Contenu | Menu | Recherche

Fully loaded, safety off. This here’s a recipe for unpleasantness

P'tit Dernier Avant la Paix (Un)

.

Références

  • Gamme : Jeu de Grolles (Le)
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Bamboo édition
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 2018
  • EAN/ISBN : 978-2-8189-4709-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 58 pages au format 24 x 32 cm.

Description

Outre le tome 5 de la bande dessinée Les Godillots : Un P'tit Dernier Avant la Paix de Olier et Marko. L'on trouve dans cet ouvrage un supplément de jeu nommé Le Jeu de Grolles et sous-titré "supplément illustré du cinquième tome", il propose de jouer dans l'univers des Godillots et s'étend sur les 8 dernières pages de l'ouvrage. Ce supplément, écrit par Genseric Delpâture, ne se trouve que dans la première édition de ce tome de la série.

Le supplément spécifique au jeu de rôle s'ouvre sur 1 page : il s'agit d'une introduction qui présente le jeu avec un graphisme rappelant les journaux et gazettes de la Grande Guerre.

Suivent Les Règles du Jeu (1/2 page) consacré au système de règle qui repose sur deux caractéristiques (la Poigne et la Matière Grise) auquels on ajoute un d6 en cours de jeu. Sont expliqués ici les principes d'un jet de dé, du combat et des dégâts. Créer son Godillot (1/2 page) poursuit avec, en plus de la méthode de création du personnage, la fiche de personnage à photocopier.

L'Équipement et la guerre (1/2 page) présente un tableau regroupant les principaux armements (couteau, sabre, pistolet, canon, grenade, mortier...), ainsi que le masque à gaz, avec leur avantage en terme de bonus. Puis, dans Synopsis (1/2 page), l'ouvrage propose 6 synopsis datés à développer pour servir d'inspiration au meneur de jeu.

  • La Tenue de Camouflage (février 1915), où comment faire tester une nouvelle tenue de camouflage polaire aux personnages au sein des lignes ennemies.
  • La Chute de l'Aigle Blanc (novembre 1916), où comment récupérer un As de l'aviation française et son appareil, tombés dans un no man's land, avant les Allemands.
  • L'Espionne (juillet 1917), où comment dénicher le vrai du faux sur la présence d'une espionne dans les rangs de l'Armée française.
  • Le Réanimateur (février 1916), où comment enquêter sur le Dr West et son fabuleux remède.
  • Le Collectionneur (septembre 1915), où comment gérer les ordres d'un supérieur aux exigences particulières et dangereuses.
  • Les Escorteurs (décembre 1914), où protéger un jeune homme de bonne famille, au tempérament casse-cou.

S'ensuit La Lettre Volée, un scénario de 4 pages où le spersonnages sont chargés par leur capitaine de porter une lettre cachetée contenant des ordres de mission pour un camp situé à une journée de marche en longeant les lignes ennemies. Se faisant subtiliser la lettre durant leur périple, ils auront alors affaire à une ferme et un drôle d'épouvantail...

Le supplément se conclut sur Remerciements et Hommages (1 page) où les auteurs remercient touts ceux qui ont œuvré de près ou de loin à la publication de la série de bande dessinée Les Godillots.

Cette fiche a été rédigée le 9 octobre 2018.  Dernière mise à jour le 18 janvier 2019.

Critiques

Solaris  

Inconnue pour moi, cette BD fut une réelle surprise à sa lecture, dont le thème (la Grande Guerre) était d'actualité en période de centenaire de l'Armistice.

Déjà, le dessin est beau et les textes très bien écrits. La guerre y est traitée avec gravité et mine de, le tome ne prête pas à rire. Mais étonnament, il y a une certaine fraîcheur qui ne rend pas la lecture glauque et insupportable. Le principe de la cantine ambulante est une idée de génie (que j'ai envie de reprendre en jdr) et les personnages sont très attachants. Une belle découverte BD en 5 tomes, qui sont de vrais bijoux de lecture.

Le jeu de rôle en lui même est à la marge. Ce sont juste quelques pages pour faire jouer, avec des règles ultra simplistes. Ca tient la route, mais ça mériterait d'être plus étoffée, surtout que l'idée d'en faire un jdr est géniale. Mais il y a tout ce qu'il faut et le cadre d'aventures est source d'inspiration inépuisable, dont la BD permet d'y apporter la couleur et d'en dépoussiérer les images souvent en noir et blanc dans nos têtes.

Exercice peu facile, la BD est une vraie réussite, et d'en faire un jdr est une ecellente idée. Seul regret, que les règles ne soient pas un poil plus charpentées. Mais c'est tout à fait jouable et inspirant pour aller plus loin. Enfin, la BD donne plein d'idées.

Une belle initiative sur une période historique très peu jouée en jdr, dont ce livre montre qu'elle peut devenir un excellent jeu de rôle, à la fois ludique et respectueux.

Critique écrite en août 2019.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques