Contenu | Menu | Recherche

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

Heirs to Hell

.

Références

  • Gamme : Demon : the Descent
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Onyx Path Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juin 2014
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 50 pages en couleurs, à couverture souple.

Description

Heirs to Hell présente des personnages singuliers dans le monde des Démons : leurs enfants. Ces êtres, difficilement discernables d’humains normaux doivent gérer leur héritage et leur connaissance du Dieu-Machine que fuient leurs parents. Techniquement ils se rapprochent des Stigmatiques (des humains ayant été modifiés volontairement ou non par la divinité, et disposant de pouvoirs mineurs) décrits dans le livre de base et dans le supplément Flowers of Hell.

Après une page de titre, une nouvelle intitulée Sorry, Baby (10 pages) débute l'ouvrage. Elle met en scène un couple composé d’un Démon et d’une humaine qui, après l’accouchement, doit faire face à la réalité d’un univers gouverné par une machine. Puis une page de crédits et un sommaire (1 page) précèdent l’Introduction (3 pages). Les auteurs y expliquent l’objectif du livre, son contenu et ses inspirations. Chaque chapitre débute par une illustration pleine page et un très court récit.

Chapter One : Demon-Born (12 pages) décrit les trois types d’enfants démoniaques :

  • Offspring : nés d’une union entre un Démon et un humain. Similaires aux Stigmatiques, les Offspring peuvent voir les Infrastructures et disposent de pouvoirs mineurs, des Embeds.
  • Latent : descendants d’Offspring, n’ayant aucun pouvoir particulier, mais pouvant devenir des Stigmatiques s’ils vivent un événement lié au Dieu-Machine.
  • Fractals : nés d’une union entre deux Démons, ces enfants rares sont des Stigmatiques et peuvent imiter certains pouvoirs de leurs parents, tout comme ils peuvent voir à travers les Couvertures.

Le chapitre explique ensuite à quel point porter un enfant démoniaque peut être dangereux pour la Couverture, les raisons qui incitent certains Démons à devenir parents et enfin comment ces enfants grandissent dans un contexte de guerre froide et de paranoïa.

Chapter Two : Stages of Development (12 pages) propose de créer des enfants démoniaques, avec toutes les règles nécessaires. On découvre ainsi qu’ils peuvent absorber l’Aether ambiant et “surcharger” un Embed pour produire des effets imprévisibles. A la différence de leurs parents, ces enfants n’ont que très peu de maîtrise sur l’Aether et contrôlent peu de pouvoirs. De plus ils ne peuvent pas prendre de Couvertures, ne connaissent pas toutes les langues, mais peuvent par exemple savoir si un Démon dit la vérité ou reconnaître une Infrastructure. Quelques nouveaux Atouts sont décrits ainsi que la méthode pour créer un Cypher.

Chapter Three : A Common Sense Guide to Hellspawn (10 pages) propose des conseils et des idées de scénario pour jouer des enfants démoniaques voire des mères enceintes de ces petits monstres. Les auteurs citent notamment la théorie du développement de l’enfant de Jean Piaget, connue pour son découpage en étapes. Quelques nouvelles Conditions pour simuler les affres de la grossesse sont données, avant de présenter quelques personnages non joueurs. Six organisations (appelées Agences) secrètes liés aux enfants démoniaques sont brièvement décrites. Le chapitre se termine sur six synopsis de scénarios mettant en scène la problématique des familles de Démons : on trouve ainsi l’histoire d’une école faisant des tests sur les élèves, tests manipulés par le Dieu-Machine.

Cette fiche a été rédigée le 22 juin 2014.  Dernière mise à jour le 3 juillet 2014.

Critiques

batronoban  

Heirs to Hell propose un sujet très très précis : les enfants de Démons. Du coup c'est assez limité comme utilisation. D'un autre côté, je vous avoue que je suis très tenté après avoir lu ce supplément d'en mettre en scène. Pour une raison simple : je n'ai pas trouvé de personnage jouable pouvant évoluer dans le monde des démons et qui ait un minimum de pouvoirs jusqu'à présent. En fait je cherchais des "demi-démons" pour éviter tous ces pouvoirs et capacités à rallonge, et pour faire découvrir plus en douceur le Dieu-Machine. Les simples humains étaient justement trop simples, sans pouvoir.

Ce supplément permet de jouer des entités torturées par leur ascendance, et décrit très bien les problèmes d'enfance ou d'évolutions très particulières d'un fils ou d'une fille de Démon mécanico-dimensionello-déchu.

Et ensuite il propose des pouvoirs "light", spécifiques et plein d'idées.

Pour 50 pages c'est un livret certes peu ambitieux mais qui remplit très bien son rôle. Côté forme mise en page claire et lisible et jolie comme d'habitude, et illustrations de qualité. Du bon boulot utile et inspirant, comme le reste de la gamme.

Critique écrite en janvier 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques