Contenu | Menu | Recherche

Anything that provides an alternative to popular commercial mass media can't be all that bad (Hewitt)

Empereur Protège (L')

.

Références

  • Gamme : Deathwatch
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Edge Entertainment
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 2012
  • EAN/ISBN : 978-84-15334-35-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 144 pages couleur.

Description

Cet ouvrage, sous-titré Devoir et Honneur, est une mini-campagne de trois scénarios qui peuvent être joués séparément voire dans le désordre. Après une page de titre, une de crédits et une de table des matières, une introduction de trois pages présente l'ensemble de l'ouvrage et conseille le meneur sur la manière de gérer ces aventures. Le groupe visé est de 5 marines de rang 1 à 4, et de préférence non-débutants. Chaque aventure commence par une présentation générale et se termine par les caractéristiques des principaux personnages non-joueurs et monstres rencontrés. Des idées sur la manière de jouer isolément les scénarios ou de les relier différemment sont également proposées.

La première aventure, Le prix de l'orgueil (43 pages), débute quand un Libre-Marchand chargé d'une mission diplomatique vient requérir de l'aide pour ramener un monde dans les rangs de l'Imperium. Sur place, il faudra convaincre les fiers indigènes de se tourner vers la foi impériale, tout en affrontant une menace inconnue, sans doute xéno. S'agissant d'une mission diplomatique, le recours à la force doit être soigneusement calculé, pour rallier une planète intacte et potentiellement précieuse pour la croisade.

Vient ensuite Un sommeil de plomb (44 pages), qui lance l'équipe à la recherche d'un inquisiteur de l'Ordo Xéno porté disparu. Sur place, d'autres Marines sont déjà en action, mais les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être et le péril menace au coeur même de la croisade. Dans une situation politiquement instable, avec des secrets enfouis depuis longtemps qui ressortent progressivement, il peut être difficile de distinguer l'ami de l'ennemi.

Enfin, la troisième et dernière aventure, L'épée des vigilants (46 pages), utilise ce que les personnages ont appris dans les deux affaires précédentes. Ils découvrent ainsi qu'un complot menace d'isoler la croisade en coupant son seul accès à l'Imperium. Ils vont devoir aller l'affronter sur un monde-forge corrompu, qui exploite de puissantes technologies xénos. Combat spatial, infiltration et actions commandos sont au programme, tout en tentant de trouver des alliés sur place.

Le premier appendice est un ensemble de trois tables de résumé des circonstances des rencontres principales de chaque scénario. L'appendice deux est un plan utilisé dans le deuxième scénario.

Cette fiche a été rédigée le 26 décembre 2012.  Dernière mise à jour le 11 janvier 2013.

Critiques

batronoban  

Surprenant. Voilà le terme qui vient à la lecture. Pas de grosses batailles de la première à la dernière page, mais plutôt de gros scénarios détaillés alternant diplomatie, complots, secrets et combats.

Si vous voulez du bourrin de A à Z, voyez plutôt les scénarios gratuits sur le site de l'éditeur (et celui du livre de base) contre les hordes Tyranides.

En fait, L'Empereur Protège, c'est vraiment bien ficelé et il y a plein de décors et d'ambiances différentes. Donc du coup, on se dit que oui, ça vaut le coup d'acheter des campagnes écrites, car faut quand même se tourner les méninges plusieurs fois pour parvenir à un tel mélange intelligent pour un jeu à priori sans intelligence.

Le deuxième scénario sera original à jouer : la découverte d'un temple Nécron sous-marin... miam !

On a pas mal de références à d'autres forces/jeux de cet univers : l'Inquisition bien sûr, mais aussi les Libres Marchands. Donc pas mal de PNJs extraordinaires, tout comme le sont les Space Marines. Le premier scénario met d'ailleurs l'accent sur leur stature de demi-dieux parmi les simples citoyens - excellent.

Les décors sont soit exotiques, soit gothiques bizarres, donc c'est super !

De plus la quantité de texte (et la qualité des illustrations) font qu'il y a pas mal d'options et de détails sur tel ou tel PNJ ou lieu.

Jouez cette campagne, vous ne le regretterez pas !

Critique écrite en avril 2013.

Guilee  

J'ai commencé à attaquer la maîtrise de cette campagne. Sur le fond c'est sympa, et franco j'attends avec impatience ma maîtrise de la fin de la campagne aprés il y a des bémols.

Je ne sais pas si c'est à cause d'une traduction imparfaite, mais je ne trouve pas les connections entre les trois parties toujours évidentes, surtout la troisiéme qui découle des conclusions que doivent tirer les joueurs à partir des deux premiéres.

D'autre part, il y a des incohérences, sur Karlack par exemple, les joueurs trouvent les portes du mausolé défoncé, merci la discrétion pour l'Alpha Légion, et d'autre part c'est pas si explicite sur les raisons qui font qu'elle y va justement... à ce mausolée

D'autre part sur Aurum, oui j'entends que mater une infection genestealers c'est chaud pour des tribaux, ceci dit avec une planéte unifié derriére un chef unique et visibelement incontesté, des guerriers fiers, je ne vois pas ce qui empêche le Cael justement de monter une méga erradiction avec des moyens adéquat sachant que la zone est bien délimitée... à priori.

Il y a d'autres incohérences et des manques de clarté qui passeront au dessus sans doute de la tête des joueurs de base, mais pour des personnes plus exigeantes, il faut un travail du MJ et donc ce n'est pas du prêt à usage.

Je note 4 de base la gamme DeathWatch donc pas plus, et comme il y a des défauts nets en dépit du plaisir je met 3.

Critique écrite en juin 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :