Contenu | Menu | Recherche

Ah, the pitter patter of tiny feet in huge combat boots

Fils de Granbretanne

.

Références

  • Gamme : Hawkmoon
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Oriflam
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1999
  • EAN/ISBN : 2-912979-04-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 128 pages à couverture souple.

Description

"Fils de Granbretanne" a pour but de décrire l'Empire Ténébreux ainsi que la société granbretonne, afin de permettre aux joueurs d'incarner des granbretons en évitant les clichés. Il catalogue également un grand nombre d'Ordres et passe en revue leurs coutumes. Il complète sur ce sujet l'Empire Ténébreux, supplément publié à l'époque de la première édition des règles.

"Fils de Granbretanne" s'ouvre sur le "Livre des joueurs" à l'aide duquel on pourra créer un personnage granbreton, qu'il soit Masque de bête (simple soldat), Sans-masque (les parias de la société granbretonne) ou esclave. On trouvera dans ce chapitre une série de noms, un système d'acceptation dans les Ordres en fonction des caractéristiques du futur Masque de bête ainsi qu'un ajout au règles : les Passions Directrices.
Cet ajout (repris de Pendragon) permet de simuler les sentiments forts du PJ : sa loyauté, son amour ou son amitié pour quelqu'un, son respect de certaines valeurs. Il prend aussi en compte l'accoutumance que les Granbretons peuvent éprouver pour leur Masque ou encore la possession occasionnelle par l'Esprit de leur Ordre.

Puis vient le "Livre des Ordres" dans lequel la psychologie granbretonne est détaillée par le biais d'une "leçon" faite par un éducateur d'un Ordre à ses recrues. Vient ensuite une description de la société granbretonne et de son armée. Le Livre continue avec un texte sur les Ordres et notamment sur l'Esprit de chaque Ordre, et avec soixante descriptions d'Ordres accompagnées d'illustrations des Masques. Viennent ensuite les différentes organisations (secrètes ou légales) auxquelles peuvent appartenir les aventuriers ainsi qu'une description précise des armes et des différents appareils de transport dont dispose chaque Ordre.

Le chapitre suivant, "Le Tragique Millénaire", décrit la vie des européens sous l'occupation granbretonne : les humiliations, les nouveaux règlements, les réactions de la population (de la collaboration à la résistance), les prix des biens. Ce chapitre comporte également une série de personnages qui n'ont pas été inclus dans le livre de base par manque de place : les seigneurs granbretons, les grands sorciers, les serviteurs du Bâton Runique, etc.

Le supplément se termine sur un scénario complet, "Le piégeur d'âmes", complété par plusieurs ébauches de scénarios pouvant être joués par des PJ granbretons.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Agent  

Supplément dont on peut ajouter aux auteurs ceux de la première édition, rarement crédités dans cette deuxième (je me demande bien pourquoi vu le travail phénoménal qu'ils ont fourni pour tirer de la médiocre version américaine un excellent jeu) : Eric Simon, Christophe Begey (scénarios), Philippe Dohr (textes en encart).

Cette version n'est pas très belle et la couverture moins percutante que la première édition, le politiquement correct étant passé par là. Le fond est du même métal. Le contenu reproduit plus ou moins l'Empire ténébreux et l'adapte aux règles seconde édition, avec des coupes regrettables et des ajouts plus ou moins intéressants. L'organisation du livre n'est pas terrible mais les informations restent indispensables si on veut s'imprégner de la folie des méchants du jeu.

A la lecture, c'est mitigé, on a là une sorte de dark side sourcebook version Hawkmoon qui donne éventuellement envie de jouer le côté obscur pour voir, alors que la première édition brossait un portrait radical, vraiment dément des grandbretons.

Personnellement je note ce supplément 1, possédant l'Empire ténébreux qui lui est supérieur en tous points (disons 4,5 dés). Toutefois l'original étant épuisé, la moyenne est indispensable pour les nouveaux joueurs, donc 3. Mais c'est dommage qu'il ressorte de ce supplément un goût de fade, qui tranche face à la démesure authentique de la première version.

Fabien  

N'ayant jamais lu l'Empire Ténébreux, je fais la critique de ce supplément avec le point de vue de celui qui achèterait les bouquins de Hawkmoon aujourd'hui. Et force m'est de constater que ce supplément est vraiment intéressant.

Tout d'abord, il veut faire disparaître les aspects trop stéréotypés des Granbretons. Après avoir lu ce supplément, on les voit avec des yeux neufs, leurs comportements paraissent plus clairs. La Vision de l'Empereur Huon explique pourquoi ils se prennent pour des demi-dieux. Les différents Ordres et leurs fonctions sont intéressants, détaillés juste ce qu'il faut et les possibilités rôlistiques qu'ils apportent vraiment originales. On peut enfin incarner un PJ granbreton qui ne soit pas un bourrin et qui permet une bonne dose de role-play.

En plus de cela, ce supplément fourmille d'informations, pas toujours utiles reconnaissons-le, mais qui donneront une excellente toile de fond notamment sous l'Occupation et durant les visites en Granbretanne.

Sur le chapitre des reproches, certaines illustations sont assez moyennes, plusieurs pages de règles pas nécessaires et quelques idées de scénarios très médiocres (le scénario lui-même est bien).

En conclusion, un supplément pas vraiment indispensable, mais qui, en plus d'apporter de nombreux renseignements, ouvre de nombreuses possibilités pour le MJ comme pour le joueur.

Hawkmoon  

J'apprécie tout autant le supplément "l'Empire Ténébreux", mais noter à un dé "Fils de Granbretagne" est injuste, même si je suis d'accord pour la couverture aux couleurs hors du spectre. Elle est hideuse, une des plus laides avec celle de Cyberpunk (nouveau tirage), pour un éditeur qui nous a habitué à un niveau graphique élevé. En substance, je suis d'accord avec les 4 dés, à quelques réserves près.

Effectivement, "Fils de Granbretagne" emprunte à "l'Empire Ténébreux" et à "l'Ile brisée". Pour chercher en s'en détacher, afin de ne pas devenir une simple recopie, il élimine des chapitres et en ajoute de nouveaux. Son principal défaut est de ne pas synthétiser les informations sur les Granbretons disséminées dans les autres suppléments. Il reste souvent trop imprécis et optionnel, ce qui débouche paradoxalement sur des qualités : il est modulaire et ne rend pas "l'Empire Ténébreux" obsolète. Je n'aime pas les modifications pour créer des Granbretons, je conserve les règles de "l'Empire Ténébreux" et de "l'Ile brisée".

A l'autre bout, les scénarios sont distrayants. On peut jouer des Granbretons pour découvrir de l'intérieur les affaires de l'adversaire et changer de côté le temps d'une séance. L'ajout des traits de caractère à la Pendragon est intéressant, une piste à approfondir mais à prendre avec des pincettes, comme l'alliance au Bâton Runique.

C'est donc un supplément honorable, pas un simple plagiat. Notez que l'Empire Ténébreux n'est pas épuisé, et "Fils de Granbretagne" est dans sa continuité. Je ne vois pas où est le politiquement correct, les méchants sont toujours aussi méchants et fous.

Mon souci c'est que comme ce supplément complète partiellement l'Empire Ténébreux, il faut donc avoir les deux si on veut avoir le matériel nécessaire pour mettre en place une campagne à Londra. Or, si on ne joue pas dans les rangs de l'armée Granbretonne ou à Londra, les informations deviennent secondaires et moins polyvalentes que celles de "l'Empire Ténébreux". De même, "l'Ile brisée" offre le même chapitre consacré aux Granbretons plus une campagne complète qu'il est beaucoup plus facile d'introduire aux joueurs que les scénarios de ce livret. Fils de Granbretagne revient donc cher pour un usage exceptionnel et perd ainsi 1 dé aux 4 du départ, et comme j'ai mis 4 à la Kamarg, beaucoup plus intéressant et complet, j'en reste à 3 dés. Mais attention, il mérite les 3 dés restants.

Dernier point, en tant que vieux joueur d'Hawkmoon, j'apprécie le suivi de mon jeu préféré, surtout qu'il s'agit de créations françaises de grande qualité (cocorico), mais je suis tout autant surpris de l'absence des anciens auteurs dans les crédits lorsqu'il s'agit de reprises.

Pros : Complète les informations de "l'Empire Ténébreux" et de "l'Ile brisée" sur les Granbretons. Les scénarios pour jouer dans l'autre camp et faire une coupure de quelques séances. Le suivi du jeu qui a repris avec ces nouveaux suppléments.

Cons : Ce n'est pas un supplément complet sur les Granbretons, il ne traite pas le sujet à lui tout seul et oblige à se reporter à d'autres livres. Matériel optionnel qui perd de sa valeur si on ne joue pas à fond des Granbretons, son usage est donc beaucoup plus limité que les autres suppléments. Donc, secondaire si on n'a pas beaucoup de sous.

The King  

Je suis venu assez tardivement à Hawkmoon, étant plus amateur de "médiéval-fantastique". Cela dit, quand on connaît Moorcock, il est difficle d'apprécier Stormbringer et de se passer du multivers.

D'abord, la couverture m'a choqué ; je ne suis pas prude, mais je ne vois pas l'intérêt de présenter un défoulement sado-maso dans un jeu quand il existe d'autres publications ou lieux pour ce faire. Si le jeu de rôle a mauvaise presse, il ne faut pas s'étonner. Le Granbretons sont des bourreaux, mais toute guerre a son lot d'exactions et montrer un champ de bataille et ses ruines aurait été plus parlant (dans le ton de la couverture de l'écran de la première édition).

Le contenu heureusement est de qualité, puisqu'il complémente l'empire ténébreux à la couverture tout aussi sordide et inutile (pourquoi pas une illustration de Londra ?) introduit le matériel lourd des Granbretons. De quoi mettre en scène leurs conquêtes, dont la campagne de Karmag.

Akhilleus  

Attention, je tiens à le préciser avant tout, c'est que ce supplément est indispensable pour jouer à Hawkmoon NE !

Un bon supplément qui décrit en détail les Granbretons et leurs moeurs, mais de façon plus descriptive et moins fun que dans "L'Empire Ténébreux". Il a au moins le mérite de tout avoir pour faire vivre ces merveilleux ennemis !

Au chapitre des originalités bien trouvées : les passions, les sociétés secrètes granbretonnes et le scénar bien trouvé, mais qui peut être un peu plus développé pour prendre une dimension passionnante.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques