Contenu | Menu | Recherche

C'est sérieux là ! On joue !

Isle of the Unknown

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 134 pages en couleurs au format A5.

Description

Isle of the Unknown décrit une vaste île magique pleine d'étranges créatures, villages et artefacts, parmi lesquels de nombreuses statues magiques. L'intention de l'auteur est de fournir un décor de campagne basé sur le principe de l'exploration libre. L'île est prévue pour être intégrée dans une campagne médiévale-fantastique, mais aussi comme une réserve d'idées et de créatures. Le décor ressemble à l'Auvergne du XIIe siècle, dotée de nombreux villages mais également de ruines romaines. La carte de l'île est divisée en plusieurs centaines d'hexagones, et quasiment toutes les cases contiennent une rencontre particulière.

Le livre est conçu pour jouer selon le mode "bac à sable", c'est à dire que les personnages des joueurs (PJ) explorent comme bon leur semble la carte et le meneur construit petit à petit l'histoire en fonction de leurs voyages et de leurs actes. Le livre est abondamment illustré et très coloré. Ainsi, chacune des créatures évoquées dans le texte a été dessinée. Ces illustrations de créatures se trouvent dans les marges, excepté certaines rencontres d'humanoïdes présentés en pleine pages.

L'ouvrage débute par une carte double page vierge de l'île, une page vierge, une page de titre, une page de crédits et une page de sommaire. Puis Introduction for the Referee (2 pages) explique les intentions de l'auteur : présenter un monde plein d'idées étonnantes et étranges, laissant au soin du meneur le choix et l'adaptation des rencontres, qu'il conseille de ne pas enchaîner. Enfin, de brefs détails géographiques et civilisationnels complètent la section. Legends (2 pages) livre trente courtes rumeurs et légendes pouvant être connues des aventuriers avant ou durant leur exploration de l'île.

Puis le chapitre Hex Descriptions (108 pages) décrit les 330 hexagones et rencontres de la carte. On peut y trouver par exemple des statues animées, un mage dont l'unique sort est de changer de couleur de peau des gens, des corbeaux à quatre pattes qui font perdre l'usage des jambes, une forêt de pins remplie de rochers avec des visages, ou encore un lagon aux eaux miraculeuses. Chaque rencontre est conçue pour être unique et originale : ainsi les personnages ne croisent jamais la route d'un monstre connu comme un gobelin, et aucune de ces rencontres n'est répétée. Cependant, beaucoup ont des liens entre elles. Par exemple, un chasseur décrit dans un hexagone compte trouver une créature indiquée quelques kilomètres plus loin. On trouve également beaucoup de statues d'inspiration néo-classique à travers l'île, qui ont chacune des propriétés différentes.

Chaque rencontre est décrite selon le même format : le numéro de l'hexagone et une dizaine de lignes expliquant ce que l'on y trouve d'intéressant. Lorsque des créatures ou personnages non-joueurs sont présents, ils sont brièvement décrits en termes de règles sur une ligne. Par exemple, le profil technique du Mage des Miroirs est simplement défini comme étant du sixième niveau, avec une armure inexistante, 6 Dés de Vie (HD), 16 Points de Vie (HP) et un Mouvement (Move) de 90'. Le reste du texte se concentre sur leurs capacités ou  comportement spécial.

La section Monsters (6 pages) est un guide visuel de la centaine de monstres répartis dans l'ouvrage. Aucune description écrite n'est donnée mais toutes les illustrations sont regroupées et classées par Hit Dice et par numéro d'hexagone, sous forme de vignettes miniatures.

Plusieurs listes sont ensuite fournies :

  • Magical Statues (3 pages) dresse la liste les nombreuses statues magiques réparties dans l'île.
  • Magic Users (1 page) fait de même pour les lanceurs de sorts.
  • Enfin, Clerics, Towns et City (1 page) énumère les clercs, les villes et les villages.

Une carte double page aux hexagones légendés pour l'utilisation du meneur termine le livre.

Cette fiche a été rédigée le 11 mai 2014.  Dernière mise à jour le 22 mai 2014.

Critiques

batronoban  

Du fist-fucking psychédélique pokémonisé, voici en quelques mots ma description de ce supplément. Je crois que j'ai fait la fiche, vous voyez je l'ai oublié depuis tellement ça m'a pas marqué, et pourtant je l'avais emmené en vacances dans les Pyrénées (les livres que j'amène là bas sont faits pour être utilisés, mais j'ai pas pu pour celui-ci).

Une grosse déception : c'est un peu Pokémon au pays des heavy métalleux sous acide. Des tonnes de créatures bizarres et complètement débiles, ultra flashy tellement ça me fait mal aux yeux, en plus je suis daltonien donc ça m'ééééénerve, et des tonnes d'hexagones pour nous dire une ligne, une phrase ultra minimaliste... Ici on touche au ridicule de la méthode "old school", certes c'est bien d'évoquer des choses en quelques phrases et de laisser le MJ développer, mais ici quand même c'est de l'abus, oui c'est même du fist fucking psychologique et psychédélique, et pokémonisé. Capturez-les tous, ils disaient ! C'est ça, oui. Une arnaque, pure et simple, que certains trouveront jolie s'ils sont des habitués de Nintendo, les gens de bon goût et les handicapés visuels comme moi détesteront.

BEURK

Critique écrite en novembre 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques