Contenu | Menu | Recherche

9mm de diplomatie

G7 - Morrick Mansion

.

Références

  • Gamme : d20 System
  • Sous-gamme : Sword & Sorcery
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Necromancer Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mai 2003
  • EAN/ISBN : 1-58846-097-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 56 pages à couverture souple.

Description

Morrick Mansion est un scénario d'exploration et d'enquête pour Donjons & Dragons. Il est prévu pour un groupe de joueurs de niveau 3 à 5. Joueurs, ne lisez pas plus loin...

L'intrigue prend place dans le village de Grollek et ses alentours. Grollek pourrait être un simple village prospère entouré de propriétés viticoles, si l'une de ces grandes propriétés, celle des Morrick, n'était sous le joug d'une terrible malédiction. Les gens qui s'y rendent deviennent fous et subissent d'horribles métamorphoses.

Tout a commencé cinq ans plus tôt, lors du mariage de Larissa Morrick et de Byron Beval dans l'opulente propriété des Morrick. Lors du toast de fin de repas, certains invités ont perdu la raison, d'autres sont morts sans raison apparente et le chaos et la folie se sont emparés de la propriété. Enfin, c'est ce que disent les survivants qui ont pu fuir. Depuis, tous ceux qui ont approché la demeure ont subi le même sort !

C'est dans se contexte que les personnages arrivent à Grollek, avec pour mission d'élucider le mystère entourant la malédiction. Quel en est la source ? Qui est le responsable ? Comment la vaincre ? Pour cela, il leur faudra questionner les habitants du village et explorer la demeure des Morrick, le tout en évitant d'être vaincus par la malédiction elle-même !

L'introduction présente l'intrigue générale et les effets de la malédiction. Puis les différents chapitres décrivent les différents lieux d'intérêts du village de Grollek, les alentours de la demeure des Morrick (le parc, les vignes et les bâtiments secondaires), la demeure à la triste réputation pièce par pièce et, pour finir, les appendices contiennent les caractéristiques et motivations des principaux PNJ, les nouvelles créatures et les objets magiques spéciaux pouvant être découverts au cours de l'aventure.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Denis Oblet  

Un village isolé, une malédiction, un mystère... Voilà un formule qui a fait ses preuves ! Morrick Mansion est donc un module on ne peut plus classique. Les joueurs devront principalement explorer la demeure des Morrick et ses alentours pour perçer le mystère autour de la malédiction. Le tout reste cependant plutôt moyen, puisque les phases d'exploration n'ont souvent pour but que de tuer du monstre. Il manque quelques événements clés à mon goût, et un peu plus d'interactions avec les PNJs aurait été un plus. A noter qu'un peu de travail est nécessaire pour utiliser le module. En effet, si le village, la malédiction et le reste sont décrits en détail, c'est au MJ de créer son scénario autour.

En conclusion un scénario sans prétention, agréable et classique, mais qui n'a rien d'extraordinaire.

The King  

J’apprécie pas mal les scénarios de Necromancer Games pour plusieurs raisons : déjà, c’est un univers de Dark Fantasy, c’est-à-dire qu’il peut s’adapter assez bien à des jeux comme Elric ou Conan.

Ensuite, la conception des aventures diffère de la plupart des autres éditeurs, dans la mesure où l’environnement est tout aussi soigneusement détaillé que le donjon à visiter. On aura donc une description assez précise de tout ce qui se trouve autour du donjon et souvent même d’une petite ville ou d’un village avoisinant, avec tous les bâtiments et PNJ principaux, ce qui permet de broder le cas échéant pour éviter que l’aventure ne ressemble à un énième ‘dongeon crawling’.

Ce module ne déroge pas à la règle. De plus, il a une petite touche de «Couleur tombée du Ciel » qui augmente considérablement sa difficulté (l’effet morsure de mort-vivant que l’on retrouve dans les films). En contrepartie, ce n’est pas qu’un simple « Hack & Slash », puisqu’il y a des gens que l’on peut sauver. Il y a aussi une petite enquête à mener pour connaître l’origine de la malédiction et en ce sens, les PNJ sont détaillés de telle sorte qu’ils pourront aiguiller les PJ sur la bonne voie ou essayer de les corrompre, ce qui fait que l’on a vraiment l’impression de vivre une aventure.

Les aventures de Necromancer Games sont souvent coriaces, d’où le slogan ‘3rd Edition Rules, 1st Edition Feel’, mais le système à compétences développé par le D20 assure une utilité équitable à toutes les classes de perso.

Bref, avec Arcanis de Paradigm Concept, je trouve que l’univers développé par Necromancer Games, qui s’appelle désormais Frog God Games, fait partie des meilleures exploitations du D20.

Critique écrite en janvier 2020.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques