Contenu | Menu | Recherche

N'est pas mort celui qui peut être l'objet d'un crowdfunding

Vivre et Laisser Mourir

.

Références

  • Gamme : James Bond 007
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Descartes Editeur
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1991
  • EAN/ISBN : 2-7408-0004-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 72 pages à couverture rigide.

Description

Tiré du film éponyme, cette aventure pour 1 à 3 joueurs (en fonction de leur grade et bien que la couverture indique pour sa part de 1 à 4 personnages) débute par la mort de trois agents du MI6 en moins de 24 heures. Si deux des morts sont "reliables" —les deux agents surveillaient le Dr Kananga qui commence à prendre position pour les Russes— la troisième est plus mystérieuse (enquête sur un trafic de drogue à la Nouvelle-Orléans). Les personnages des joueurs sont donc envoyés en mission pour éclaircir cette troublante coïncidence et remonter la piste d’un trafic de drogue aux ramifications malfaisantes. Pour ce faire, les PJ visiteront New-York, New-Orleans et l'île de San Monique.

Après une page regroupant les crédits puis une page de sommaire, le scénario débute avec la Première Partie : Introduction et Briefings (9 pages). Le MJ pourra y trouver les nœuds de l’intrigue, des conseils pour gérer le scénario et du nouveau matériel proposé par le Service Q en rapport avec cette histoire. Contrairement aux autres scénarios de James Bond, on nous précise dans cette partie qu’il n’y aura pas de pré-générique et que les joueurs seront directement plongés dans l’action, M se déplaçant jusqu‘à chez eux pour les briefer !

La Deuxième Partie, Personnages Non-Joueurs (10 pages), liste les ennemis et alliés que vont rencontrer les joueurs au cours du scénario. On retrouvera donc le portrait de de 13 PNJ avec leurs caractéristiques, leur histoire et un portrait.

La Troisième Partie, Lieux et Evénements (28 pages), traite du déroulement de l'aventure, notamment les multiples destinations vers lesquelles les joueurs sont censés se rendre afin de conjurer la menace qu’ils vont peu à peu découvrir, entre trafic de drogue, politique et vaudou ! L’ensemble du déroulement et des adversaires en présence reste très proche du fim d’origine.

La Quatrième Partie, Informations sur l’Aventure (3 pages), tente pour sa part de s’extraire justement du canevas d’origine du film et se lit comme une note d’intention de l’auteur. On y retrouve les conséquences, les modifications apportées (notamment sur le côté fantastique et Vaudou) et des options supplémentaires ou des suites possibles du scénario.

La Cinquième partie, Des Villes pour James Bond (4 pages), ajoute deux nouvelles villes : New-York (New York City) et La Nouvelle-Orléans (New Orleans).

Le supplément se termine ensuite avec Les Annexes (16 pages) qui regroupent les plans et les aides de jeu (au nombre de 20 dont 10 à distribuer aux joueurs).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 18 janvier 2021.

Critiques

µ  

Moi, j'ai bien aimé faire jouer ce scénar. Le côté surnaturel a bien ennuyé mes joueurs et j'étais dans une phase "Halloween" que Baron Samedi a illustré dans toute sa frustration (pour les joueurs).

matreve  

Vivre et Laisser Mourir est loin d'être le meilleur opus de la saga James Bond, et ce scénario est tout autant décevant.

Forcément devrait-on dire tant - et cela reste le problème constant des scénarios de la gamme - le déroulement reste calqué à de rares variations près au film éponyme.

Les bandeaux maladroits des 4ème de couverture clamant que si on croit retrouver le déroulement, on va au devant de terribles surprises, n'y changeront rien. Quelle suprise en effet attendez-vous de ce scénario qui se déroule dans les mêmes lieux, avec les mêmes protagonistes ?

Qu'en reste-il alors ? Honnêtement pas grand-chose... La description des villes peut-être pour vous assurer d'en avoir la collection complète ? Mais celles-ci sont tellement datées et anachroniques, et surtout tellement faciles à substituer avec n'importe quel guide touristique lambda ?

Les conseils et suggestions pour twister l'intrigue ? Là encore, tout ceci est bien maigre et si les idées étaient si brillantes, pourquoi n'ont-elles pas été intégrées d'emblée dans le script proposé ?

Il faudra donc être un rôliste, un vrai, un tatoué, pour se ruer sur la thématique et exploiter l'abondante production jdr autour du thème Vaudou (Capitaine Vaudou, Baron Samedi et j'en passe), et s'engouffrer dans ce scénario pour en faire la némésis absolue avec éventuellement l'injonction de surnaturel qui s'impose, plutôt que le décorum limité du film d'origine. Après, cela devrait donner un contexte plus vraiment Bondien mais je ne vois pas quel autre remède de cheval appliquer pour faire quelque chose de ce scénario. Bref, Vivre ou (le) Laisser Mourir !

Critique écrite en janvier 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :