Contenu | Menu | Recherche

Pour ceux qui kiffent grave le jdr.

Liber Bestiarus

.

Références

  • Gamme : d20 System
  • Sous-gamme : Odyssey
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : Oriflam
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2002
  • EAN/ISBN : 2-914536-29-1
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Liber Bestiarus - Livre des Bêtes : livre à couverture souple de 152 pages.

Description

Ce supplément est un catalogue de monstres adaptables à toute campagne utilisant le D20 System. L'intention qui a présidé à la rédaction du supplément a été de rendre les rencontres vraiment dangereuses, en fournissant au MJ des monstres retors et agressifs qui ne feraient aucun cadeau aux PJ. Tous les types de monstres sont représentés, le livre privilégiant les alignements neutres et mauvais.

Chaque fiche de monstre est structurée de la même façon : statistiques (dont les langues parlées), généralités, physiologie & habitat (plus détaillées dans le cas des créatures utilisables comme PJ), stratégie de combat (détaillant les capacités spéciales de la créature), possibilité d'incarnation par un joueur, utilisation en aventures (accroches possibles). 6 pages d'introduction permettent aux auteurs de préciser leurs intentions et les modalités d'utilisation du livre. Le reste du supplément est occupé par la description des 61 créatures, dont 10 sont déclinées en PNJ "majeurs instantanés" (comme Xador, le Seigneur aeon).

Les annexes proposent quatre suggestions de cadres de campagne utilisant les monstres du livre, deux nouveaux dons, cinq nouveaux sorts, et des classements des créatures par taille, par type, par facteur de puissance, par niveau équivalent, par alignement, et par milieu naturel.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 23 novembre 2016.

Critiques

Solaris  

Liber Bestarius est extraordinaire. En 150 pages, il étoffera votre univers de campagne avec des créatures qui sont parfois reliées entre elles par leur background.

En effet, ce n'est pas simplement un catalogue de monstres, c'est aussi un ouvrage qui offre des possibilités de campagnes. Certaines races sont même jouables, et avec un peu de travail de la part du meneur de jeu, tout a fait exploitables comme race PJ.

Un complément idéal pour tous ceux qui utilisent des univers parallèles à ceux de donj' (Archipels, etc).

YoYo  

Liber Bestarius est un bestiaire pas comme les autres. Oriflam nous propose un catalogue de monstres atypique, qui se veut résolument différent des classiques du genre. Oubliez donc les traditionnels gobelins, orques, dragons, etc... Dans ce recueil, toutes les créatures sont inédites, possèdent des particularités intéressantes et un background bien développé et agréable à lire. La qualité prend le pas sur la quantité, et c'est tant mieux. Très franchement, est-ce bien nécessaire d'avoir des bestiaires de plus de 200 voir 400 créatures ? Le Liber Bestarius contient une soixantaine de monstres, prêts à l'emploi. Des créatures à forte personnalité que l'on a envie de placer au centre de ses aventures, plutôt que de juste les utiliser comme chair à canon au détour d'un donjon. Aucune de ces bestioles n'est là pour faire du remplissage, elles ont toutes un intérêt à être utilisée.

La présentation est claire et soignée. Toutes en noir et blanc, les illustrations sont très réussies et chaque monstre est illustré. En plus des descriptions minutieuses, les auteurs ont poussé le niveau de détail jusqu'à préciser dans quelles conditions la créature peut faire l'objet d'une interprétation par un PJ. Pour chacune d'elles, des pistes de scénario sont données en abondances. Comptez 2 ou 3 propositions de synopsis par créatures, ce qui est fort appréciable. Et pour couronner le tout, certaines de ces créatures ont des liens avec d'autres. Ce manuel a été bien pensé et élaboré comme un ensemble cohérent. Nous sommes loin d'une vulgaire galerie de monstres sans attaches.

Liber Bestarius est clairement orienté médiéval-fantastique, mais avec un peu d'imagination et d'adaptation, la plupart de ces créatures devraient pouvoir peupler un univers contemporain-fantastique ou futuriste.

Dernier point à souligner, en annexe les créatures sont listées par taille, difficulté et environnement, et ça c'est bien pratique !

un excellent bestiaire à recommander !

Critique écrite en juin 2010.

 

Nous avions quitté le monde d'Odyssée plein de Romains, le voilà de retour plein de monstres ! " Encore un bestiaire pour d20 ! ", me direz-vous. Eh bien pas seulement. Dans ce tome, nous trouvons en effet un catalogue de bestioles, mais rien qu'en voyant les illustrations (pas toujours égales), nous remarquons bientôt qu'elles font assaut de crocs, griffes et appendices caudaux plus pointus les uns que les autres. Méchants ! S'il n'y avait qu'un mot à retenir c'est bien celui-là. La préface est explicite : on n'est pas là pour rigoler, les monstres de ce Liber Bestiarius non plus. Ils griffent, ils mordent, ils sont là pour donner du fil à retordre aux PJs.

Dans cette ambiance sombre, on remarquera l'ajout de quelques sorts particuliers à ces bestioles qui agrémentent de façon originale ce bestiaire. Si vous recherchez une ambiance sombre à la Warhammer ou que vous jouez dans les Terres balafrées, ce Liber Bestiarius sera votre compagnon idéal et le cauchemar de vos joueurs !

À ne pas mettre dans toutes les campagnes

Yann Soitiño - Casus Belli n°18

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :