Contenu | Menu | Recherche

Salut, et merci pour le jdr

Seers of the Throne

.

Références

  • Gamme : Mage : l'Eveil / Mage : the Awakening
  • Sous-gamme : Order Books
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mars 2009
  • EAN/ISBN : 978-1-58846-358-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 226 pages à couverture rigide.

Description

Seers of the Throne détaille l'Ordre de Mages au service des Exarchs.  Après une page de titre, une nouvelle Obedience (10 pages) racontant l'affrontement d'un Seer et d'un mage du Pentacle, une page de crédits et une page de sommaire, l'Introduction (2 pages) présente le contenu du livre et ses objectifs.

A history of loyalty (20 pages) dresse l'histoire des mages, depuis Atlantis jusqu'à nos jours, du point de vue des Seers : Atlantis était corrompue par la soif de pouvoir de ses habitants, et les Exarchs sont alors intervenus pour régler le problème en créant l'Abysse, qui limita le pouvoir des Éveillés. Les Seers, guidés par les visions des Exarchs, firent de leur mieux pour cacher les savoirs liés à l'Abysse et dissimuler la réalité aux masses. Une guerre civile déchira l'Ordre lorsque la soif de contrôle et de pouvoir divisa à son tour les Seers, avant qu'une paix durable ne s'installe. La période contemporaine a été propice aux manipulations de masses avec la mondialisation, comme à l'émergence d'une bureaucratie galopante utile pour cacher les mensonges des Seers. Le chapitre se termine sur un bref aperçu du pouvoir des Exarchs autour du monde, continent par continent.

Kings of the Lie (56 pages) débute par la description des Exarchs. Ils ont pour objectif de détruire les Tours de Garde, de protéger l'Humanité, de détruire les dieux, de contrôler la magie et de réguler l'Abysse. Les principaux Exarchs sont l'Œil, le Père, le Général  et l'Unité. Il existe également sept autres Exarchs mineurs, dont la Porte, dont le nom est tabou. Un encadré explique la nature de la Guerre de l'Ascension (développée dans Imperial Mysteries) que se livrent les Exarchs, les dieux survivants et les Archimages du Pentacle. Les Ochematas, les puissants avatars des Exarchs sur Terre, sont ensuite décrits, avant le détail de l'organisation pyramidale de l'Ordre : Ministères à l'échelle du monde, Tetrarchies à l'échelle d'un continent, et les Pylons (cabales) pour le reste.

Les quatre Ministères sont ensuite décrits :

  • Hegemonie (ils manipulent le pouvoir des nations)
  • Panopticon (ils surveillent)
  • Paternoster (ils manipulent les religions et les croyances)
  • Praetorian (ils manipulent les guerres et les conflits)

Le chapitre développe ensuite les pouvoirs spécifiques offerts par les quatre grands Exarchs à leurs fidèles serviteurs, les Prélacies. Ils apportent des bénéfices de compétence et d'Arcane pour chaque Exarch. Le chapitre se termine sur la vision interne des factions surnaturelles (Ordres du Pentacle, Fantômes, Vampires, etc) et le rôle des Dormeurs.

Serving the Exarchs (46 pages) développe les philosophies et les coutumes des Seers : loyauté, vigilance, service, foi, discipline, compréhension et courage. Les rêves et leur importance sont discutés, puisqu'ils sont la seule preuve que les Exarchs guident l'Ordre. Leurs objectifs sont ensuite détaillés :

  • Dans Praxis : Maintain the Lie, leurs pratiques de manipulation des masses via les médias, les religions ou même les chasseurs, sont examinées.
  • Dans Praxis : Destroy the Pentacle, les conflits et les brèves alliances avec leurs ennemis sont ensuite décrites.
  • Schisms and Heresies montre l'exemple de deux sous-factions de Seers ayant échappé au contrôle de l'Ordre.

Enfin, les statuts (avec arbre hiérarchique d'un Ministère à l'appui) sont développés avec les Atouts sociaux correspondants, depuis les Soldats jusqu'aux Tetrachs, qui rendent comptent aux Ministres. En haut de la chaîne culmine l'Exarch et, en bas, les Dormeurs. Une discussion sur le rôle des Voies magiques au sein de l'Ordre précède l'explication des différents rituels et cérémonies telles que les oblations d'initiation ou encore les conférences qui permettent de communiquer les visions des Exarchs au sein de grandes assemblées.

