Contenu | Menu | Recherche

Excellence is the minimum standard acceptable

Office & Affairs of Love (The)

.

Références

  • Gamme : d20 System
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Anubium
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2002
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 42 pages en couleurs + version texte

Description

Destiné à un groupe de quatre aventuriers ayant déjà une certaine expérience (niveau 5), ce scénario pour le D20 est une adaptation libre de la pièce shakespearienne "Beaucoup de bruit pour rien". Bien qu'il mette en scène quelques combats, il s'agit essentiellement d'une affaire politico-romantique, et les personnages auront besoin de solides talents d'analyse et de diplomatie pour démêler l'écheveau de l'intrigue.

L'introduction (4 pages) commence par une présentation générale du module, de son inspiration et du contexte fantastique dans laquelle elle a été transposée, ainsi qu'un synopsis détaillé de l'aventure telle qu'elle devrait normalement se dérouler, complété par quelques idées permettant d'introduire les personnages joueurs. Cette section se poursuit par la présentation de la romance formant l'intrigue secondaire, et qui pourrait impliquer directement l'un des PJ. Elle présente les différentes valeurs de la noblesse et leur impact sur le jeu : justice, vertu, serments, joutes verbales et autres duels d'honneur participeront à l'atmosphère générale de l'aventure, même s'il est possible de faire l'impasse sur cette intrigue secondaire. Dans le texte général du scénario, les éléments de cette intrigue amoureuse sont d'ailleurs placé dans des encadrés permettant au MD souhaitant s'en tenir à l'intrigue principal d'ignorer ces éléments. L'aventure se divise en cinq actes, eux-mêmes divisés en scènes,l'ensemble reprenant la structure globale de la pièce de théâtre.

Dans la plus grande tradition shakespearienne, l'aventure repose sur différentes intrigues croisées s'influençant mutuellement (ou s'entrechoquant) au sein de la noblesse du royaume : rancunes, conflits politiques, affaires de coeur et jalousie vont peu à peu entraîner les personnages dans une toile inextricable où leur morale sera mise à rude épreuve par des choix cornéliens. La majeure partie d'u scénario repose sur la diplomatie et les relations sociales, mais quelques duels et combats ne sont pas à exclure.

Cinq appendices occupent les 12 dernières pages du livre. Le premier rassemble les caractéristiques techniques des différents protagonistes de l'aventure. Le second propose deux nouveaux monstres et un nouvel archétype de mort-vivant. Le troisième appendice présente une table de rencontre aléatoire en milieu sauvage. Le quatrième est un fac-similé de lettre à remettre aux joueurs pendant l'aventure, et le dernier rassemble cinq plans et cartes en couleurs des différents sites visités au cours du scénario.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Guilhem  

J'ai toujours considéré que Shakespeare était injustement méconnu dans le petit monde rôliste. Pourtant une bonne partie de ses pièces relèvent de la fantasy, et l'ensemble de son oeuvre est une véritable mine d'inspiration pour le meneur de jeu. Bien plus que Tolkien, à mon avis. C'est pourquoi j'ai entamé la lecture d'Office & Affairs of Love avec un a priori très positif : un scénario inspiré de l'une de mes pièces préférées ne pouvait être totalement mauvais. Et je n'ai pas été déçu.

Bien sûr, ce module n'est pas complètement fidèle à la pièce de Shakespeare, et c'est plutôt une bonne chose. L'auteur a remanié les différentes intrigues afin d'éviter que les joueurs en soient de simples spectateurs, et la séparation de l'intrigue politique et de la romance parallèle est une bonne chose, tous les joueurs n'étant pas forcément prêts à se lancer dans une intrigue amoureuse particulièrement complexe. Sans cette romance cependant, l'aventure perd une grande partie de son intérêt et de son originalité, et je conseille fortement de ne pas l'écarter.

La mise en page du livre est à la fois sobre est classieuse, similaire aux productions AEG pour Rokugan d20. L'ensemble est agréable à lire aussi bien à l'écran que sur papier, et l'absence totale d'illustrations autres que les cartes en fin de module passe quasiment inaperçue. L'ajout d'une version texte du scénario est un bonus que votre imprimante ne manquera pas d'apprécier.

Une intrigue un peu dirigiste mais solide, originale, riche en rebondissements et en développements annexes possibles qui devraient tenir les personnages en haleine plusieurs soirées de suite, le tout bien présenté : cela mérite bien une note de 4/5.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques