Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Ecran

.

Références

  • Gamme : Hawkmoon
  • Version : deuxième édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Oriflam
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1996
  • EAN/ISBN : 2-906897-77-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

écran 4 volets couleur, fascicule de 16 pages N&B

Description

L'écran représentant Hawkmoon en train de se battre contre Méliadus contient les tables habituelles du Basic Roleplaying System (table des blessures majeures, de résistance, des maladresses, des armes), ainsi que deux tables résumant le système de combat.

Le scénario "le coeur de Némésis" est destiné à des joueurs débutants ou non, mais qui savent manier les armes et dont l'un d'eux est si possible scientifique. Décomposé en trois parties, il proposera aux joueurs d'enquêter sur l'horrible mort du professeur Tachillius et d'un de ses serviteurs. A-t-elle un lien avec sa dernière découverte, que le professeur a appelé mystérieusement le "coeur de némésis" ? Est-ce encore une arme surgie du tragique millénaire et qui a attisé la convoitise de gens peu scrupuleux ? Ce sera aux personnages de chercher et d'intervenir avant qu'il ne soit trop tard...

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Hawkmoon  

Cet écran n'a pas le souffle dramatique de la première version. L'illustration, bien qu'un peu statique, n'en est pas moins réussie, avec une quantité impressionnante de détails. C'est une belle pièce, à utiliser lors des combats épiques, mais à recouvrir de l'écran première édition pour les scénarios plus poignants.

guigui  

Bon, franchement, il est loin de valoir le premier. Incomparable ! Et pourtant, c'est le même dessinateur !!! J'ai réellement été déçu, il aurait dû être plus généraliste, ne pas représenter les persos de la saga, et moins SF. Ca fait trop futuriste. Et puis franchement, le flamant et la libellule ! Risible. Et pourtant, De Lartigue est un grand dessinateur !

Le scénario est passable, peut être aurait-il fallu ressortir "Pour qui sonne le glas" qui n'était pas mal.

Ernts  

Evidemment, cet écran souffre de la comparaison de celui de la 1ère édition qui était, rappelons-le, un des plus beaux écrans jamais produits, et ce, tous jeux confondus. Mais là, stop ! Un duel entre un Dorian Hawkmoon constipé et un Méliadus pétrifié, le tout rehaussé de couleurs criardes en technicolor bien kitch... J'ai eu mal. Cette illustration fait très mal passer le côté sombre et déchiré de l'univers d'Hawkmoon (qui malgré ce que l'on en dit est aussi sombre et désespéré que celui de son frère Elric/Stormbringer).

Côté table on regrettera encore cette maudite table bâclée des blessures majeures.

Quant au scénario, c'est bien pour lui que la note n'est pas extrêmement basse. J'aurais pu monter à 3 s'il n'avait pas cet arrière goût d'inachevé.

Décidément, entre la couverture du livre de règles et ce paravent, je n'adhère absolument pas à cette esthétique bien trop proprette sur laquelle certains joueurs ne connaissant pas l'univers pourraient se méprendre. Comme quoi l'habit ne fait pas le moine !

Akhilleus  

Pas terrible cet écran... On retrouve des touches de couleurs de celui de la première édition, mais côté rendu de l'ambiance, là, ça passe carrément à côté... J'utilise toujours celui de la première édition, c'est dire !!! Couleurs flashy, ornithoptère plus que moche, pose des combattants tout sauf naturelle...

Le scénario rattrape le coup, mais ce n'est pas non plus un chef d'oeuvre. Classique, mais n'est-ce pas ce que l'on recherche dans ce cas ?

grinlen  

Dommage que le dessin ne soit pas plus sombre, je trouve qu'il offre une vue un peu trop positive sur cet univers en proie à l'envahisseur. Le coté MJ est fonctionnel et remplit bien son rôle.

Le scénario est honnête, mais demande un peu de modification pour devenir réellement intéressant.

Je lui mets 3 car j'ai pu l'avoir à un prix ridicule qui vient largement compenser les faiblesses de l'objet. A son prix normal, j'aurais sans doute regretté l'investissement.

 

Critique écrite en juillet 2009.

matreve  

Si l'écran de la première édition avait été une réussite absolue, celui de la nouvelle édition semble être le résultat d'une mauvaise blague d'avoir voulu prendre le contre-pied.

L'illustration - exécutée à nouveau par Hubert de Lartigues mais n'est ce pas là un homonyme ? - est hideuse et donne l'impression de plaquer une scène de jeu vidéo a la Mortal Kombat ou il ne manque que les barres d'énergie en haut des deux combattants et un gros FIGHT! en surimpression...

Le scénario ne rattrape pas ce naufrage : à peine digne d'un mauvais encart de Casus Belli, il met en scène une enquête ultra convenue avec un coupable gros comme le nez au milieu du visage pour continuer avec une expédition ultra linéaire qui débouche sur un final comme on n'ose plus en faire avec le boss de fin de niveau. Et y a même pas de Granbreton, c'est dire...

Critique écrite en août 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques