Contenu | Menu | Recherche

We enforce plausible deniability

Palais d'Hiver : Kyuden Seppun

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 128 pages

Description

L'hiver à Rokugan est le moment où les guerres s'interrompent, et où le jeu de la diplomatie à la cour est roi. L'empereur et ses courtisans s'établissent dans le château d'une des grandes familles, et les invitations sont lancées. Mais la cour recèle nombre d'embûches pour les samouraïs peu expérimentés, et peut se révéler au moins aussi dangereuse que l'Outremonde. Intrigues, secrets, chantages, duels, histoires d'amour, trahisons, espionnage : la vie hivernale est mouvementée.

Ce supplément est le premier de la série des "Palais d'hiver", qui devaient se succéder au rythme d'un par an. Car en plus de lever le voile sur l'hiver à la cour de l'empereur, ce supplément se situe dans la timeline de l'histoire officielle, et renseigne le meneur de jeu sur les événements écoulés. Ce premier ouvrage se situe en 1123. Le second, Kyuden Kakita, se situe en 1125. De la sorte, chaque "Palais d'hiver" met à jour le background officiel, en permettant aux MJ désireux de le faire d'aligner leur campagne sur l'histoire du jeu de cartes.
Concrètement, Kyuden Seppun est divisé en 4 parties, intitulées respectivement L'Aube, L'Après-Midi, La Nuit, et L'Epilogue.

L'Aube contient une histoire de l'Empire, et des éléments "sociologiques", comme la religion ou les classes sociales. On y trouve aussi la description de la famille impériale et de ses branches Seppun, Otomo et Miya.

L'Après-Midi donne des éclaircissements sur les règles subtiles de l'étiquette, et détaille des moments de la vie à la Cour : la chasse, mais aussi le rituel du seppuku, les funérailles, ou le duel.

La Nuit vous fera découvrir le fonctionnement du jeu de l'amour, et présente l'institution du mariage rokugani. On y trouve aussi des éléments d'histoire, passée et à venir, ce qui permet de jouer dans la storyline officielle, et de préparer le scénario de Otosan Uchi, qui se déroule au printemps 1123.

L'Epilogue fournit les détails techniques qui permettent de jouer un membre de la famille impériale, et présente quelques personnalités de la Cour ; à commencer par l'Empereur lui-même.

L'ouvrage se termine sur les plans du palais de la famille Seppun.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 décembre 2010.

Critiques

Munin  

Le livret, malgré la structure en trois parties, est un peu fourre-tout. On trouve des informations sur la vie à la Cour autant dans la première partie, que dans la troisième. Et pourquoi ne pas avoir décrit techniquement la famille Miya ?

A part ça, c'est très bien : c'est dense, intéressant, plein de révélations, mais aussi de renseignements pratiques (le mariage, la retraite, etc.). Les nouvelles le rendent agréable à la lecture, et les illustrations sont réussies. L5A s'enrichit d'un nouvel aspect, la vie de Cour. Les courtisans Kakita y seront plus à l'aise que les bushi Hida.

Avec Otosan Uchi et Palais d'Hiver 2, on a de quoi s'amuser. Il est juste dommage que les renseignements sociaux et culturels soient autant éparpillés entre les suppléments. A quand un atlas ou un compendium ? En attendant, un livre sur le Japon médiéval sera utile : Rokugan a beau ne PAS être le Japon médiéval, les auteurs n'ont pas été chercher loin leurs textes sur le saké ou le sumo.

Bref, un bon supplément intéressant, mais un peu bâclé par rapport à la Voie de l'Ombre ou les Porteurs de Jade.

Guizmox  

Décevant! Ce supplément est un vrai fourre-tout de ce qu'un MJ pourrait trouver par lui-même, soit avec un peu d'imagination, soit en lisant quelques ouvrages sur le Japon Médiéval.

La plupart des détails fournis sont parfaitement inutiles (notamment ce qui concerne le fait de savoir si c'est l'époux ou l'épouse qui va dans le clan de son conjoint...). Il est vrai que les informations concernant les projets de chaque clan ainsi que la chronologie générale ont un certain interêt, mais ça ne représente que quelques pages sur une centaine. Dommage!

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :