Contenu | Menu | Recherche

We enforce plausible deniability

Rethem

.

Références

  • Gamme : Hârn
  • Sous-gamme : HârnWorld
  • Version : première édition, première impression
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Columbia Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1985
  • EAN/ISBN : 0-920711-08-1
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 48 pages à couverture souple, comprenant en encart :

  • une carte couleur pliée en quatre de 41,5 x 54 cm du royaume de Rethem, avec index des localités au verso
  • 12 planches ou cartes pleine page sur papier glacé, certaines en couleurs

Description

Ce supplément décrit la partie occidentale de Hârn, bordée au Sud par Kanday, à l'est par la république de Tharda et au Nord par Orbaal. Après une page de titre et crédits et une autre avec le résumé de l'ouvrage, la liste des suppléments de la gamme et les sorties à venir, le livre est divisé en sept articles.

Le premier article, Rethem (14 pages), résume l'histoire mouvementée du royaume : arrivée des Jarin (vers 1000BT), naissance et chute de l'empire Corani sous les coups du Jihad Balshanique (565TR), ascension d'Arlun le Barbare (629TR, dernière fois que le royaume fut unifié) et disparition de ses descendants, cédant la place à la dynastie actuelle (681TR). Les quarantes dernières années ont vu pas moins de cinq dirigeants (Puril, Kabe, Chafin I, II et III) se succéder sur le trône, sans un moment de paix.

Il faut dire que, depuis le Jihad Balshanique, le royaume est tiraillé par les affrontements religieux entre les églises de Morgath et d'Agrik, qui y ont pignon sur rue. Si on ajoute à cela le fait que les factions concurrentes d'une même église (ordres religieux rivaux) sont parfois en conflit ouvert, on comprendra bien que Rethem est le plus dangereux des royaumes d'Hârn. Meurtres, assassinats et massacres de populations y forment le quotidien de la politique intérieure, les rivalités frontalières avec les tribus barbares du Nord et la guerre larvée avec république de Tharda constituant la politique extérieure

La présentation historique et politique de Rethem est suivie par une description détaillée, fief par fief, du royaume (6 pages), avec la hiérarchie féodale (qui est vassal de qui), la surface des terres cultivée et leur qualité, la population, etc.

Le deuxième article, Shostim (8 pages), est consacré à la capitale de Rethem depuis 635, date de sa capture par Arlun. Depuis cette époque, à deux exceptions près, tous les souverains y ont établi leur résidence et se sont attachés à fortifier le château en prévision d'une tentative de coup d'état. L'article présente le plan détaillé de la ville, avec ses principaux édifices, parmi lesquels on compte, hormis le château royal, le cirque Pamesani. C'est une fameuse arène tenue par les Agrikanistes où se tiennent régulièrement des divertissements sanglants : combats de gladiateurs, sacrifices humains et d'Ivashu

À toute face son revers, le troisième article, Tormau (8 pages), décrit la rivale politique de Shostim, lieu de rassemblement de tous les adversaires du trône actuel. Tormau contrôle en pratique le Nord du royaume, et son propriétaire, le comte Denyl Lynnaeus, y rumine en attendant de devenir le prochain roi

Changement de programme avec le reste des articles, qui délaissent les îlots de civilisation que sont les villes pour aborder les tribus barbares du royaume. Trois de ces articles, Kubora (4 pages), Urdu (2 pages), Equani (2 pages), ont été repris dans "Hârnmaster Barbarians".

Restent Kustan (6 pages), qui présente le lieu saint des Kubora, et Lia-Kavair (2 pages), qui traite de la guilde (secrète) des voleurs, truands et autres coupe-bourses, vivant eux aussi, d'une certaine manière, à l'écart de la civilisation. Affiliée à l'église de Naveh, cette pseudo-guilde s'apparente plus à une association de malfaiteurs unis par la loi du silence qu'à une véritable institution hiérarchisée ; de ce fait, elle s'étend en théorie bien au-delà de Hârn et certains murmurent que ses racines plongent jusqu'au lointain Azeryan.

En encart, en plus de la grande carte couleur du royaume de Rethem, sont fournies :

  • 3 cartes pleine page de Kustan, Shostim et Tormau, couleur au recto et version N&B au verso (6 pages au total)
  • la liste des grands clans de Rethem : armoiries couleur au recto, possessions au verso (2 pages)
  • 1 carte du continent de Hârn, couleur au recto, version N&B au verso (2 pages)
  • la légende géographique de la grande carte couleur (1 page)
  • la légende des plans intérieurs (1 page)

Cet ouvrage a également connu une autre impression à l'identique mais entièrement en noir et blanc, couverture comprise.

Cette fiche a été rédigée le 10 juillet 2011.  Dernière mise à jour le 10 juillet 2011.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.