Heads of the Hydra (38 pages) explique l'intention des auteurs : fournir une boite à outils plutôt qu'une unique vérité sur le réel pouvoir des Seers sur les affaires du monde. Cependant, ils livrent quelques lignes directrices pour déterminer cela : les Seers veulent avant tout que les choses ne changent pas (puisque la magie est effectivement limitée depuis des éons) et eux-mêmes peuvent influencer mais pas modifier profondément les sociétés sans y mettre beaucoup d'efforts et de coordination inter-ministères. Dans Methodologies, leurs traditions  sont ensuite examinées à travers l'exemple de sous-factions : loi de l'Hospitalité, les lieux de réunions magiques, mais aussi l'accumulation de richesses. Le chapitre détaille ensuite cinq nouveaux Héritages sur  pages chacun (après avoir listé celles déjà parues dans divers suppléments) dont l'Ordre secret de la Porte, dédié au mystérieux Exarch tabou, les Imposteurs dont l'identité n'est jamais certaine, ou encore, les Chrysalides, qui cherchent à perfectionner l'un de leurs aspects physiques.

Gifts of the Exarchs (20 pages) développe l'utilisation et le point de vue des Seers sur chacune des Arcanes, avant de détailler une dizaine de nouvelles Routines et objets enchantés, notamment des artefacts de  niveau 10 comme le Masque aux Yeux, lié à l'Oeil, qui permet d'augmenter incroyablement ses capacités de perception.

Appendix : Antagonists (18 pages) est une galerie d'une vingtaine de personnages non-joueurs divisés en "combattants" et "non-combattants" à destination du meneur. Trois types de serviteurs inhumains créés par les quatre Exarchs sont ensuite décrits : les Grigoris, des Sleepwalkers devenus des entités spirituelles ; les Hollow Ones, des humains dont on a retiré l'âme ; les Myrmidons, des supersoldats ; et enfin, les Hive Souls, une âme contrôlant plusieurs corps.

Le livre se termine sur 4 pages de publicité pour la gamme Mage.

Cette fiche a été rédigée le 16 juillet 2013.  Dernière mise à jour le 17 avril 2017.

Critiques

batronoban  

Un livre très attendu à l'époque, et pour cause : il détaille les principaux antagonistes du jeu. A peine décrits dans le livre de base, on se demandait bien qui étaient vraiment ces serviteurs des Exarchs.

Niveau forme :

Solide, et assez joli, couverture absolument magnifique, une des plus belles de toute la gamme avec celle de Astral Realms. J'aime énormément l'artiste qui réalise les pleines pages de début de chapitres, il a aussi sévi sur Promethean ; ses traits esquissés et évocateurs, comme des fresques à moitiés effacées m'inspirent particulièrement.

Niveau fond :

Je suis assez partagé. Je me suis jeté dessus à l'époque, j'ai tout lu de A à Z tellement je trouvais ça bon. Avec le recul, ça m'a laissé quand même une impression de gros flou. Oui, flou, car finalement les auteurs semblent ne jamais nous dire clairement ce qu'ils imaginent sur l'influence réelle des Seers sur le monde. Au bout d'un moment, ils nous disent : alors au chapitre un, on a considéré qu'ils étaient comme ça, au chapitre deux comme ça et maintenant on vous dit qu'ils sont comme ça mais faites votre sauce. Le problème, c'est qu'on ne comprend pas vraiment. Pourquoi ne pas présenter clairement l'ensemble du (copieux) background selon différentes échelles optionnelles de puissance ?

Ici tout est dilué et sous-jacent. Faut lire entre les lignes. Donc je ne sais toujours pas si les auteurs pensaient qu'ils étaient réellement les grands manipulateurs de l'Humanité ou seulement des groupes de puissance variable, guidés aléatoirement par des visions d'Exarchs...

Bref.

Niveau réjouissances, on en apprend quand même beaucoup sur leurs objectifs, leurs organisations, leurs factions, et leurs secrets. Ainsi, les ministères sont décrits en détail, et même, ô surprise, les principaux Exarchs et leur symbolisme. C'est aussi le premier supplément à entrer réellement dans les mystères des archimages (Tome of the Mysteries éludait pas mal les choses...) avec l'info de la Guerre de l'Ascension entre Oracles et Exarchs. On comprend beaucoup mieux maintenant leurs objectifs, philosophies et organisations, ce qui rend à mon avis ce supplément quasi-indispensable tellement le livre de base ne disait rien sur eux...

De ce côté là, franchement, je suis comblé. Les Prelacies sont sympathiques même si pas forcément une bonne idée (encore des pouvoirs...) et le livre abonde en potentiels scénarios bien tordus sur le contrôle, les conspirations et la paranoïa. Il devient même possible de jouer des Seers, mais je conseillerai pas plus qu'un gros one-shot vu les grosses limitations de thèmes et d'ambiances.

Un bon supplément, donc, malgré ses défauts, assez pour justifier sa place dans la liste des "must-have" de cette gamme !

Critique écrite en juillet 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques