Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Winter Masques

.

Références

  • Gamme : Changeling : the Lost
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : décembre 2007
  • EAN/ISBN : 978-1-58846-532-0
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 152 pages.

Description

Là où Autumn Nightmares décrivait des adversaires, Winter Masques s'intéresse aux Changelings eux-mêmes en élargissant et approfondissant les informations proposées dans le livre de base.

Ainsi, après une nouvelle d'ambiance (6 pages) et une introduction présentant le supplément (2 pages), le premier chapitre ("Six Masks (seemings)", 46 pages) discute plus en détails les six familles surnaturelles (Seemings) auxquelles appartiennent les Changelings. La description de chaque Seeming suit le format suivant : un paragraphe de présentation suivi de plusieurs lieux en Arcadia, d'une partie sur la transformation d'un être humain en un Changeling particulier, d'une discussion des relations du Seeming avec les humains et les autres Changelings et de leur rôle dans les assemblées (les Freeholds), avec pour finir un nouveau contrat.

Le second chapitre ("A hundred cousins (kiths)" - 44 pages) propose des informations complémentaires sur les étranges variations (Kiths) du livre de base et en propose de nouvelles. Alors que le début du chapitre discute la manière de créer un nouveau Kith et des possibilités pour un Changeling d'en développer un en cours de partie, la fin présente des règles optionnelles permettant d'abandonner un Kith ou d'appartenir à deux d'entre eux.

Le dernier chapitre du Winter Masques ("The thousand courts (around the world)", 51 pages) permet de typer davantage la société locale des Perdus (Lost) selon la culture dont elle est issue. Il débute par une discussion sur l'utilisation des mythes et légendes afin de personnaliser l'aspect d'un Changeling et/ou d'un Fay. Il se poursuit par la présentation de nouveaux Kiths, trois par Seeming, inspirés de mythes du monde. Des manières de modifier subtilement l'aspect de la Clôture (Hedge) afin de la faire correspondre au paysage terrestre environnant, ainsi que des assemblées "exotiques", tels que de caste ou nomade, sont ensuite proposées. Des engagements (Pledges) complètent la première moitié du chapitre.

La suite présente des variations du système des Cours des Saisons, d'une part en proposant des saisons supplémentaires ou de remplacement comme la saison sèche, d'autre part en exposant deux nouveaux systèmes de cours : la cour des directions (Nord, Sud, Est, Ouest) et la cour du Jour et de la Nuit.

Pour finir, le chapitre se conclut sur trois organisations de Changelings qui sont décrites en détails.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 17 avril 2017.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Ce 2e supplément de la gamme "Changeling the Lost" est une boite à outils tout à fait intéressante pour rentrer davantage dans l'univers. En effet, il s'agit ni plus ni moins de revoir plus en détails les différents kiths disponibles pour les personnages, et leur lien avec Arcadia.

Chacun des kiths se voit donc revisité avec plus de détails, de nouvelles déclinaisons (seemings) et sans doute plus de liberté dans la façon de concevoir les pouvoirs (chapitre 3). Les kiths correspondent à des alterations profondes de la nature et de la personnalité des humains qui ont été enlevés, cette flexibilité est donc la bienvenue pour concevoir des personnages aussi vivants que vibrants. C'est très plaisant à lire, vivant, et stimulant.

Lors de la création de personnage, un des aspects les plus funs consiste à imaginer ce qui s'est passé lors de la captivité du personnage et l'a ainsi transformé. Ce supplément fourmille de précieux exemples pour chacun des kiths, ils sont assez convaincants, sauf ceux des Darklings qui m'ont un peu déçus.

Il y a également de nouveaux contrats, c'est assez inégal mais certains sont particulièremen tintéressants, c'est ça qui compte. Les autres ne seront jamais pris par les joueurs mais pourraient parfois faire d'intéressants ressorts de scénarii.

En changeant le format de ses splatbooks, le monde des ténèbres propose donc des suppléments thématiques qui peuvent se révéler particulièrement intéressants.

Critique écrite en avril 2016.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques