques : 3

Description

Monostatos a vu le jour en 2009 en tant que jeu amateur. Il a ainsi été disponible sur le blog de l'auteur de septembre 2009 à septembre 2012. A cette même date, lorsque le développement du livre de base a pris fin et qu'il a été disponible dans le commerce, les fichiers ont été retirés et le blog a fermé, c'est-à-dire qu'il n'évolue plus.

L'objectif de ce jeu est de créer des histoires de libérateurs héroïques, rebelles et mystiques dans un univers sous le contrôle d'un dieu unique, Monostatos. Dans ce monde, la majorité a accepté de renoncer à créer ou aspirer à la grandeur, les gens préférant le confort en échange de leur soumission. Les personnages des joueurs, puissants et magnifiques, se dresseront contre ce dieu en libérant le peuple des croyances et gouvernements opresseurs.

Monostatos utilise deux dés à six faces. Il est recommandé de se munir de quoi prendre des notes et d'une dizaine de jetons. Les participants se répartissent entre le meneur de jeu et les joueurs. Une histoire se déroule dans un lieu créé par le meneur de jeu et dont les détails sont fournis aux joueurs. Ces détails permettent de définir l'objectif de chaque personnage en ce lieu dans le conflit qui l'oppose au culte.

Un personnage est défini par sa Souffrance qui lui donne une raison de s'opposer au culte, sa Vertu qui en fait un rebelle admirable, et ses trois Singularités : la première est surhumaine et les deux suivantes exceptionnelles tout en restant dans les limites humaines, et font qu'il est supérieur au commun des mortels.

Un lieu est défini par les réponses à cinq questions. La première concerne les perceptions de chacun des cinq sens et le sentiment général  qu'il procure. La réponse à la deuxième définit la présence du culte et ses alliés. La troisième a pour sujet l'attitude générale du lieu envers le culte et les raisons de le suivre ou de s'y opposer. La quatrième concerne les adversaires du culte. La cinquième traite de l'importance du désert et de la nature.

Au cours de l'histoire les descriptions sont libres, mais chaque joueur a un droit de veto, à savoir qu'il peut interdire ou rectifier sans recours tout ce qui concerne les actions, émotions, pensées et équipement de son personnage. Le meneur a le même droit sur tout le reste.

Une histoire est découpée en Tableaux. Pour chaque Tableau, c'est un des participants qui brosse, c'est-à-dire qu'il a la priorité pour raconter l'histoire dans la limite de ce que les autres acceptent avec leur droit de veto. Un Tableau prend fin quand le participant qui brosse annonce qu'il est terminé ou lorsqu'un Affrontement s'achève. Les participants brossent successivement les tableaux en commençant par le meneur, auquel succèdent un joueur puis un autre, pour revenir à chaque fois au tour du meneur et à deux joueurs à nouveau. Suivant la nature de ce que celui qui brosse (joueur ou meneur), ou un joueur pendant qu'un autre brosse, intègre dans le récit, il peut gagner des points de Puissance.

Les Affrontements sont les conflits d'importance acceptés par le (ou les) joueur(s) et le meneur entre le(s) personnage(s) et l'adversité représentée par ce dernier. L'Affrontement est une succession d'actions faisant alterner un participant actif et son opposition qui est passive jusqu'au moment où un des adversaires concède la victoire à l'autre. Par défaut, le participant actif lance un dé et de 4 à 6 elle tourne à son avantage alors que de 1 à 3 elle tourne à l'avantage de l'adversaire. Les points de Puissance permettent de faire durer l'affrontement en espérant le faire pencher en sa faveur. Sous certaines conditions, le participant actif peut augmenter ses chances en lançant deux dés pour choisir le meilleur résultat et/ou ne pas avoir à dépenser un point de puissance, parfois au prix d'un Affaiblisement. Il peut aussi être aidé par un autre participant.

Un joueur victorieux lors d'un affrontement gagne deux points de Désir. Un point de Désir permet de faire disparaître un Affaiblisement, d'acquérir une Alliance, ou d'avancer vers son objectif. À deux Affaiblissements, un personnage se soumet au Culte de Monostatos à la fin du prochain Tableau brossé par un joueur à moins qu'il ne se reprenne ou ne soit sauvé avant. S'il se soumet, c'est le meneur qui prend la main sur le personnage et celui-ci ne pourra plus être utilisé par le joueur. Un personnage atteint son objectif si le joueur a dépensé un point de Désir pour trois actions successives afin de le faire progresser. La partie est terminée si tous les participants considèrent que l'histoire est arrivée à son terme. Pour les personnages survivants, chaque joueur peut modifier la Vertu, la Souffrance ou une des singularités de son personnage pour signifier son évolution. Une unique Alliance peut être conservée d'une partie à l'autre.

Pour jouer en mode campagne, il faut définir une quête de très grande portée du personnage qui ne peut être réalisée en une seule fois. Le joueur doit alors définir des objectifs intermédiaires cohérents avec celle-ci en début de partie. Quand un joueur aura atteint trois de ces objectifs, on peut lors d'une prochaine partie choisir la réalisation de la quête comme objectif de la partie, si le lieu s'y prête.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Monostatos
première édition
Livre de baseseptembre 2012Alcyon (L')Papier

Cette fiche a été rédigée le 2 novembre 2012.  Dernière mise à jour le 16 janvier 2013.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...

Monostatos chez nos partenaires

  • Monostatos chez La Cellule