Contenu | Menu | Recherche

Le GROG est votre ami

Goblin-Gate

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 40 pages, plus 2 cartes régionales (couleur) en page 2 et 3 de couverture.

Description

En 2463 du 3e âge, un hobbit du nom de Deagol trouva un anneau d'or dans l'Anduin, près des Champs aux Iris. Mais il fut assassiné par son cousin Smeagol, qui prit l'anneau. Quelques années plus tard, chassé par les siens (qui l'appelaient alors Gollum) et détestant la lune et encore plus le soleil, il prit demeure au coeur des Monts Brumeux, dans des souterrains creusés par les orcs. Où le trouva Bilbo, 5 siècles plus tard...

A la chute de Morgoth à la fin du 1er âge, ses serviteurs s'enfuirent et se cachèrent, entre autre dans les Monts Brumeux. Les orcs fondèrent des tribus qui se firent la guerre ou empoisonnèrent l'existence des Peuples Libres. L'une des plus développées avait élu domicile près de la passe la plus connue à travers les Monts Brumeux. C'était la Porte (ou le Portail) aux Gobelins, avec la ville souterraine de Gobelinville.

La Porte aux Gobelins est le pilier du supplément, et il est décrit au milieu du 3ème âge et lors du passage de Bilbo, Gandalf et les nains. Mais dans la vallée, la ville de Maethelburg est détaillée, et c'est le plus gros centre urbain de la région. Les aigles, ainsi que les géants, ont droit à un passage mais assez bref.

Le début est familier : définition de termes, conversions. L'introduction/historique qui vient ensuite est rapide, puis viennent géographie, climat, routes et passes, flore, faune et commerce, plutôt courts. Les habitants sont plus détaillés : orcs, nordiques, aigles, géants, Béornides. Leurs relations (!) sont analysées dans un chapitre sur la politique.

La région et son utilisation par ses habitants sont présentées : un carrefour de routes presque incontournable. Un portail vers un monde souterrain. Et un grand marché des hautes vallées de l'Anduin (Maethelburg). Nous passons aux aventures après cela.

Trois aventures sont proposées dans la demeure des gobelins, qui est copieusement décrite, ainsi que ses dirigeants (et Gollum, avec l'Anneau Unique). La principale aventure a lieu en 1640, mais est facilement transposable, et les deux autres à la fin du 3e / début du 4e âge. Pour des aventuriers plutôt expérimentés, qui aiment (et maîtrisent) action et discrétion.

Puis c'est au tour de Maethelburg d'être décrite, comme cadre à deux aventures plus adaptées aux joueurs débutants ou moins expérimentés. Une dernière aventure entraînera des amateurs de trésors (aguerris) sur les territoires des géants. L'aire des aigles est décrite enfin, assez succinctement.

Les habituelles tables de jeu clôturent le tout : animaux et monstres, armées, personnages, rencontre, et tirage aléatoire de souterrains.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mars 2014.

Critiques

Hervé  

Oh les bons souvenirs... Ma première équipe de joueurs, assez expérimentée, s'attendait à une ballade de santé, tant les orcs leur paraissaient ridicules. Ils y ont laissé quelques morceaux, tout leur équipement, et n'ont dû leur survie que grâce à de bonnes idées, des ressources non moins bonnes, des prises de risque difficiles, une certaine dose de bluff... et de la chance (jamais vu autant de jets sans limite supérieure, et aux bons moments!). 15 ans après, on s'en souvient et on en parle encore...

Bon, les qualités ne manquent pas : belles cartes, descriptions claires, du rêve (vivre ce qu'a connu Bilbo - suspense compris), et 2 sites importants : la Porte aux Gobelins (et la passe adjacente), et Maethelburg. Rien que pour ça (et pour les souvenirs) j'ai hésité à mettre 5 dés.

Les défauts : pas si facile de faire jouer dans ce cadre (chez les orcs) ; pour bien le rendre, je pense qu'il faut un meneur de jeu de qualité, et il faut y passer un peu de temps - comme la plupart des suppléments de la gamme d'ailleurs. Sinon les idées d'aventures sont assez classiques, et auraient pu être enrichies pour leur donner plus d'envergure, ce que j'ai fait avec succès.

Mais au final, un supplément bien sympa qui conviendra certainement au plus grand nombre.

Hochmeister  

Damned, un des rares suppléments de JRTM valable ! Jouable et suffisamment riche pour permettre de développer une campagne dans n'importe quelle époque du 3e âge grâce à un descriptif de la Porte et de ses forces en fonction des victoires et des défaites des armées de Sauron.

Je regrette que les relations entre la porte aux loups et le mont Gundabad ne soient pas plus développées. Avec un minimun d'effort... Mais c'est un bon produit, c'est même Tolkiénien par moments, c'est dire !!

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :