Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Cults of Freeport

.

Références

  • Gamme : D20 - Freeport
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : Green Ronin Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : octobre 2007
  • EAN/ISBN : 978-1-932442-88-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 144 pages.

Description

Dans une ville comme Freeport, où tout un chacun évite de poser des questions à propos de son voisin, les cultes ont de tous temps trouvé un terreau fertile à leur développement. Cultes de dieux déchus, cultistes avides de sang ou cabales prêtes à tout pour obtenir le pouvoir, seule la plus grande vigilance des autorités permet d'éviter que la ville entière sombre dans le chaos. Pourtant, dans les ombres, bon nombre de cultes survivent et attendent leur heure.

Cults of Freeport détaille huit cultes présents dans ou autour de Freeport. La divinité ou l'entité révérée, l'histoire et l'organisation de chaque culte sont présentées. Le quartier général du culte est détaillé, ainsi que les pistes de scénarios possibles en impliquant les personnages joueurs. Comme dans "The Pirate's Guide to Freeport", les données techniques sont totalement absentes, et seul le niveau de puissance des principaux protagonistes est précisé. Les ambiances liées à chaque culte sont diverses, mais certaines entités ou organisations ne sont pas sans rappeller L'Appel de Cthulhu.

Les huit cultes décrits sont :
- The Brotherhood of the Yellow Sign. Ces cultistes cherchent par tous les moyens et depuis longtemps à réveiller le Roi en Jaune ("King in Yellow"). Fréquemment confrontés aux autorités, on les croit disparus, mais ils continuent à manigancer dans l'ombre.
- The Priesthood of Yig. Le peuple serpent poursuit ses recherches d'anciens artefacts dans les profondeurs de la cité, espérant faire renaître le temps où Yig et ses suivants dominaient le monde.
- The Lost Souls of Yarash. Ennemis mortels des prêtres d'Harrimast, ce culte sanguinaire cherche sans cesse de nouvelles victimes pour son maître.
- The Esotering Order of Starry Wisdom. Dissimulé derrière les murs de la Guilde des Mages, un culte sordide suit les enseignements du Chaos Rampant ("Crawling Chaos"), ses membres glissant lentement dans la folie et la dépravation.
- The Scions of the Destroyer. Dissimulés au sein du culte du dieu de la Guerre, ces cultistes n'attendent qu'une chose : que leurs maîtres envahissent ce monde, amenant avec eux l'Apocalypse vengeur.
- The Charnel Children. Sous l'apparence de bandes de gamins des rues, ce culte crée de sombres abominations prêtes à déferler sur la ville.
- The Society of the Velvet Whip. Ces cultistes sont prêtes à tout pour transmettre le message de dépravation et de soumission de leur déesse, même à ceux qui ne voudraient pas l'entendre.
- The Obsidian Brotherhood. Cette étrange fraternité de mages et d'occultistes cherche à comprendre les tenants et les aboutissants d'un être ancien, le Vagabond ("Wanderer"). Ce dont ils ne se rendent pas compte, c'est que cette entité menace bien plus que la seule Freeport.

En fin d'ouvrage, une carte de Freeport sur deux pages et une autre de l'archipel sur une page permettent de localiser, entre autres, les divers endroits décrits dans le supplément. L'ouvrage se termine par un index de deux pages.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 1 mars 2015.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.