Contenu | Menu | Recherche

9mm de diplomatie

Libellus Sanguinis : Gnoll

.

Références

  • Gamme : d20 System
  • Sous-gamme : Slayer's Guides
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Wyrd Edizioni
  • Langue : italien
  • Date de publication : janvier 2005
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 40 pages à couverture souple

Description

The Slayer's Guide to Gnolls fait partie de la série des "Slayer's Guide", des guides écologiques destinés à mieux connaître ces monstres que l'on tue par centaines dans les donjons, généralement sans se soucier d'autre chose que de l'expérience qu'ils rapportent. Dès la deuxième de couverture, on nous offre une vue de Gnoll en pied, avec le squelette apparent et quelques croquis des membres, le doute n'est plus permis : il s'agit bien d'un traité scientifique concernant ces humanoïdes à face de hyène. Dépassant largement les 2m de haut, ces créatures sont nocturnes, vicieuses, et pas si bêtes qu'on pourrait le croire. Leur étude physiologique en apprendra long sur leur apparence, leurs sens exacerbés, leur régime alimentaire, leur cycle de reproduction et leur mentalité. Un chapitre est consacré à leur habitat, la plupart du temps des souterrains "empruntés" à leurs créateurs.

La société Gnoll est également un sujet d'étude à part entière. Les Gnolls se regroupent en cellules familiales d'une vingtaine d'individus, elles-mêmes rassemblées en meutes d'une quinzaine de familles au maximum. L'économie est un concept inconnu à ces brutes paresseuses qui ont recours à l'esclavage pour faire tout ce dont elles ne sont pas capables ou ce qu'elles ne veulent tout simplement pas faire. Leurs relations avec les autres races se limitent à une hiérarchie dans la chaîne alimentaire, et les rares alliances qu'ils pourraient contracter sont souvent remises en question par leur incapacité à voir plus loin que leur prochain repas. Leur religion est bien évidemment axée sur la puissance et la force, on raconte qu'un démon serait derrière tout cela même si c'est la lune qui recueille les hommages de ce peuple. On trouve, quoiqu'ils soient rares, des Gnolls clercs ou même druides. Ces premiers suivent les commandements d'une divinité du massacre tandis que les seconds pervertissent les forces de la nature pour leurs propres desseins corrompus.

Puisqu'il s'agit de combattre les Gnolls, un chapitre est dédié à leurs techniques de combat, souvent axées sur l'embuscade. Bien entendu, leurs armes et armures privilégiées seront passées en revue, ainsi que quelques mises en situation : guerre ouverte (très rare pour un Gnoll), défense du territoire, etc. Des conseils de roleplay sont également fournis pour mettre les Gnolls en scène dans les parties.

Est fournie une série de brèves idées de scénarios ainsi que des considérations pour jouer un Gnoll en tant que PJ. Les traits raciaux sont fournis pour ceux que l'exercice de style intéresserait. Un campement Gnoll "Edendale" baptisé du nom de l'ancien village qui existait à proximité, est décrit sur plusieurs pages avec les plans des souterrains, et le profil du chef de meute ainsi que son portrait. Un plan et un dessin d'Edendale se trouvent en troisième de couverture. L'ouvrage se termine sur une liste de profils type de Gnolls : chef de meute, mâle dominant, jeune, guerrier, clerc. L'ouvrage est terminé par une page double sur l'Open Gaming License.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

    Autres versions

    • Ouvrage original :