Contenu | Menu | Recherche

Un nom qui claque au vent de la destruction comme un étendard funeste

Ecran des Archipels

.

Références

  • Gamme : D20 - Archipels
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Oriflam
  • Langue : français
  • Date de publication : février 2002
  • EAN/ISBN : 2-914536-17-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran à 4 volets + livret de 16 pages agrafées.

Description

Cet écran est destiné à être utilisé pour des aventures se déroulant dans l'univers des Archipels (le cadre de campagne maison d'Oriflam, inauguré avec la Guerre des Ombres).

L'écran lui-même, qui propose côté joueurs, sur 4 volets, une scène de bataille navale, contient côté MD :
- la description des états préjudiciables
- les prix courants d'objets usuels
- les modificateurs aux jets d'attaque
- les bonus en fonction des types d'abri et des camouflages
- la table des modificateurs de caractéristiques
- la table de renvoi des morts-vivants
- les manoeuvres spéciales d'attaque
- la table d'influence des PNJ
- la table des fortunes de mer
- les vitesses de voyage
- les tables de détermination du climat
- les effets du vent
- les manoeuvres marines
- la conversion des vitesses de déplacement mètres/cases
On le voit, par rapport à un autre écran, celui-ci met l'accent sur le milieu marin.

Le livret qui accompagne l'écran propose du matériel de jeu :
"La Taverne qui Tangue" est une description sur 6 pages d'une auberge flottante, qui fait la navette entre les ports de Houlemorte et Vendrest. La description présente la structure du bateau, de ses occupants, et quelques idées pouvant servir de point de départ à des scénarios.
Quatre nouveaux monstres, présentés sur le même modèle que dans Carnets de Voyages, sont fournis : le barbule, un prédateur marin; les dragons coursiers et les dragons de bât utilisés par les Dragonniers; le serpent abyssal, le pire cauchemar des marins.
Deux nouveaux archétypes de personnage, propres aux Archipels, sont décrits : le salin, fruit de l'union entre une créature terrestre et une créature marine, et l'immortel, créature rendue immortelle par Ilifan, le Tisseur de Mort.
Enfin, on trouve une nouvelle classe de prestige, le Chevalier Jainite, membre de l'ordre du même nom qui a fait la réputation de Brillance, sorte d'érudit-paladin.
Le livret s'achève sur une feuille de personnage portant le logo "Archipels".

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Linamar  

J'attendais avec impatience l'écran d'archipels. Déception. Les goûts et les couleurs sont ce qu'ils sont mais je trouve le dessin côté joueurs complètement gamin et peu propice à créer une ambiance.

Côté MJ, les tables sur fond gris et justifiées sur toute la largeur du format restent peu lisibles, ce qui est un comble pour un écran... Qui plus est, leur choix reste discutable. Le livret est un peu maigre pour relever le niveau et justifier les brouzoufs que j'ai dépensé. Déçu. Comparé au reste de la gamme, ce supplément est vraiment mauvais.

alexiss  

Cet écran est une excellente idée car la scène représentée sur l'écran est vécue dans la campagne et contient un véritable souffle épique, c'est donc sympa après coup de visualiser une scène que l'on a vécu, de plus l'écran est représentatif de cet excellent monde maritime (rempli de demi-elfes désirables) que sont les archipels.

magyster  

Et bien moi, je le trouve extra, cet écran:

1) Esthétiquement il me convient tout à fait: l'illustration est de grande qualité, dynamique et évocatrice de l'héroisme trépidant qui est un peu la marque de fabrique de la gamme. En plus, elle me rappelle une chouette scène d'action de La Guerre des Ombres qui laissera sûrement quelques bons souvenirs à pas mal de joueurs (la poursuite entre les rochers flottants). Je trouve cela très cool d'avoir sous les yeux un rappel des exploits du groupe des PJs, j'ai presque envie de dire "hé, regarde, c'est moi, là, sur le bateau".

2) Les tables à l'intérieur sont pratiques, agréables, utiles, et je trouve en gros tout ce dont j'ai besoin, contrairement à l'écran des Realms.

3) Le petit livret qui accompagne le tout est très réjouissant: une excellente auberge flottante qui peut constituer le point de ralliement du groupe de PJs (jolie, détaillée et avec idées d'aventures à bord, s'il vous plaît), des "gros" monstres intéressants (les dragons de la Guilde des Dragonniers, le serpent de mer...), et classe de prestige très Archipellienne (les chevaliers jainites...).

4) Au passage, je fais remarquer que les auteurs ont écouté les suggestions des lecteurs pendant un bon mois sur les forums de discussion avant de décider du contenu final de l'écran. Je trouve l'initiative vraiment très chouette... d'autant que les idées proposées par les lecteurs ont souvent été adoptées.

5) Au total, en ce qui me concerne, y a pas photo : la bonne combo c'est Archipels ET Terres Balafrées (de toute façon je m'étale comme une bête, et un seul écran ne me suffit pas).

Informatix  

J'utilise moi aussi les écrans Archipels et Terres balafrées et je ne peux que les conseiller chaudement. Les écrans sont complémentaires (même s'il y a inévitablement plusieurs tables identiques). J'apprécie la conversion mètres/cases 1,50 m sur l'écran Archipels et je trouve l'illustration représentative de la campagne (pas si cartoon que ça quand on prend la peine de la regarder en détail).

Si vous cherchez un écran complémentaire aux deux ci-dessus, vous pouvez acquérir celui de Ravenloft (pour sa table des DC assez complète). En tous cas, WotC est loin derrière avec ses deux écrans officiels.

Vinciane  

Bon, je l'ai acheté mais il est pas terrible car :
- Illustration : bof bof, on trouve mieux dans les bouquins en crayonnés...
- Contenu : oui, il y a les tables de navigation mais c'est pas super utile et l'agencement non plus.
Bref à acheter si on veut tout avoir des archipels.

Personnellement, le meilleur écran ADD3 est celui des terres balafrées, d'ailleurs c'est celui-là que j'utilise durant mes parties et celui des archipels me sert juste de paravent supplémentaire.

Alahel  

Je ne sais pas pour vous, mais moi quand je pense "écran", les premiers qui me viennent à l'esprit son les moches, affreux, ideux, etc. (rolemaster, jrtm, deadland, d&d, ad&d, ad&d2, dd3 ...) alors que pour me souvenir de jolies écrans, il faut que je creuse mes petites méninges... & alors je repense à l'écran de scales (merci monsieur Sorel), à celui de planescape... & pis c'est tout !
Tout ça pour dire qu'un écran c'est rarement bien, souvent miteux & jamais transcendant !
& sans conteste celui-ci rentre dans la catégorie des biens, voir des très biens... il remplit tout à fait son rôle, à savoir me permettre de gérer mes petites affaire de MJ en toute discrétion & de mettre mes joueurs dans l'ambiance héroïco-maritime des archipels, même s'il est sans dragon ! - ben oui yapa de dragon dessus, & ça ma bonne dame, c'est mal !!! ;-)

sinon, les tables je ne sais pas si elles sont bien ou pas, je ne m'en sers jamais. L'illlustration elle me va très bien. & le petit livret qui accompagne le tout, nous propose un lieu de ralliement (sympa), les caractéristiques des montures des dragonniers (utile), une fiche de personnages archipélisée (zolie) & une classe de prestige (bof).

Alors en conclusion, & sachant qu'à part l'ecran warhammer, tous les écrans semblent un peu (ou carrément) chers, achetez, il mettra du sel (marin) dans vos parties d'archipels, & c'est tout ce qu'on lui demande !

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Sans être transcendant, cet écran est largement au-dessus de la moyenne pour tout ce qu'il contient.

1/ L'illustration est très sympa, et il est rare d'avoir un écran avec des couleurs aussi vives : on aime ou pas, mais il faut reconnaître qu'il n'y en a pas beaucoup comme cela.
2/ Les tables ont leur originalité aussi, c'est un choix adapté au monde des archipels, et là aussi on sort des sentiers battus pour quelques tables.
3/ Le livret d'accompagnement est plein de bonnes idées. C'est un fourre-tout sympathique (même si je n'aime pas le côté fourre-tout). J'ai tendance à préférer un petit scénar, mais ma foi, les pistes de scénar ici proposées suscitent mon imagination et c'est encore mieux.

Jaffar, le Vieux Liche  

La bonne rencontre,

L'écran Archipel m'a été offert lors d'une commande de JDR par le magasin.  Je n'avais pas particulièrement envie d'acquérir un paravent de plus. Pourtant passée la déception de l'illustration, qui est loin de reprendre l'iconographie des autres suppléments, j'ai été séduit par les tables proposées. Elles seront très utiles pour tous MD menant une campagne maritime. De plus, j'apprécie beaucoup d'avoir une table de météo aléatoire à portée de main.

Ce n'est pas mon écran de jeu principal mais c'est un écran secondaire très appréciable et très complémentaire à celui de DD3.

Pour ce qui est du livret, je n'en ai pas vraiment eu l'utilité.

Pour conclure, je dirais qu'il s'agit d'un écran pour les fans d'Archipel mais dont les tables peuvent être utiles à de nombreux MD jouant avec le système D20, notamment dans le cadre des Jeunes Royaumes du jeu Elric D20.

Jusqu'à ce que les épées se croisent.

Critique écrite en janvier 2010.

 

Archipels a son écran. À cette bonne nouvelle pour le décor de campagne français le plus populaire actuellement vient s'en greffer une mauvaise (de nouvelle) : la qualité de l'illustration principale. Les avis divergent, du " beurk " le plus sonore à un silence gêné. Contentons-nous simplement de la qualifier de ratée. L'effet héroïque recherché tombe à plat, probablement à cause d'un travers naïf qui baigne la scène. Plus heureuses, les tables compilées au verso remplissent honnêtement leur office, s'appliquant pour la moitié d'entre elles aux difficultés du marin, la météo, les distances et autres aléas du voyage.

Quittons l'écran pour son livret de seize pages. Au menu : la Taverne qui Tangue, une hostellerie flottante décrite en six pages, un bestiaire de quatre grands monstres dont un serpent marin gigantesque et deux dragons dragonniers, la classe de prestige du Chevalier Jainite, et deux archétypes : les salins et les immortels. Une feuille de perso " made for " Archipels clôt le tout. Rencontres maritimes, éléments de décors, nouvelles rumeurs, les idées ne manquent pas. Un écran pour meneurs acharnés et amateurs d'idées fraîches, à conseiller donc plus pour son contenu réussi que son décevant contenant en quatre volets.

Mael Le Mée - Casus Belli n°14

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques