Contenu | Menu | Recherche

Ton jdr impitoyable

Goblins

.

Références

  • Gamme : GURPS
  • Version : première édition, première impression
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Steve Jackson Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1996
  • EAN/ISBN : 1-55634-317-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 144 pages (dont les deux-tiers en couleurs) à couverture souple.

Description

Ce supplément décrit la ville de Londres en 1830... Une ville dont les habitants ne sont pas des humains, mais des "goblins" de toutes sortes, formes, tailles, couleurs et aspects. Ces goblins se comportent d'ailleurs exactement comme des humains normaux (si ce n'est que l'accent est mis (parfois jusqu'à l'extrême) sur les aspects sordides ou bassement matériels de l'existence) : plus que de l'humour délirant, il s'agit surtout d'une caricature de la société anglaise de l'époque.

Table des matières :
- Introduction : présentation du supplément et de ses auteurs.
- Goblins : description de l'espèce gobline et carte de Londres vers 1830.
- The World : description de Londres et de la société gobline londonienne.
- Punishment and the Law : loi et justice dans la société gobline.
- Status : ce chapitre est consacré au statut social. Celui-ci est d'une importance capitale pour les goblins, qui commencent presque tous en bas de l'échelle sociale et dont l'objectif principal (en dehors des besoins naturels que sont boire, manger, s'enrichir et copuler - acte qui chez les goblins n'a aucun rapport avec la perpétuation de l'espèce) est d'atteindre le plus haut niveau possible. Ce chapitre traite aussi des différents moyens de dépenser son argent (boisson, nourriture, jeu et autres).
- Characters : chapitre sur la création de personnages goblins ; la procédure de création (sur une base de 15 points au lieu des 100 habituels à GURPS, mais avec un désavantage de - 73 points pour la condition de goblin) introduit un élément aléatoire (la détermination des sévices subis pendant l'enfance, qui ont pour conséquence l'obtention de certains désavantages et avantages), contrairement à la procédure classique en vigueur à GURPS. Ce chapitre contient aussi quelques règles de jeu spécifiques au goblins (courage, chance, etc.).
- Superstition and the Devil : la religion, la superstition, le diable.
- Fighting and Drinking : règles spéciales sur le combat (où il importe avant tout d'intimider son adversaire) et l'alcoolisme (car tous les goblins sont alcooliques).
- Disease : maladies et médecine.
- Directing the Game : conseils de maîtrise et considérations sur les campagnes.
- Adventures : quatre courts scénarios.
- Glossary : lexique.
- Bibliography : bibliographie.
- Index.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 4 mars 2010.

Critiques

Emmanuel 'ketzol' LANDAIS  

Un bon supplément à lire pour rigoler, de là à y jouer... Pourquoi pas une fois de temps en temps ! Néanmoins on passe un moment très agréable en le lisant.

Tanir  

L'OVNI délirant et mal-pensant de la gamme Gurps (avec des illustrations en couleur, en plus).
Cela dit, l'intérêt ludique est assez limité après une ou deux parties. C'est plus rigolo à lire qu'à utiliser.

Ainarick  

Gurps Goblins est l'exemple même du travail gâché. Au départ on a une quantité de boulot impressionnante : développer un background où des Goblins sont les citoyens de sa très gracieuse majesté en ce début du XIXe siècle. On se dit: "mais où vont-ils chercher tout ça? La lecture de la chose est très plaisante, et l'on sourit à longueur de pages, le tout étant de fort belle facture, qui plus est en couleurs.

Bref le fond et la forme méritent un 5, on ne se moque pas du client chez M. Jackson. Sauf qu'une fois que j'ai lu tout ça, ben ça m'inspire rien. L'impact des maladies vénériennes sur les rapports sociaux dans la société victorienne (bon pré-victorienne) c'est intéressant, c'est sûr. Mais j'en fais quoi moi? Ben rien. Ca ne m'intéresse pas. J'ai passé un bon moment à le lire, mais je m'en servirai pas. Au pire comme inspi un jour lointain où je veux plomber un joueur, ou développer une ville bien glauque.

A noter les règles sur l'alcoolisme, du Gurps dans toute la splendeur que lui concèdent ses détracteurs : ennuyeuses, lourdes, indigestes, mais ouh là là, c'est du vérifié, ça monsieur, on a enfermé des béta testeurs pendant plusieurs semaines avec des caisses de bière pour calculer les malus exacts et les temps de récupération... Beurk. Ch'ais pas, si des règles simulant l'ivresse étaient légères, pétillantes et fraîches, au lieu de gerbantes, ça serait peut être de l'incitation à l'alcoolisme ?

 

Pour amateurs avertis

Donc, résumons-nous. Le monde est peuplé de gobelins. Notre monde. Pour être précis, l'Angleterre du XIXe siècle ; mais tout semble indiquer que cela ne va pas mieux ailleurs. Il y a des gobelins partout. Des gros, des petits, des maigres, des difformes, des verts, des marron, des roses, des tachetés, des idiots, des teigneux, des arrivistes, des snobs, des affreux, des lâches, des sournois... et des très doués qui sont tout ça à la fois.

Il faut connaître un tout petit peu l'histoire pour tirer tout le sel de ce gros supplément (144 pages, en couleurs). En effet, les créatures consternantes qui, dans cette version du monde, remplacent l'humanité, se comportent très exactement comme les Anglais du début du XIXe siècle. En fait, si on y regarde de près, on se rend compte qu'ils agissent exactement comme le font la majorité des humains dès qu'il n'y a plus personne pour les surveiller. C'est bien écrit, mi-informatif, mi-humoristique, avec plein de gags idiots (j'ai bien aimé, notamment, la Version Abrégée de Macbeth Avec Juste Les Sorcières Et Les Combats).

Simplement, j'ai beau tourner et retourner dans tous les sens ce beau livret, je n'arrive pas en voir l'intérêt. Un bon guide sur le Londres des années 1830 ? Certes. Un ouvrage de référence sur les gobelins ? Aussi. Mais surtout la première tentative d'édition d'un jeu de rôle satirique, au sens noble du terme. Il n'est pas certain que le support s'y prête... ou que le public suive.

Tristan Lhomme - Casus Belli n°96

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques