Contenu | Menu | Recherche

Dans un verre, 2 cuillère à soupe de sucre, 1 mesure de rhum, eau bouillante, tranche de citron

Carnets de l'Outremonde (Les)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 160 pages.

Description

Ce livre est présenté comme la compilation des travaux de recherche de Kuni Mokuna du clan du Crabe, et en tant que tel adopte le ton rédactionnel de ce personnage. Le premier chapitre propose une description des Shadowlands, cette région maudite créée par Fu Leng, leur histoire, leur origine, et la maho (la magie noire). Le second chapitre rentre dans le vif du sujet en expliquant en détail les effets corrupteurs des Shadowlands sur les hommes et en donnant des règles pour gérer le problème sur des PJ qui subiraient cette souillure. Origine, effets, soins et protections : tout est passé au crible.

Le troisième chapitre aborde la race des gobelins, en tant qu'individus (physiologie, psychologie), mais aussi en tant que société. L'étude de Kuni Mokuna nous apprendra beaucoup sur cette espèce pas très ragoûtante. Le quatrième chapitre s'attaque à leurs cousins plus volumineux : les ogres et les trolls. Bien plus dangereux que les gobelins, ceux-ci sont néanmoins étudiés avec le même souci de détails, jusque dans leurs méthodes de combat. Le but de Kuni Mokuna est évidemment de fournir à ses pairs un moyen de lutter contre ces créatures maudites.

Le cinquième chapitre passe aux choses sérieuses en laissant derrière lui la piétaille pour discourir des Onis, les plus dangereuses créatures des Shadowlands. Il en existe de toutes sortes, ces démons créés par Fu Leng sont redoutables et peuvent surprendre tant leurs différences sont profondes d'un individu à l'autre. Une vingtaine d'espèces sont décrites, et un plan d'habitat typique d'Oni est fourni, ainsi qu'une table de création, pour différencier les individus au sein d'une même espèce. Des conseils sur l'utilisation des Onis en campagne, ainsi que quelques inspirations de scénarios sont également dispensés.

Le chapitre six traite des autres dangers des Shadowlands, et ils sont nombreux : tout un catalogue de faune et de flore hostiles vient égayer cette partie. Le chapitre sept quant à lui aborde la race des Nezumi, sortes d'hommes-rats souvent considérés à tort comme des créatures des Shadowlands. Il n'en est rien, et leur société est incroyablement intéressante pour un samuraï sachant dépasser ses préjugés. Le livre se termine par une illustration comparative montrant diverses espèces côte à côte, et permettant de se rendre compte des différences de constitution, ainsi qu'un index des termes et créatures de l'ouvrage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Munin  

Superbe ! La richesse des illustrations de ce supplément, et l'inspiration qui naît de sa lecture, justifient à elles seules l'achat des Carnets. D'accord, le prix est un peu élevé. Mais on en a pour son argent. L'Outremonde n'était, auparavant, qu'une espèce de no man's land où les personnages erraient en quête de gloire et de points d'expérience. Maintenant, ils réfléchiront à deux fois avant de se lancer dans l'exploration du territoire de Fu Leng. Même si certains renseignements manquent, l'utilisation de ce supplément enrichira vos parties. Et si vous possédez la Voie du Crabe et les Porteurs de Jade, vous avez de quoi créer des campagnes inoubliables.

ST  

Un frisson de trouille m'a parcouru quand j'ai cliqué pour faire la critique. Je me suis rappelé tout ce que j'avais fait subir à mes joueurs grâce à ce livre. Cela vaut le détour.

Pour la présentation, même si elle allège la maquette, elle permet d'avoir en plus d'un bon supplément, un beau bouquin, ce qui n'existe pas toujours dans le jdr.

Kag'  

Un supplément superbe, surtout au plan graphique. Néanmoins la maquette est assez mal gérée et le livre aurait pu être imprimé avec un tiers de pages en moins et sans couverture cartonné, ce qui aurait sûrement réduit son prix un peu élevé.

Kyorou  

Sans être un mauvais supplément, les Carnets de l'Outremonde ne font pas vraiment justice à celui-ci. Les textes sont agréables à lire, les dessins sont très beaux, mais ce supplément ne contient tout simplement pas assez de matière pour que l'on ait l'impression après sa lecture de maîtriser le sujet (ce qui est peut-être dû à sa mise en page très aérée). De plus, certains choix faits ici ne me semblent pas très judicieux : la description des nezumi prend beaucoup de place, ainsi que la description de nombreux onis et créatures.

La seule partie vraiment intéressante est celle concernant les effets de la Souillure, qui est à la fois effrayante et exploitable. Ceci mis à part, on trouve beaucoup plus d'informations utiles dans Les Porteurs de Jade.

Pas vraiment le meilleur achat possible dans la gamme, selon moi.

 

Beau, cher et... ennuyeux

Aux frontières de l'empire de Rokugan, par delà la grande muraille, s'étendent des terres désolées, corrompues et corruptrices, envahies par des êtres grotesques et maléfiques. Depuis cet Outremonde, Fu Leng rêve d'envahir le monde civilisé à la tête de ses armées de démons, de gobelins, de trolls et d'ogres. C'est donc cela que ce supplément à l'aspect luxueux nous propose d'explorer à travers les écrits du sage Kuni Mokuna.

Classiquement, la lecture commence par un tour d'horizon évocateur de la région. Evocateur, mais imprécis et sans surprise.

Le deuxième chapitre, consacré à la souillure de l'Outremonde, est sans doute le plus intéressant. Les informations qui y sont fournies sont terrifiantes mais, surtout, vraiment pratiques.

Les deux chapitres suivants sont consacrés aux gobelins, ogres et trolls. On sait ainsi tout de leur physiologie, leur histoire et leur culture. Reste à y trouver un intérêt ! L'attrait du chapitre consacré aux Oni tient essentiellement à sa présentation des Oni de Jigoku auxquels se lient les adeptes de la Maho.

Après un ultime bestiaire de créatures diverses, le sixième chapitre traite des Nezumi. Bien que reprenant la même structure que les chapitres consacrés aux gobelins ou aux trolls, on lit ce chapitre avec plus d'intérêt car il présente les mystérieux hommes-rats, alliés de circonstance des hommes contre les créatures de l'Outremonde, que les personnages des joueurs peuvent être amenés à rencontrer un jour.

Hélas, Les carnets de l'Outremonde est l'un des suppléments les moins intéressants de la gamme L5A. Il n'est pourtant pas médiocre. Non. Juste ennuyeux car sans surprise ni originalité. Les informations pratiques sont diluées dans un texte bavard, lui-même dilué dans une maquette aérée. Autre problème : les p'tit gars d'AEG ont voulu en faire un bel objet, d'où un prix élevé. Le résultat est un supplément dont on peut aisément se passer quand on n'est ni millionaire ni collectionneur.

Mehdi Sahmi - Casus Belli n°120

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :