Contenu | Menu | Recherche

Un Grog, ça coule comme de l'eau de source

Tombe de Iuchiban (La)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte contenant un livret de 30 pages agrafé sans couverture "Guide illustré de la Tombe de Iuchiban", un livret agrafé de 32 pages "Dans la Tombe", un livret de 48 pages agrafé "Jusqu'à la Tombe", une carte couleur recto-verso 43x28 cm, un livret agrafé de 40 pages 14 x 21,5cm "Journal de Kuni Visten", et des jetons en carton pour utiliser avec la carte.

Description

Iuchiban est un sorcier qui manqua de peu de mettre à genoux l'empire, il y a 5OO ans de cela. Il marqua l'histoire de Rokugan de son empreinte, en revenant à la vie à la tête d'une armée de monstres, et seuls les efforts cumulés de tous les clans permirent de le vaincre une nouvelle fois. Sa dépouille fut enfouie dans un mausolée construit par des ingénieurs de la famille Kaiu, des scorpions, et des shugenja du Phénix, qui fut conçu pour empêcher Iuchiban de sortir, et ses adeptes de venir le délivrer.
Aujourd'hui encore, Iuchiban reste un nom craint, et son origine demeure un mystère.

 

De nombreux suppléments de L5R contiennent des allusions et des éléments de l'histoire de Iuchiban, mais ce coffret permettra d'en découvrir bien plus sur ce sorcier que les joueurs ne le souhaiteraient. Cette campagne est en effet un "donjon", dans la plus pure tradition du genre : des souterrains à explorer, des pièges, des monstres. Attention, le niveau minimum requis est 2 voire 3 car la difficulté sera au rendez-vous. La Tombe de Iuchiban n'est pas conçue pour être explorée !

Une sérieuse enquête préliminaire en trois parties, pouvant être reliée à "l'héritage de Yemon" dans la Cité des Mensonges mettra les personnages sur les traces d'un complot visant à libérer Iuchiban de la prison où il croupit depuis plus de 500 ans. Un lien peut etre également fait avec Et la nuit résonnera de 1000 cris si l'on souhaite encore développer la campagne.

La suite du scénario se déroule dans la tombe proprement dite, un bâtiment très ingénieux et plein de pièges particulièrement diaboliques. Des appendices concernant l'ordre sinistre des Adeptes du Sang (Bloodspeakers), leur organisation et leurs croyances, complètent ce scénario, avec une série de PNJ très détaillés.

La boîte contient également les plans de la Tombe, et un livret, le journal de Kuni Visten, qui permet d'en apprendre plus sur Iuchiban.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Emmanuel 'ketzol' LANDAIS  

Encore un donjon allez vous dire... Et bien oui, mais un donjon intelligemment construit comme on aimerait en voir plus souvent, et puis ca détend de temps en temps. A faire jouer pour délasser vos joueurs du quotidiens... De plus elle réserve de bonnes surprises à vos joueurs... et de grosses sueurs froides ^_^

Mirumoto Musachi  

Le scénar commence bien: une enquête, des meurtres, un village ravagé... Bref la première partie du scénario est sympa. Et puis la tombe commence, et là on est en plein D&D. Y a pas de monstres, enfin ils sont pas nombreux, mais les pièges sont mortels. Certains sont même quasiment impossible à éviter (et certaines énigmes sont vraiment tordues). A reserver à des joueurs orientés "action" et surtout avec des personnages Rang 4, voire 5.

Tchen Qin  

MJ sadiques, ce suppplément est pour vous... et pour moi. Oui je l'avoue, j'aime torturer mes joueurs. C'est normal après tout, ils ne vont pas devenir des héros sans un peu de mal.

Et dans ce scénario, du mal ils vont en avoir. "La tombe de Iuchiban" est un petit bijou d'angoisse, d'aventure haletante et de problèmes en tout genre. Seul reproche : la Tombe en elle-même est pratiquement infaisable. Enfin... pour mes pauvres personnages.

Attention joueurs sans cerveau s'abstenir. Vous en avez marre des grosbills dans L5A, vous voulez qu'ils changent de personnage, alors laissez-les entrez en enfer (je vois pas d'autres mots pour ça).

"La Tombe de Iuchiban" regroupe tout ce qu'on peut rêver d'une aventure. Du roleplay, de l'intrigue, des combats, des complots. Bref je crois que c'est un scénario complet et super à jouer, où tout le monde, du courtisan au soldat, a sa tâche à accomplir.

Vous étiez aux portes des enfers : avec ce supplément vous faites un grand pas en avant.

Kyorou  

La Tombe de Iuchiban est un supplément plutôt difficile à critiquer, tant il occupe une place particulière dans la gamme. En effet, les braves gens de AEG ont décidé de renouer avec leurs racines rôlistiques et de nous sortir un bon vieux donjon comme on les aime. Et c'est là que ça coince. Moi, les donjons, j'aime pas ça. Déjà, quand j'ai commencé le jdr, à 12 ans, j'étais pas fan, alors maintenant...

Heureusement, et c'est ça qui sauve cette boîte à mes yeux, son contenu ne se limite pas au donjon en question (sinon, elle aurait pu faire l'expérience de mon célèbre sort "téléportation dans la poubelle"). Le Journal de Kuni Visten est un petit document fort sympathique, qu'il vous est toujours loisible de mettre entre les mains des PJs par un moyen ou un autre, de préférence dans une aventure comprenant des maho-tsukai. Ca met l'ambiance...

Les infos sur les Adeptes du Sang sont très utiles si vous comptez utiliser ce groupe plus intensivement. Personnellement, les Adeptes me servent de conspiration alternative au Kolat (que je n'aime pas et que j'ai balancé). De plus, leur cercle intérieur est une belle gallerie de tordus. J'aime bien.

Maintenant, il vous reste le scénario précédant l'arrivée à la Tombe. Personnellement, j'ai choisi de l'utiliser et de m'arranger pour que mes PJs retrouvent Yajinden avant qu'il ne parvienne à la Tombe en me bidouillant un final maison (j'ai d'ailleurs fait usage du donj' en lui-même en envoyant aux PJs des rêves montrant certaines pièces de l'intérieur de la Tombe).

Au final, un achat que je ne regrette pas et qui m'a procuré de bons moments.

 

Impressionnant. C'est le premier mot qui me vient à l'esprit lorsqu'il s'agit de parler de cette campagne pour L5A. Impressionnant tout d'abord dès l'ouverture de cette grosse boîte contenant carte, tuiles cartonnées, et quatre livrets. J'ai été ensuite impressionné par la qualité de l'aventure qui nous est proposée.

La tombe de Iuchiban vous fera explorer les quatre coins de l'Empire d'Emeraude à la poursuite des fidèles de Iuchiban, les adeptes du sang. Divisée en quatre épisodes distincts, cette campagne sait parfaitement alterner les phases d'enquête dans l'univers malsain et ténébreux des maho-tsukai, ainsi que les combats épiques et désespérés contre les adorateurs du plus terrible sorcier que l'empire ait jamais connu. Bien évidemment d'innombrables détails vous seront fournis sur les adeptes du sang, leur organisation et les principaux membres de cette secte. Les auteurs ont poussé le goût du détail jusqu'à indiquer le nombre d'adeptes vivant au sein des provinces contrôlées par chacun des clans majeurs.

Si les trois premiers chapitres ne peuvent que séduire les amateurs de campagnes longues, intenses et épiques, le quatrième est probablement celui que tous retiendront en parlant de cette aventure. Il s'agit d'un pur dungeon crawl dans la plus grande tradition des anciens scénarios de D&D. La tombe de Iuchiban est une longue succession de pièges et de monstres (sans forcément de trésors). Les puristes de l'ambiance feutrée des cours diplomatique rokugani éviteront probablement de faire jouer ce chapitre de manière à garder l'aura de mystère entourant le tombeau du sorcier. En revanche, ce donjon sera probablement un dépaysement étonnant et mortel pour les joueurs désireux de tenter le challenge.

Indéniablement la tombe de Iuchiban est une aventure longue et passionnante qui s'élève au niveau des meilleures campagnes parues pour un jeu de rôles. Seule la partie purement donjon sera susceptible de refroidir les ardeurs des plus puristes, et ce serait bien dommage.

 

Si vous avez joué la campagne de La Cité des Mensonges, vous vous demandez à quoi sert l'énigmatique plan découvert dans le premier épisode. Comme jusqu'à maintenant, vous avez baigné dans une atmosphère d'intrigues et de conspirations vous pensez que la conclusion de la série sera une apothéose de perfidie et... vous vous trompez lourdement ! La Tombe de Iuchiban est une boite bien remplie, mais ce n'est malheureusement qu'un donjon de plus dans l'histoire du jeu de rôle.

Les inconditionnels de L5A vous diront que ce "scénario" regorge de trouvailles architecturales pour mettre une ambiance d'horreur oppressante, et ils auront raison. Ils vous diront aussi que c'est dans ce supplément que se trouve révélé l'un des plus grands secrets de Rokugan, l'histoire de Iuchiban - un proche de l'empereur qui magouillait avec l'Outremonde -, et là encore, ils auront raison. Toutefois, la partie donjon de ce scénario est désespérément trop longue à jouer, pour ne pas dire pénible et inutile.

Alors, faut-il acheter ce supplément, me direz-vous ? Seulement si le nom de Iuchiban vous hante après avoir lu cette critique ou que, quoi qu'il en soit, vous achetez tout ce qui sort pour Le Livre des Cinq Anneaux.

S.C. - Casus Belli n°5

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :