Contenu | Menu | Recherche

Where there's a whip, there's a way !

Encyclopédie Médiévale

.

Références

  • Gamme : Medium Aevum / Chronica Feudalis
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : 12 Singes (Les)
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 2021
  • EAN/ISBN : 978-2-37441-161-3
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 112 pages à couverture souple au format 15 x 21 cm.

Description

L'Encyclopédie Médiévale est un ouvrage visant à développer le contexte du Moyen-Âge pour les joueurs de Medium Aevum. Il est basé sur Moeurs, Usages et Costumes au Moyen-Âge et à l'époque de la Renaissance, paru en 1871 sous la plume de l'historien Paul Lacroix (accessoirement collaborateur en parallèle d'Alexandre Dumas sur certains des romans de celui-ci).

Il s'ouvre sur 6 pages défilant titre, crédits et une introduction (Un Héritage, 1 page), ainsi que deux illustrations pleine page, avant le sommaire.

Droits et Conditions des Personnes (16 pages) est d'abord consacré à la situation des différentes classes de la société, à commencer par le Roi, la Noblesse et les roturiers, dont les bourgeois qui commencent à apparaître en tant que catégorie sociale avec la multiplication des Communes. Les droits et devoirs de chacun y sont passés en revue.

Populations Marginales (10 pages) s'intéresse ensuite à deux populations mises au ban de la société chrétienne, de par leur religion (les Juifs) ou leur statut (les gueux et mendiants). La première partie revient sur la mauvaise réputation des israélites et les persécutions dont ils furent régulièrement l'objet, La seconde couvre l'histoire des compagnies de truands des villes, les cours des miracles qui s'y développèrent et la langue qui permettait aux gueux de discuter, l'argot.

Le Quotidien (26 pages) tourne autour de la vie de chacun en ces temps, depuis le Roi et les fastes de sa cour, et les nobles dans leurs châteaux, mais aussi les bourgeois dans les villes et les vilains à la campagne. Le texte aborde les habitudes en matière de nourriture et de boissons (11 pages), ainsi que le domaine vestimentaire (6 pages).

L'Economie (16 pages) se tourne d'abord vers le commerce, ses problèmes (notamment les unités de mesures variables, comme la livre qui pouvait varier dans un rapport de 1 à 4/3 selon les villes), et ses atouts (avec l'essor du  papier remplaçant le parchemin, l'utilisation des chiffres arabes, etc.). L'artisanat suit avec l'histoire des corporations d'artisans, leurs rivalités et luttes, les réglementations qui les concernaient, et le cas particulier du Compagnonnage. Enfin 3 pages font le point sur le système des impôts de l'époque.

La Justice (16 pages) passe d'abord en revue les organes qui la rendent, officiels en France ou secrets (les Assassins, le Tribunal de la Terre Rouge de Westphalie, le Conseil des Dix vénitien...). La deuxième partie s'intéresse aux procédures, avec notamment l'usage de la Question pour obtenir des aveux, mais aussi les peines encourues et le métier de bourreau.

Les Loisirs (22 pages), enfin, discute des distractions de la Noblesse (chasse, vénerie et fauconnerie), comme du peuple, qu'il s'agisse de jeux, spectacles ou danses, ou des fêtes locales ou non (Sacre du Roi) et des usages et traditions des cérémonies de chaque classe sociale.

Cette fiche a été rédigée le 7 juillet 2021.  Dernière mise à jour le 23 juillet 2021.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.